Aller au contenu principal
L’Art contemporain fait les poubelles

L’Art contemporain fait les poubelles

Art recyclé et chefs-d’œuvre orduriers à l’occasion de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets

Par Mathilde Serrell et Camille Diao

10h sur Nova : l’heure des cultures en résistance. Et en ce mardi matin de la semaine européenne de la réduction des déchets, l’art contemporain lui-même se met à faire les poubelles.

Outre la lutte contre le gaspillage, la réduction du suremballage et du papier, un des objectifs de la semaine de la réduction des déchets est de sensibiliser le grand public à la réparation et au réemploi des matériaux utilisés.

Réutiliser nos déchets, d’accord, mais pour en faire quoi ? Une des modalités excitantes de ce réemploi est l'art recyclé, dont la production est aujourd'hui immense et multiple. Attention, on ne vous parle pas de récupérer 3 boîtes de conserve et des spatules en bois pour construire un chien miniature.

Non, il s’agit de créer à partir de nos déchets des trucs totalement sublimes.

Exemples d’upcycling réussis.

Jonathan Callan, que l’on a croisé cette année à la Slick, foire d’art contemporain off de la Fiac, s’amuse à transformer de vieux livres au rebut en sculptures multicolores. L’artiste mancunien tord, malaxe, colle les livres pour leur offrir un nouveau sens. Et ce n’est pas le seul ; plein d’autres exemples de book art sont compilés ici.

Le collectif cubain Guerra De La Paz réutilise de vieux vêtements pour créer, entre autres, de jolis bonzaï en tissus illustrant les quatre saisons. Mais parfois aussi des arbres taille réelle, des paysages entiers et des robes de princesse. Leur travail de recyclage est à admirer sur leur site.

Jason Mercier, quant à lui, tire à la manière de Warhol le portrait des icônes de la pop culture. A une différence près : ces portraits sont en fait des mosaïques en trois dimensions assemblées à partir des propres déchets de la star représentée : lunettes de soleil, maquillage, bijoux, papiers de chewing-gums, etc. Ci-dessous, un Donald Trump tout en dollars et téléphones portables.

Plein d’autres exemples de chefs d’œuvres made of junk par ici et par là. Plastique, vêtements, bande magnétique de K7, cartes mères, pièces automobiles, nourriture, tout devient prétexte à la création.

Le recycled art n’attend plus que vous. Votre premier chef d’œuvre se cache peut-être au fond de votre poubelle.