Néo Géo Nova : Le Live

Connus ou méconnus les artistes sont toujours les bienvenus dans le Salon de musique de Néo Géo pour des sessions live acoustiques et quelquefois très électriques !

par Bintou Simporé

Épisodes

Joao Selva live en trio dans le Salon de Musique de Néo Géo

Le Salon de musique de Néo Géo accueille l’ambassadeur des musiques brésiliennes João Selva. Il est venu nous interpréter plusieurs chansons de son dernier album “Navegar” (Underdog Records), hymne à la créolité et au tropicalisme, porté par des sonorités funk, jazz ou encore disco — en trio avec le producteur et multi-instrumentiste Bruno “Patchworks” Hovart et le flûtiste Boris Pokora.
João est un vrai carioca, un natif de Rio de Janeiro. Élevé dans une communauté d’artistes bienveillants, il maîtrise très tôt la pratique d’à peu près toutes les musiques de son pays, ce qui l’amène à traverser l’Atlantique pour les faire découvrir aux Français. À Lyon, il s’associe à la scène locale, d’abord au sein du trio Forro de Rebeca, puis en collaborant avec de nombreux artistes, dont Sir Jean ou sa compatriote Flavia Coelho. Et puis, il y rencontre le producteur et multi-instrumentiste Patchworks (l’homme derrière Voilaaa, Mr President, ou Taggy Matcher).C’est avec ce dernier que João Selva a conçu en 2017 un premier disque, Natureza. Le duo va maintenant plus loin avec Navegar, deuxième album qui entend faire voyager l’auditeur à travers l’Atlantique Noir, expression qui évoque le commerce triangulaire du temps de l’esclavage et dont ont resulté des créations culturelles unissant les Amériques, dont le Brésil et les Caraïbes au continent africain et à plusieurs nations européennes.SetlistJoão Selva - Navegar (version album)Gilberto Gil - Refavela (Ao Vivo)João Selva - Tudo Vai Dar Pé (version album)João Selva - Camara (en Live)João Selva - Meu Mano (en Live)João Selva - Um Caroço (en Live)Joao Selva (Chant, percussions)Bruno Patchworks Hovart (Guitare)Boris Pokora (Flûte à bec)Photo par JP Gimenez  

18 avril 2021

32:01

Le live de Francis Bebey à Nova en 1995

Drôle de griot que ce petit monsieur discret, né au Cameroun, initié aux musiques classiques européennes par son père pasteur, venu en France en 1951 pour y préparer une licence d’anglais sans jamais négliger sa passion pour la musique qu’il va explorer sous toutes ses coutures, avec le banjo que lui offre son frère Marcel, puis la guitare dont il deviendra un interprète virtuose, explorant le makossa de ses origines douala tout en développant la composition de suites africaines pour guitare classique.
Féru de jazz et de blues avec un jeune émule qui s’appelle Manu Dibango auquel il apprendra quelques bases, Francis Bebey, le journaliste et homme de radio intégre au retour d’une formation aux États-Unis, la Sofarom, l’ancêtre de Radio France Internationale puis devient responsable du département musique à l’Unesco et se mue en écrivain, publiant en 1968, Le Fils d’Agatha Moudio, roman qui remporte le Grand Prix Littéraire d’Afrique Noire et consacre le Francis Bebey écrivain et poète qui publiera une quinzaine d’ouvrages.Il quittera ses fonctions à l’Unesco pour se consacrer à son œuvre musicale, explorant toutes sortes d’instruments dans l’appartement familial parisien devenu un studio-labo partagé avec ses enfants.Ces dernières années on a redécouvert la période afropsyché de Francis Bebey qui s’est livré à toutes sortes d’expérimentations avec l’électronique mais également avec une simple flûte pygmée et une sanza pour nous plonger, comme en cette année 1995 à Radio Nova en compagnie de son fils Toops Bebey et à l’occasion de la sortie de l’album “Moon’s Smile”, dans les bruissements de la forêt camerounaise.Plusieurs de ses créations sont à retrouver, entre autres rééditions, sur le label Born Bad Records, dans African Electronic Music 1975-1982 et Psychedelic sanza 1982-1984.  

04 avril 2021

20:22

Le Live de Ballaké Sissoko, avec Vincent Ségal & Patrick Messina dans le Salon de Musique de Néo Géo

“Il faut être sérieux quand on travaille. Mais ça ne veut pas forcément dire “travailler“ tous les jours. Mais jouer, oui, et y prendre du plaisir avant tout.”
 Le Salon de Musique de Néo Géo Nova accueille le musicien malien et ambassadeur de la kora Ballaké Sissoko, accompagné de son ami et collaborateur de longue date, le violoncelliste Vincent Ségal, et du clarinettiste Patrick Messina. Ballaké nous raconte également sa rencontre avec Oxmo Puccino au Mali, nous parle de la conception de son album, de sa vision de la kora et de la musique.   Ils nous interprètent des extraits de l’album de Ballaké, “Djourou” (la corde en Bambara), qui sortira le 9 avril sur le label No Format, un superbe opus où Ballaké dialogue, tantôt seul avec sa kora, tantôt avec des invités de marque comme Oxmo Puccino, Vincent Segal, le clarinettiste Patrick Messina, Camille, Piers Faccini, Salif Keita ou Arthur Teboul, le chanteur de Feu! Chatterton, ou la joueuse de kora Sona Jobarteh.SetlistBallaké Sissoko - Frottez les mains (feat. Oxmo Puccino)Ballaké Sissoko (solo) - Mande Tabolo (en Live à Nova)Ballaké Sissoko (Kora), Vincent Segal (violoncelle), Patrick Messina (Clarinette) - Jeu sur la symphonie fantastique (en Live à Nova)Ballaké Sissoko et Vincent Segal Live à Nova - “Ma-Ma“ FC (en Live à Nova)  

28 mars 2021

27:51

Le Live de 1997 de Yuri Buenaventura à Nova

Le Salon de Musique de Néo Géo remonte le temps et accueille le chanteur colombien Yuri Buenaventura, qui était passé à Nova en 1997.
Yuri Buenaventura, c’est l’histoire d’un aspirant étudiant, d’un chanteur  colombien qui joue des percus dans le métro parisien le jour et jamme dans les clubs parisiens de live le soir, dans les années 90. Petit poucet deviendra grand, petit à petit Yuri Buenaventura va se faire connaitre et reconnaitre, soutenu ardemment par le journaliste et connexionneur Remy Kolpa Kopoul. Yuri chante, danse, compose, a la sensibilité exacerbée, un amour de la chanson à texte et une frénésie communicative pour les musiques qui font “mover la cintura”. Une bombe de “salsa dura” par la suite et pour commencer sur son premier disque sorti en France, “Herencia Africana”, un hommage aux origines africaines des afro colombiens longtemps minimisés dans leur pays. Yuri est toujours venu à Nova comme à la maison. Cette année-là, en 1997, ce fût pour l'émission “Fissa” de  Marie Colmant et Arnaud Viviant et Néo Géo, présenté par Bintou Simporé et Rémy Kolpa Kopoul. Il nous interprète deux chansons, sa reprise de “Ne Me Quitte Pas” — Yuri a bien sûr pleuré à la fin de cette chanson qu’il avait adoptée avec succès et chanté avec toujours beaucoup d'émotion — et Nostalgia Africana, une chanson d’Alfonso Cordoba “El Brujo”. SetlistYuri Buenaventura - Ne me Quitte Pas ( Live à Nova en 1997)Yuri Buenaventura - Nostalgia Africana ( Live à Nova en 1997)  

21 mars 2021

15:07

Le Live de Tao Ravao et Vincent Bucher dans le Salon de Musique de Néo Géo

Cette semaine, le Salon de musique de Néo Géo accueille le bluesman et multi-instrumentiste malgache Tao Ravao et l’harmoniciste Vincent Bucher. Ils nous racontent leur rencontre en 1978, nous parlent de la Nouvelle Orléans, de Chicago blues et de Madagascar.
Ils interprètent deux morceaux issus de leur dernier album, "Piment Bleu" (Buda Musique), à l’harmonica, à la kabosse et à la vahila, cette harpe traditionnelle malgache, mais accordée avec la “note blues” !Le Live du Salon de Musique de Néo GéoTao Ravao & Vincent Bucher - MadibaTao Ravao & Vincent Bucher en live - AgriolykosTao Ravao & Vincent Bucher en live - Akoriabe  

14 mars 2021

27:11

Le Live de Sam Mangwana dans le Salon de Musique de Néo Géo Nova

Cette semaine, le Salon de Musique de Néo Géo accueille le géant de la rumba panafricaine Sam Mangwana
Sam Mangwana, né en 1945, fait ses armes auprès de deux légendes de la rumba congolaise : Tabu Ley Rochereau et Franco. Il poursuit ensuite son parcours en solo avec notamment l’African All Satrs, devient  l’une des têtes de l’âge d’or de la rumba congolaise. De parents angolais, Sam Mangwana se définit comme un artiste panafricain et un citoyen du monde, et pour cause, il chante aussi bien en lingala, kikongo, pidjin, français, espagnol et portugais !Il nous revient en ce début d’année avec l’album “Lubamba”, la “liane” en kikongo, paru le 5 février en France sur le label Grounded Music.Il nous interprète en trio avec le percussionniste Emile Biayenda et le guitariste Colin Laroche de Féline trois chansons, dont deux issues de son dernier album.Visuel © Radio Nova  

07 mars 2021

26:42

Le Live d'Awori & Twani dans le Salon de Musique de Néo Géo Nova

Pour la sortie de leur album “Ranavalona”, qui rend hommage à la dernière reine de Madagascar Ranavalona III, le Salon de musique de Néo Géo accueille la chanteuse et rappeuse suisso-ougandaise Awori, accompagné du beatmaker lyonnais Twani, pour un entretien et une session live teintée de néo-soul, de hip-hop et d’électro.
Avec trois titres, “Ranavalona”, “Nkomawo”, “Je reviens” en luganda, et “Mindful”, Awori fait appel à la mémoire de la reine Malgache pour nous donner de la force.  “Ranavalona” d’Awori X Twani sort le 5 mars sous le label “Galant Records”. Visuel © Radio Nova  

21 février 2021

12:04

Le Live de Ferré Gola dans le Salon de Musique de Néo Géo Nova

Le Salon de musique de Néo Géo accueille le chanteur Ferré Gola, pour une session live dans l’esprit de sa performance “Home Acoustique”, réalisée en mai 2020.
Inspiré par la rumba de Franco Luambo et de Papa Wemba, Ferré Gola se lance très jeune dans la musique, désintéressé par le parcours d’étudiant classique. Après des débuts modestes au sein d’un groupe de rue formé avec des voisins, il intègre la formation Wenge Musica et connaît alors ses premiers succès.A 44 ans, le “Dernier fils de Wenge” (nommé ainsi car il a été la dernière recrue du groupe avant sa dissolution) a signé 4 albums solo et autant d’albums live, et trouve toujours le temps de composer des singles, qui deviennent rapidement des tubes au Congo, à l’image de “Regarde Moi” et “Par Hasard”, tous deux parus en 2020.Férré Gola interprète deux chansons en lingala, "Litaka" et "Ma Meilleure Chemise", accompagné à la guitare par Domingo François-Claude alias “Mbetenge”.Visuel © Radio Nova  

14 février 2021

18:11

25 ans de sono mondiale #42 : Chiwoniso & Vibe Culture en 1998

Chiwoniso Maraire est née aux Etats-Unis en 1976 et décédée en 2013 au Zimbabwe, elle était spécialiste de la Mbira, un instrument de percussion fabriqué à partir de lamelle métallique, que l’on peut trouver sous plusieurs déclinaisons et patronymes en Afrique.
Fille d’un musicologue et compositeur, lui aussi joueur de Mbira, elle commence très vite son parcours musical. A 15 ans, elle rejoint le trio d’Afro-fusion Hip-hop A Pièce of Ebony, avec qui elle fait un bout de chemin avant de rejoindre The Storm 6 ans plus tard, groupe emmené par Andy Brown, l’homme qui deviendra son mari.  Mais en 1998 c’est avec la formation acoustique Chiwoniso & Vibe Culture qu’elle nous rendait visite, pour un live autour de son album "Ancient Voices" et une conversation sur l’origine et la pluralité de son instrument, le Mbira. Visuel © Chiwoniso Maraire  

08 février 2021

17:06

Le Live de Fally Ipupa dans le Salon de Musique de Néo Géo Nova

L’aigle Fally Ipupa s’est posé dans le Salon de Musique de Néo Géo Nova, l’occasion de converser sur sa fondation, sur son concert à Bercy en février 2020 et sur son dernier disque, Tokooos II. 
Né à Kinshasa, il s’initie au chant grâce à l’Eglise, forme différents groupes dans le quartier de Bandal, avant de rejoindre le groupe Quartier Latin Académia, à Paris. Il en devient le chef d’orchestre avant de se lancer dans une carrière solo. Les succès s’enchaînent : son premier album “Droit Chemin” connaît un démarrage fulgurant en 2006, il remplit l’Olympia à guichets fermés, son deuxième album “Arsenal de belles mélodies” devient disque d’or. En 2014, il participe à la bande-son du documentaire Virunga, aux côtés de Youssou N Dour et de Salif Keita. Ce film,nommé aux Oscars, suit le combat des gardes chasses du parc national de Virunga en RDC, qui protègent la région contre les braconniers et les mercenaires, qui convoitent la richesse des sols et la chair des Gorilles des Montagnes.  Plus récemment, il a multiplié les collaborations avec des artistes français et internationaux à l’instar de Booba, MHD, Aya Nakamura, R. Kelly, Dadju, Naza…Très engagé pour son pays, Fally Ipupa a créé sa propre fondation œuvrant pour l’éducation, l’habitat et la santé. Son concert à Bercy du 28 février 2020 verra une partie des bénéfices reversés à la Fondation Dr. Denis Mukwege, qui vient en aide aux femmes victimes de violences sexuelles. Le 18 décembre 2020, celui qu’on appelle l’Aigle ou Dicap la Merveille, publie son 6eme album solo “Tokooos ll” (Warner Music) , suite directe de son précédent opus “Tokooos”.Visuel © Radio Nova  

01 février 2021

28:33

Le live de Cory Seznec dans Néo Géo Nova

Le musicien franco Cory Seznec s’installe dans le salon de musique de Néo Géo Nova. Alternant banjo joué façon « clawhammer » et guitare, il interprète un classique du folk nord-américain « boat’s up the river » et « Tirailleurs » un titre issu de son dernier album « Touki / Right of passage » (Captain Pouch Records) réalisé en tandem avec le sénégalais Amadou Diagne.  
Les deux artistes se sont rencontrés dans un bar de Londres, en 2007, tous deux en voyage. De cette union naît le projet bien-nommé “Touki” (“voyage” en Wolof) qui tisse une toile commune entre les sonorités world-folk de Cory Seznec et les compositions à la kora d’Amadou Diagne. Visuel © Radio Nova  

25 janvier 2021

17:10

Le live d'Ignacio Maria Gomez accompagné de Naïssam Jalal dans le Salon de Musique de Nova.

Pour le dernier live de l’année de Néo Géo Nova  le Salon de musique accueille le chanteur originaire du nord de la Patagonie argentine Ignacio Maria Gomez, lui qui après avoir arpenté l’Amérique Latine et découvert la subtilité des rythmes afro-latins, a été accueilli à Paris par le label Hélico Music, qui publie son premier disque « Belesia ».  
Aujourd’hui, le musicien nous joue deux titres de son « Belesia », accompagné sur l’un d’eux de Naïssam Jalal à la flûte peule. En toute intimité . Visuel © Radio Nova   

21 décembre 2020

24:54

Le live de Protoje dans son studio à Kingston

Depuis quelques années, l’artiste Protoje s’impose comme l’un des principaux instigateurs du mouvement « Reggae Revival », porté par une génération de jeune artistes jamaïcains.
Dans son 5ème opus « In Search of Lost Time, paru plus tôt cette année, il développe une musique qui rapproche reggae et rap, comme sur le morceau qui ouvre l’album « Switch it up », que nous écoutons depuis plusieurs semaines sur notre antenne.Sur l’invitation de notre ami et collaborateur Judah Roger, Protoje nous offre aujourd’hui un live intense et intime depuis son studio de Kingston dans lequel il joue les titres « Deliverance » et « Like Royalty », c’est à écouter maintenant. Visuel © Protoje / Facebook   

07 décembre 2020

12:28

Le live de Randy Kerber & Jowee Omicil dans le Salon de musique de Nova

Nous retrouvons Randy Kerber & Jowee Omicil, en live dans le salon de musique de Nova. 
Tous deux amoureux du cinéma, ils créent dans l’album « Y Pati » (Komos) un jazz cinématographique, composé de scènes sonores, un album réalisé lors de sessions d’improvisation au studio Pigalle à Paris, suite à leur rencontre sur la série The Eddy. Après une présentation des instruments qui les accompagnent dans le Salon de musique de Nova, nous écoutons deux morceaux de leur opus, « J.O.C » et « Acacia ». Retrouvez l'interview intégrale ici.  Visuel © Radio Nova   

02 décembre 2020

18:28

Le groupe Ladaniva en live dans le Salon de musique de Nova.

Un air surprenant se joue dans le Salon de musique de Nova. C’est le groupe Ladaniva, formé en 2019 par Jacqueline Baghdasaryan et le multi-instrumentiste Louis Thomas, deux artistes basés en France, à Lille. 
Ladaniva, nom clin d’oeil à cette voiture culte de l’Europe de l’est, est une formation qui associe chants traditionnels de l’Arménie avec des rythmiques de l’île de la Réunion et d'autres musiques du monde glanées par ces musiciens voyageurs.Du chant, des percussions, de la guitare, du trombone et de la trompette, le résultat de cette décoction est un cocktail festif, dansant, irrésistible.Visuel @ Ladaniva    

23 novembre 2020

26:20

25 ans de sono mondiale #41 : Urban Village en 2019

Urban Village est un groupe de Soweto à Johannesburg en Afrique du Sud. Folk music, Zulu rock, Xhosa funk, Maskandi, autant de couleurs à leur palette musicale influencée par leurs racines sud-africaines. 
En janvier prochain, la formation revient avec un nouvel album, à paraître sur le label Nø Format. A cette occasion, replongez-vous dans cette performance live du groupe de Soweto, en octobre 2019, quelques jours après leur première date en France.  Visuel © Radio Nova   

18 novembre 2020

16:08

25 ans de sono mondiale #40 : Leyla McCalla en 2013

En 2013, la violoncelliste de la Nouvelle-Orléans Leyla McCalla, jouait dans le Salon de musique de Nova plusieurs morceaux de son album à venir Vari-Colored Songs: A Tribute to Langston Hughes, sorti un an plus tard.  
Ce même album, composé d'adaptations des vers du poète du mouvement Harlem Renaissance, de chansons traditionnelles en créole haïtien et de compositions originales, est réédité cette année par le label Smithsonian Folkways Recordings, avec un article du journaliste Jean -Pierre Bruneau. Visuel © Smithsonian Folksway Recordings  

27 octobre 2020

16:36

25 ans de sono mondiale #39 : Amadou & Mariam, Afel Bocoum, Moh! Kouyaté & Sekouba Bambino

Trois lives issus de nos archives, pour votre plaisir. Les deux premiers nous viennent d’il y a presque 20 ans : Amadou & Mariam, de passage dans nos studios en 2002 alors que sortait leur album Wati et Afel Bocoum, en 2001, qui rendait hommage à son ami et parent Ali Farka Touré. 
Vient ensuite le live de Moh! Kouyaté accompagné du chanteur Sekouba Bambino qui rendaient hommage en juin dernier au chanteur Moury Kanté. Visuel © Amadou & Mariam - Wati   

20 octobre 2020

17:56

Le live d'Ann O'ARo dans le Salon de musique de Nova

Le longose c’est une plante envahissante jaune et odorante qui pullule dans les forêts réunionnaise, étouffant la flore de l’île. C’est aussi le nom du deuxième album d’Ann O’Aro, qui revient après le succès de son premier opus « Ann O’Aro », très bien accueilli par la critique. Accompagné par le trombone de Teddy Doris et des percussions de Bino Waro, Ann O’Aro devient un trio, qui puise dans le sega de l’île Maurice, dans la musique des balkans, dans le zouk et dans le jazz. 
En 2018, nous étions partis à La Réunion rendre visite à l’artiste, dans son quartier de Tan Rouge. Aujourd’hui c’est à son tour de venir, avec Teddy Doris et Bino Waro, dans le Salon de musique de Nova. Nous écoutons « Sobatkor », issu de l’album Longoz et deux morceaux live, « Longoz » et « Pik Drwat ».   

13 octobre 2020

21:48

25 ans de sono mondiale #38 : Trio Mocoto en 2002

Trio Mocotò est un groupe de trois brasileiros, João Parahyba, Nereu Gargalo et Luiz Carlos Fritz, formé au crépuscule des années 60.
Principaux instigateurs du samba rock (genre mêlant funk, jazz et soul), leur musique allègre respire la joie de vivre et la légèreté, contrairement à la tropicalia contemporaine portée par Caetano Veloso ou Gilberto Gil. Les trois compagnons étaient de passage en France en 2002 pour la sortie de leur disque « Samba Rock » et jouaient en live dans le Salon de musique de Nova entre deux matchs de la coupe du monde.Ils nous narraient les débuts de leur formation, dans le club Jogral, les jams avec Jorge Ben et la constitution empirique du style Samba Rock. Une rencontre avec Bintou Simporé, en compagnie de Rémy Kolpa Kopoul et de la journaliste Sandrine Teixido. Mise en son par Isabelle Gornet. Visuel © Trio Mocoto  

12 octobre 2020

15:00

Le live envoutant de Bab L'Bluz dans le Salon de musique de Néo Géo Nova

C’est dans une résidence à Marrakech, alors qu’ils travaillaient tout deux sur un projet sur la musique touareg, que Yousra Mansour et Brice Bottin, membres fondateurs de Bab L’Bluz, se sont rencontrés. Ensemble ils étudieront le guembri, un instrument traditionnellement réservés aux maitres de cérémonie gnaouis, et moderniseront son timbre en modifiant ses cordes. Ils iront jusqu’à électrifier l’instrument, créant ainsi un blues à la frontière entre l’ancien et le nouveau. 
Leur premier album « Nayda! » (néologisme que l’on peut traduire par « réveil » ou « debout ») est un clin d’oeil appuyé à une nouvelle génération d’artistes marocains qui prône une musique festive et plus décontractée. On appelle communément leur créations « Hayha Music », et leur mouvement « Hayha » ou, vous l’avez compris, « Nadya. ». Bab L’Bluz se produisait en live dans Néo Géo Nova, une performance envoutante, qui devrait suffire à vous ouvrir les portes du blues. Visuel © Radio Nova  

21 septembre 2020

21:39

25 ans de sono mondiale #37 : Orquesta Aragon en 1999

Orestes Aragon Cantero, le créateur de l’Orquesta Aragon, voulait créer une famille musicale. Il ne cherchait pas des virtuoses, mais des musiciens possédant de fortes qualités humaines, finalement, il a eu les deux. 
1999 dans les anciens studios de Radio Nova, la joyeuse bande de l’Orquesta Aragon, menée par Rafael Lay, fleuron de la musique cubaine, célébrait 60 années d’existence en fanfare. Dans leurs valises, entre les violons, flutes et basses, un album «La Charanga Eterna  », la formation éternelle, qui invitait la chanteuse de La Havane Omara Portuondo, le portoricain Chef Feliciano et Papa Wemba, légende de la rumba congolaise. 21 ans plus tard la formation traversant les âges existe toujours, on peut d’ailleurs saluer leur impressionnante longévité ! Leur secret ? Ils se passent le flambeau de génération en génération depuis 1939, année de création de leur « charanga », traditionnellement un ensemble musical composé de piano, violon, güiro, clarinette, flûte, contrebasse et timbales. Si la charanga se cantonne normalement à la salsa cubaine et au cha-cha-cha, l’Orquesta Aragon a collaboré dans ses 80 années d’activité avec des artistes venant d’horizons éloignés des rues de La Havane, connectant ainsi Cuba avec le reste du monde. Parmi ses rencontres, on note Cesaria Evoria, Afia Mala, Papa Wemba…Replongez vous dans ce live splendide, grâce à la prise de son d'Isabelle Gornet.Visuel © Orchestra Aragon  

14 septembre 2020

17:20

25 ans de sono mondiale #36 : Paris Combo en 1997

« C’est dans le port d’Istanbul, bercé par l’ivresse et les plis de la houle, qu'un homme est en liesse. Tout au fond d'un canot il déguste et sirote des liqueurs au tonneau».
C’était en 1997, 3 des 5 protagonistes du tout jeune Paris Combo était dans le Salon de musique de Nova pour un live qui n’a pas pris une ride. David Lewis, Pozzi et Belle du Berry (disparue le 11 août dernier), jouaient les titres de leur premier opus. Ils s'étaient rencontrés au Cabaret Sauvage, alors entourés de Brad Scott et de son Bachibouzouk Band. Visuel © Paris Combo   

08 septembre 2020

15:54

25 ans de sono mondiale #35 : Teca Calazans & Mama Sissoko en 1995

1995-2020 : 25 ans de sono mondiale. Bintou Simporé vous présente les pépites acoustiques de Radio Nova mises en son par Isabelle Gornet et Benoît Thuault dans notre Salon de Musique, avec la participation d'Isadora Dartial du département "Archives" de Nova.
Deux mondes se rencontrent dans les studios de Radio Nova. D'un coté l'auteur-compositrice Teca Calazans, venue tout droit du nord-est du Brésil, une guitare au bout des doigts depuis ses onze ans. De l'autre, Mama Sissoko, pilier de la musique malienne qui, en 1997, chantait les louanges du soleil de ses nuits, du soleil de ses jours, du soleil de minuit. De cette union est née une session live, à écouter sans modération.  Pour profiter du reste de l'émission, c'est par ici. Visuel © Mama Sissoko   

01 septembre 2020

14:54

25 ans de sono mondiale #34 : Bonga en 2016

1995-2020 : 25 ans de sono mondiale. Bintou Simporé vous présente chaque jour de l'été à midi sur Radio Nova, les pépites acoustiques de Néo Géo mises en son par Isabelle Gornet et Benoît Thuault dans notre Salon de Musique, avec la participation d'Isadora Dartial du département "Archives" de Nova.
Honneur au musicien angolais Bonga, maître du live avec sa voix rauque à souhait et sa dikanza, la tige de bambou frottée avec une baguette en bois, dont il ne se sépare jamais. Bonga, l’ancien champion d'athlétisme, le résistant à la colonisation portugaise et le commentateur toujours critique des dérives des pouvoirs en place sur le continent africain, a réveillé de nouvelles générations d’auditeurs en déclinant semba et autres musiques traditionnelles angolaises auxquelles il a redonné un nouveau souffle. On se souvient de ce classique de 1987 « Mona Ki Ngi Xica ». A l’écoute de cette chanson sur Radio Nova, le cinéaste Cédric Klapish entre en contact avec le programmateur musical de l’époque Loïc Dury. S’ensuivra une belle collaboration et le morceau de Bonga dans le film « Chacun cherche son chat », sorti en 1996, exposant Bonga à un nouveau public .Bonga, proche de Nova et de son collaborateur Remy Kolpa Kopoul alias RKK, a même enregistré la chanson « Banza Rémy » pour son ami Kolpa sur le disque Recados de fora. En 2016, il revenait dans nos studios interpréter deux extraits de cet album : encore un beau moment passé avec cet artiste que nous aimons tant.Merci à toute l’équipe de Nova pour sa participation à la diffusion de ces lives de l’été. A très bientôt dans Néo Géo, à partir du 30 août ! Visuel : Getty Images / Frans Schellekens   

21 août 2020

9:14

25 ans de sono mondiale #33 : Gianmaria Testa en 1995

1995-2020 : 25 ans de sono mondiale. Bintou Simporé vous présente chaque jour de l'été à midi sur Radio Nova, les pépites acoustiques de Néo Géo mises en son par Isabelle Gornet et Benoît Thuault dans notre Salon de Musique, avec la participation d'Isadora Dartial du département "Archives" de Nova.
Buongiorno, c’est l'histoire d’un ancien chef de gare devenu un chanteur très apprécié en France à la suite d’une rencontre fertile avec Nicole Courtois-Higelin, la maman d’Arthur H qui devint la productrice de cet auteur-compositeur du Piémont italien aux origines paysannes. Gianmaria Testa est passé par des formations rock avant de choisir de s’exprimer en solo et divulguer ses textes poétiques que le public italien a découvert et plébiscité dans un deuxième temps, après sa reconnaissance en France. Décédé en 2016, il nous a laissé une dizaine d'albums au goût de jazz et musiques latines et méditerranéennes, à réécouter sans modération. Le voici, lors de la sortie de son premier album Montgolfières en 1995.Visuel :  Gianmaria Testa @ Wikipedia Creative Commons / Harald Krichel  

20 août 2020

4:58

25 ans de sono mondiale #32 : Johnny Clegg & Sipho en 1997

1995-2020 : 25 ans de sono mondiale. Bintou Simporé vous présente chaque jour de l'été à midi sur Radio Nova, les pépites acoustiques de Radio Nova mises en son par Isabelle Gornet et Benoît Thuault dans notre Salon de Musique, avec la participation d'Isadora Dartial du département "Archives" de Nova.
Le chanteur Johnny Clegg surnommé le zoulou blanc s’est éteint il y a un peu plus d’un an, un 16 juillet 2019 à l’âge de 66 ans à Johannesburg, en Afrique du Sud. Il fut un beau symbole de la lutte anti-apartheid par son engagement musical, je dirai même son obstination à voir évoluer un pays où les noirs n’avaient pas le droit de vote, jusqu’en 1994, année où ils purent s’exprimer au suffrage universel. Une élection qui porta Nelson Mandela dit Madiba à la tête du pays, libéré de prison le 11 février 1990, après 27 années passées derrière les barreaux.Johnny, le jeune ado bourgeois décalé, fréquente les noirs, traîne dans les hostels de travailleurs migrants avec un premier initiateur, le musicien Mzila qui l’initie à la guitare maskandi zoulou, puis il rencontre un autre musicien et jardinier, Sipho Mchunu qui va devenir son ami et alter ego dans le groupe Juluka qu’ils forment dans les années 70, malgré la censure à tout-va des autorités sud-africaines. Ce groupe sera suivi d’un autre, Savuka, sans Sipho reparti travailler dans sa communauté au milieu des années 80. Johnny Clegg a su mener de front ses études d’anthropologie et l’apprentissage sur le terrain des danses et de la culture du peuple zoulou. La chanson « Scatterlings of Africa », parue en 1982, a fait le tour du monde et on se souvient également de la célèbre chanson « Asimbonanga » (On ne l’a pas vu) en 1987, dédiée à Nelson Mandela qui continuait de purger sa longue peine de prison, à Robben Island.Le 21 juin 1988, peu de temps après l'historique concert de Wembley (Nelson Mandela 70th Birthday Tribute), ll participait au grand concert contre l’apartheid organisé par Sos Racisme sur l’Esplanade de Vincennes et en simultané à Dakar et New York.Quelques 25 albums, des disques d’or, des tournées planétaires et toujours une grande simplicité. Sur Nova.fr vous retrouverez articles et interviews audio que nous avons réalisé, mais place au live en 1997. Johnny Clegg et Sipho Mchunu, qui était revenu à ses côtés pour une tournée de concerts, jouèrent dans l'émission Fissa, animée par les journalistes Marie Colmant et Arnaud Viviant, sur Radio Nova. Un vrai plaisir de voir ces amis musiciens ainsi réunis.   

19 août 2020

7:04

25 ans de sono mondiale #31 : The Loire Valley Calypsos

Le live du jour passe par le centre de la France, plus précisément Angers où sévissent The Loire Valley Calypsos, une bande d’amis musiciens passionnés par la noix de coco qui comme chacun sait se ramasse sur les bords de Loire !
The Loire Valley Calypsos aime tant les vieux calypsos qu’ils ont créés le label MaAula avec moultes rééditions d’originaux caribéens oubliés tels The Wrigglers —Mentos Classics from the 50’s, The Talbot Brothers of Bermuda ou encore la compilation Calypso Madame ! West Indian Female Singers 1954-68.Sur le site maaularecords.com, vous retrouverez tous les disques de leur label et leurs récentes signatures comme Passion Coco ou encore Commandant Coustou. En avril 2019 paraissait l’album The Loire Valley Calypsos VS The Great Pink Flamingo avec le titre « T’es pas la », en playlist sur Nova.Retour en mai 2017 à Radio Nova ! Avec banjo, contrebasse, mini batterie, guitare et chemise à fleurs de circonstance, le quartet est venu semer sa bonne humeur en live, établissant une sorte de jumelage musical entre Trinidad & Tobago et l'île fluviale de Chalonnes, sur la Loire. Leur premier disque s'intitulait d'ailleurs Chalonnes Island.Visuel © Facebook de The Loire Valley Calypsos  

18 août 2020

8:51

25 ans de sono mondiale #30 : Francis Bebey en 1995

Néo Géo recevait en novembre 1995 le poète et chanteur camerounais Francis Bebey.
 

17 août 2020

7:58

25 ans de sono mondiale #29 : Bisso Na Bisso en 1997

Oyé,Oyé, Bienvenue dans ce 29e épisode des lives de Néo Géo avec Bisso Na Bisso, traduction « entre nous », des rappeurs parisiens déjà bien connus de la sphère hip-hop, rassemblés par Passi Balende de Ministère A.M.E.R pour un retour musical au Congo natal qui s'est fait entendre pendant plus de dix ans, de 1997, année de fondation du collectif, à la publication de l'album Africa en 2009.
Nous les avions reçus avant la sortie du 1er album Racines (1999). Ce rassemblement afro-rap aux saveurs panafricaines surfait sur ses propres compositions et des classiques de la chanson africaine comme Amio de Bébé Manga ou encore Africa Liberté de Franklin Boukaka, avec la joie non-dissimulée de renouer avec le pays et se faire comprendre des parents qui n'entendaient rien au hip-hop. C'était aussi une manière de clamer leurs multiples identités, de Sarcelles à Brazzaville.À la distribution de l’album Racines de Bisso Na Bisso, Passi, D.O.C. TMC, G-Kill, Ben-J, la chanteuse M'Passi, Arsenik, Mystik, des musiciens du Paris mondial, Jean-Phi Dary, Michel Alibo, Jean-Christophe Maillard, et des stars des scènes africaines et antillaises, tels le guitariste Popolipo, Ismaël Lô,Tanya Saint-Val, Jacob Desvarieux, Koffi Olomide et Monique Seka. Vous êtes prêts pour le freestyle ? Un freestyle « augmenté » par un beatboxer inattendu, le crooner brésilien Ed Motta. Back to the roots, retour en mars 1997 dans le Salon de Musique de Nova.Visuel © pochette d'Africa de Bisso Na Bisso  

14 août 2020

11:18

Tu veux en découvrir plus ?

Tous nos podcasts

À lire aussi

player
En direct
Radio Nova

player player
player

Bibliothèque

Bibliothèque mise à jour !