Aller au contenu principal
Nova Classic : « Suicide Is Painless » de Johnny Mandel.

« Suicide Is Painless » : paroles absurdes et morceau culte

Nova Classic : « Suicide Is Painless » de Johnny Mandel.

Par Isadora Dartial

Radio Nova revisite ses propres classiques : les raretés de tout bord qui rythment notre antenne, de la soul-funk au hip-hop en passant par les musiques afro-latines et la pop.  Aujourd'hui : « Suicide Is Painless » de Johnny Mandel.

« Suicide Is Painless » : un morceau que l’on retrouve dans la bande originale du film M*A*S*H de Robert Altman en 1970, et dont l’action se situe au cœur de la guerre de Corée. Le film obtiendra la Palme d’or au Festival de Cannes cette même année, et deviendra plus tard une série. La musique est signée Johnny Mandel, compositeur de musique de films, qui a commencé par le jazz, côtoyant des artistes comme Count Basie, Frank Sinatra, Peggy Lee ou encore Anita O'Day. Le titre que l’on écoute ce matin, « Suicide is Painless », a une histoire assez cocasse.

Robert Altman, pour casser le côté tragique d’une scène, décide d’y coller un morceau aux paroles stupides. Johnny Mandel se charge de la composition, mais ne voit pas comment s'atteler à la tâche « côté stupidité ». Robert Altman décide de s’en charger et demande à son fils de quatorze ans d'écrire le texte le plus stupide qui soit. « Suicide is Painless » prend forme. Une sublime ballade pop servie par un texte abscons. Le tout pour illustrer le suicide du dentiste Waldowski, qui met fin à ses jours après un coup dur porté à sa virilité...la fameuse panne. Le morceau sera repris par Keren Ann dans le projet Lady and Bird. Sur Nova, Le thème de M*A*S*H habille nos ondes depuis de nombreuses années et sera playlisté dans les compilations Nova Classic. C’est beau mais absurde, un beau pied de nez pour commencer la semaine signé Johnny Mandel et imaginé par Robert Altman, voici « Suicide Is Painless » sur Nova.

Visuel : (c) Getty Images / Jemal Countess / Employé