Aller au contenu principal
Studio One aux racines du DanceHall

Studio One aux racines du DanceHall

Le label Soul Jazz compile les premiers artistes jamaïcains du genre.

Par Sophie Marchand

S'il est un label qui a marqué la production musicale jamaïquaine, c'est bien Studio One. Fondé à la fin des années 50 par C.S. Dodd a.k.a Sir Coxsone, fin mélomane et producteur bien malin, qui, après s'être lancé dans l'importation de galettes des Etats-Unis, décide de donner un support aux musiques et sonorités locales. A l'origine, le but est de créer des exemplaires uniques qui lui serviront pendant ses soirées, ses sound system comme on dit. 

Mais rapidement, le public veut également posséder ces vinyles, le selecta se décide à signer des artistes pour commercialiser leurs disques - récupérant au passage les droits sur les instru. Les premiers sont Theophilius Beckford, Delroy Wilson et quand la musique jamaïquaine se diversifie avec le ska, le rocksteady, le reggae, le dub, c'est encore avec les écuries Studio One que les artistes mythiques signent. Pour n'en citer que quelques uns : Jackie Mittoo, les Skatalites, Ken Booth, les Wailers, The Heptones, Johnny Osbourne, les Gladiators, Dennis Brown ou Sugar Minott. Autant de noms qui sembleront très familiers aux amateurs des compilations Studio One. 

Car depuis les années 90, c'est le label Soul Jazz Records qui s'occupe du catalogue de Studio One et qui réédite régulièrement des grands morceaux dans des compilations qui font la joie des selecta : avec ses Studio One Classics, Rockers, Soul, Roots, DJ's qui retracent l'histoire et l'évolution de la musique jamaïquaine. 

 

 

Le dernier né de ces compilations est Studio One Dancehall, qui part à la recherche des premiers musiciens de dancehall, à la fin des années 70. A l'époque, ces artistes n'appartiennent plus vraiment à la première vague du reggae des années 70 et proposent quelque chose de neuf, qui se sert souvent comme base des instrumentales classiques (qui appartiennent non pas à l'artiste mais au producteur) et qui sont renouvelées par le travail d'un DJ et en réintégrant des voix distinctes. 

Le disque Studio One Dancehall, Sir Coxsone In The Dance: The Foundation Sound est déjà disponible en CD et en digital, et sortira version galette en juillet prochain. En voici la tracklist et quelques extraits en musique de nos titres préférés : 

 

 

 

 

 

Tracklist:

  1. Ernest Wilson – Why Oh Why
  2. Johnny Osbourne – Lend Me You Sixteen
  3. Windel Haye – Haunted House
  4. Green Tea & Chassy – Getto Girl
  5. Johnny Osbourne – Time A Run Out
  6. Lone Ranger – Noah In The Ark
  7. Devon Russell – Give Thanks And Praise
  8. Brentford Disco Set – Rebel Disco
  9. Doreen Schaeffer – Don’t Know Why
  10. Slim Smith – Lonely Lover
  11. Field Marshall Haye – Roots And Herb Style
  12. DJ Dawn & The Ranking Queens – Peace Truce Thing
  13. Jim Brown – Cure For The Fever
  14. Sugar Minott – Peace Treaty Style
  15. Lloyd Robinson – It Deep
  16. Barry Brown – Far East
  17. Windel Haye & Captain Morgan – Flood Victim
  18. Ernest Wilson – Pick Them Up