Aller au contenu principal

Prêts à vous déchaîner sur du Gqom, le son des quartiers sud-africains ?

Deux soirées vont célébrer le mouvement à Paris en juin.

Par La rédac.

Cela fait déjà plusieurs mois que l’on vous parle de ce mouvement explosif qui nous vient des townships de Durban. Le Gqom, une variante de la house qui mêle musique traditionnelle africaine, techno et grime, particulièrement reconnaissable avec ses basses lourdes et ses beats saccadés. À Paris, le collectif Gqomunion célèbre le mouvement avec déjà plusieurs soirées à leur actif, et en juin, c’est double dose, puisque vous avez rendez-vous le 16 à l’International avec le fondateur du label Gqom Oh!, Nan Kolè, mais aussi avec l’un des pères du gqom, Griffit Vigo.

Gcommunion

Quelques jours plus tard, le 22, c’est à Petit Bain que ça se passe, avec les figures essentielles de la scène, les RudeBoyz. Toutes les infos sont à retrouver ici et ici. Pour vous mettre dans l’ambiance, un mix bien énervé de Sébastien Forrester :