Ce qui m’a donné envie de me lever ce matin

Véritable spéléologue de l’information, Armel Hemme descend dans les profondeurs de l’actualité, en quête d’une info qui donne envie de se lever léger.

par Armel Hemme

Épisodes

Un "guide de la sieste" pour regarder le Tour de France

Malheureusement, on connaît tous le problème du Tour : ça se passe à l’heure de la sieste. Les personnes libres l’après-midi, qui ont le loisir de s'installer devant leur télé pour regarder le Tour, ne voient rien du tout car elles sombrent dans un sommeil bien agréable après le déjeuner.MAIS il y a du nouveau. Sur lemonde.fr, dans la rubrique les décodeurs, vous trouverez toutes les informations utiles pour vous endormir entre les moments intéressants.
Un “guide de la sieste”, mis au point par les journalistes du Monde eux-mêmes... Qui ont analysé chaque étape et les moyennes kilométriques prévisibles du peloton afin de déterminer des horaires de repos possibles entre les ascensions, les sprints, les arrivées et autres points de bonus à décrocher. Prenons l’étape du jour, de Tours à Châteauroux : 160 km, 926m d’ascension. Départ d’étape à 13h50... Vous pouvez vous endormir direct. Les décodeurs ont prévu un passage intéressant au moment de la Côte de St Aignan, entre 15h36 et 15h44. Mettez votre réveil 10 minutes avant, par sécurité. A 15h44 on peut se rendormir, jusqu’à 16h15, pour le sprint intermédiaire... Un petit quart d’heure d’action, puis vous pouvez vous rendormir un peu, jusqu’à 17h07 et l’entrée dans les derniers kilomètres.
Demain, 7e étape : entre Vierzon et Le Creusot... Une étape accidentée, 249 km... Départ à 11h... Sieste direct, jusqu’à 13h49, heure estimée du sprint intermédiaire. BREF Les décodeurs sont des grands malades, ou de grands amoureux de la sieste, ils ont prévu une petite infographie pour chaque étape. Avec cette mise en garde quand même : si nous pouvons prévoir les longues étapes de plaine un peu rébarbatives, impossible d’anticiper une échappée pleine de panache, et toutes les surprises qui font le sel de la course. Mais bon... Les spectateurs du tour de France vont pouvoir dormir tranquilles, en sachant quand ouvrir l'œil pour voir l’essentiel.
 

01 juillet 2021

4:28

Une collection de cafetières à vendre

Si vous avez besoin d’une cafetière : Bernard Fouquet vend sa collection ! Qui est Bernard Fouquet ? C’est un collectionneur, un collectionneur de cafetières... Le retraité en a accumulé plus de 600 dans sa maison. En raison d’un déménagement, il s’est résolu à se séparer de sa précieuse collection, la vendre aux enchères... La vente a lieu aujourd’hui, à Saint-Denis-sur-Sarthon, dans l’Orne.
Comment tout a commencé ? Il raconte, dans Ouest France : « Je dois les collectionner depuis une quinzaine d’années. C’est arrivé complètement par hasard. J’avais vu sur Internet une cafetière originale et puis c’est parti comme ça. J’ai commencé à en chercher d’autres dans des brocantes et en ligne. »600 cafetières... Il faut voir la photo dans le journal : un mur rempli d’étagères, elles-mêmes remplies de cafetières rangées par forme et par taille. Sur une table au milieu de la pièce trônent les stars de la collection, des cafetières émaillées décorées. De l’autre côté, des cafetières plus originales sont alignées, comme celles à renversement ou à dépression.
Charlotte Antoine, commissaire-priseuse, s’émerveille de cette collection inhabituelle. « Au début du XIXe siècle, on voit que les ingénieurs rivalisent pour trouver la formule idéale afin de fournir aux foyers français le meilleur café. La cafetière à percolation qui voit le jour vers 1800, est l’ancêtre de notre cafetière à filtre, système où l’eau chaude coule doucement sur le café moulu à l’inverse de la cafetière à dépression composée de deux globes de verre superposés dans laquelle c’est la vapeur d’eau qui monte pour entrer en contact avec la mouture de café. » Sa collection est un musée de l’histoire de la cafetière de la fin du XIXe siècle à aujourd’hui, écrit Ouest France. Mais pour cause de déménagement, l’ancien ouvrier est forcé de se séparer de sa collection, « et pas de gaieté de cœur », regrette-t-il. La collection de 600 cafetières est proposée en un seul lot, avec une mise à prix de 1 000 euros. La vente aura lieu à 14 heures, au lieu-dit La Pageotière dans la commune de Saint-Denis-sur-Sarthon.
 

30 juin 2021

3:40

Une haute responsable de la chaleur nommée à Miami

Avec les changements climatiques, les événements météorologiques extrêmes se font de plus en plus fréquents. A Miami, en Floride, on prend le problème au sérieux. En moyenne à Miami, le mercure dépasse déjà 40 degrés quarante jours par an... Et ces épisodes seront deux fois plus nombreux d’ici 2050, selon l’agence de presse Reuters. Pour affronter des canicules de plus en plus fréquentes, Miami a nommé une “haute responsable de la chaleur” : a chief heat manager. Une première au monde, nous apprend le site d’informations We Demain.
Jane Gilbert sera chargée de gérer les conséquences des températures extrêmes, et notamment de protéger la santé des habitants. “La chaleur est le tueur n °1 de tous les impacts du changement climatique”, explique la nouvelle “madame canicule” de la ville. Elle liste des problèmes de peau, de diabète, des blessures ou des vertiges au travail. on bureau prévoit notamment des aménagements pour rafraîchir la ville. Comme une couverture végétalisée offrant un peu d’ombre aux passants. Si ce titre de “Chief Heat Officer” est inédit, de plus en plus de collectivités recrutent des spécialistes pour affronter les conséquences du réchauffement, note We Demain. .  Los Angeles a lancé un “bureau de mobilisation en cas d’urgence climatique” pour coordonner l’action de ses quartiers. La ville de Paris compte elle-même, depuis 2015, un “haut responsable de la résilience“. C’est aussi ça, lutter contre le réchauffement climatique désormais.
 

29 juin 2021

3:10

Loin du foot

J’ai une pensée pour Oxmo Puccino, ce matin... Oxmo qu’on a reçu dans Un Nova Jour se Lève, il y a 10 jours : il nous a confié ne pas être un grand expert du foot. Quand on lui a demandé un pronostique pour la coupe d’Europe, il a répondu : le PSG.
J’ai une pensée pour lui car il n’est pas seul à se moquer éperdument de l’actualité du ballon rond. Certains Français ne s’y intéressent pas du tout, et Le Parisien Aujourd’hui en France leur consacre un article. Comme Angélique, niçoise de 36 ans : « Je me suis rendu compte qu’il y avait du foot et une compétition quand j’ai entendu les gens crier dans la rue. Cela explique pourquoi nous étions seuls / en terrasse de ce bar bondé habituellement. » 
Comme elle, des centaines de milliers, et sans doute même des millions de Français vivent totalement en marge de l’Euro 2021. Des hommes, des femmes qui, lorsqu’ils et elles vont au bar, occupent les places le dos à l’écran, écrit Le Parisien. Prenez Thomas, 40 ans, responsable numérique à Paris. « Vous m’apprenez qu’il y a une compétition. Je travaille beaucoup, m’informe peu donc je n’avais rien vu, reconnaît-il. Ce sont des hommes qui tapent dans un bout de cuir. Je suis insensible à cet abrutissement ». Thomas a beau vivre devant des écrans d’ordis, il est passé complètement à côté de l’information. « Entendre des « on a gagné ! », ça me fait rire. Ces gens n’étaient que sur leurs chaises à boire des pintes… »
Autre témoin, dans le journal : Valentin... Un homme très malin, qui explique : « Les rues et parcs sont déserts, j’en profite pour aller courir. Vite que ça finisse qu’on arrête de nous embêter avec tout ça ! », souhaite-t-il tout de même. Autre témoin, dans le journal : Thomas, un jeune homme pas très informé, qui confie : pour les dernières rencontres des Bleus, « Je ne savais pas qu’il y avait match donc j’ai été à la piscine ou assister au Lac des Cygnes au théâtre national. C’est peut-être pour ça qu’il n’y avait des places que ce soir-là ». Il y a un match ce soir... Oxmo Puccino s’en fout, mais il n’est pas seul.
 

28 juin 2021

4:02

Un piège anti-moustiques révolutionnaire

Pierre Bellagambi et Simon Lillamand sont deux amis d’enfance. Ils ont grandi en Camargue, une belle région - mais pleine de moustiques. Les deux amis ont imaginé un piège à moustique d’un nouveau genre. Un piège révolutionnaire. Une “borne” qu’ils ont appelée Qista. La borne est un leurre. 
« Elle va simuler la respiration humaine avec du CO2 et un leurre olfactif. Cela va indiquer à la femelle moustique qui est en recherche d’un repas à sang chaud qu’il y a quelqu’un a piquer à l’intérieur. Elle s’approche et dans sa course elle se fait aspirer dans un filet », explique Simon Lillamand, dans le journal Le Parisien. Un moyen malin de stopper leur folle reproduction : un moustique peut pondre jusqu’à 200 oeufs en 48h.« Ça a changé nos nuits et nos journées, on n’a plus une piqûre même avec la piscine », se réjouit Janine, propriétaire d’une borne depuis un an. Les concepteurs mettent en avant l’aspect environnemental de leur dispositif : « Avec ces bornes, plus besoin d’arroser de pesticides les alentours pour se débarrasser des moustiques », précisent-ils devant les machines, dans leur entrepôt. Attention c’est pas donné : Compter 1000 euros pour l’achat d’une Qista, ce à quoi il faut rajouter le rachat de cartouches de CO2, notamment (entre 300 et 600 euros par an).
Chose intéressante : La start-up est dotée d’un laboratoire dans lequel un biologiste entomologiste spécialiste des maladies parasitaires et infectieuse, peut réaliser des tests sur les moustiques afin de repérer s’ils sont porteurs de maladies telles que la dengue, le zika, le chikungunya, le paludisme ou la fièvre jaune. Ce qui permet de prévenir une potentielle épidémie... 
 

25 juin 2021

4:53

Un clubbing test bientôt à Paris

Après le concert test du samedi 29 mai, à l’AccorHotel Arena, un clubbing test aura lieu ce samedi, à Paris. Une expérimentation dans deux salles : le Cabaret Sauvage et le Moulin Rouge, avec 2000 personnes vaccinées mais sans masque, pour y évaluer le risque de transmission du covid19. Plus précisément, « Ce projet vise à évaluer le risque de transmission du SARS-CoV-2 chez des personnes vaccinées participant à une soirée clubbing à jauge pleine, sans masque et en lieu clos » : c’est ce qu’a indiqué l’agence sanitaire ANRS/Maladies infectieuses émergentes, qui pilote le projet avec l’AP-HP (Assistance publique - Hôpitaux de Paris).
Une étude scientifique, donc, dont les résultats sont attendus fin juillet. Elle n’aura pas d’incidence sur la réouverture du 9 juillet, ni sur les mesures déjà annoncées (vaccination ou test négatif, jauge de 75 % du public, port du masque pas obligatoire mais recommandé).Ce qui fait plaisir, c’est l’affiche de ces clubbing tests. Laurent Garnier, Etienne de Crécy, Pedro Winter, Kiddy Smile, Chloé, Bambounou...Et attention : il faut 4400 volontaires franciliens, âgés de 18 à 49 ans.
Ces volontaires doivent être complètement vaccinés (deux doses ou une seule pour ceux qui ont déjà eu le Covid, le tout depuis au moins 14 jours), qu’ils n’aient pas de comorbidités qui les exposent à un risque de forme grave. Parmi ces volontaires, 2200 participeront aux deux soirées, et les 2200 autres non, sur tirage au sort. 2200 vont s’amuser, 2200 auront le seum. Ça permettra de comparer les deux situations pour savoir si le fait d’avoir été aux soirées augmente le risque de contamination. 
 

24 juin 2021

4:20

Des ours dans la voiture

Nous sommes dans le New Hampshire, aux Etats-Unis. C’est la nuit, dans la ville de Thornton. Ces derniers jours, ces dernières heures, plusieurs effractions ont eu lieu : des effractions de véhicules. Une fois de plus, une voiture est visitée. Le propriétaire constate que quelqu’un est entré dans sa voiture, en laissant dedans un beau bordel. Mais grâce à une caméra de surveillance, cette fois-ci, le voleur a pu être démasqué : c’est ours. 
Sur les images, on voit un ours approcher très tranquillement de la belle et rutilante voiture : il marche à quatre pattes, comme un ours... Il se dirige vers la portière du conducteur, se dresse sur ses pattes arrière, ouvre la portière en utilisant la poignée, et entre dans la bagnole.Vous saurez donc, si vous croisez un jour un ours en voiture, qu’il faut verrouiller les portières. Le plantigrade cherchait évidemment de la nourriture... 
Dans un message, la police de Thornton met en garde les habitants : au cours des dernières semaines, on nous a signalé qu’un ours entrait dans les voitures, causant des dommages considérables. S’il vous plaît, n’oubliez pas de sortir tous les aliments de votre véhicule, et ne laissez pas vos sacs poubelle dehors, ni dans la voiture. Si un ours endommage votre propriété, appelez les USDA Wildlife Services au 603-223-6832. À Paris, je peux m’endormir sur une pelouse avec un sandwich dans mon sac, sans me faire réveiller par une nuée d’ours. C’est un petit plus, quand même.
 

23 juin 2021

2:56

Une appli qui oeuvre pour l’amour

On parlait hier d’un couple qui avait choisi de s’enchaîner l’un à l’autre... Ils sont restés enchaînés, jusqu’à se séparer parce que l’ambiance n’était pas sereine. Ils auraient dû utiliser l’appli Zenlove. Le Monde.fr nous parle de cette appli, qui apporte un conseil en relations conjugales... 
Une fois l’appli téléchargée par les deux partenaires, ils accèdent à des programmes guidés, élaborés avec l’appui de thérapeutes et de psychologues, pour renforcer les fondements émotionnels et relationnels de leur duo, nous apprend le monde. Liens de confiance, expression de l’estime pour l’autre, vision commune, communication et gestion des conflits, sexualité ou encore vie au quotidien. L’appli propose aussi des conseils pour traverser les étapes difficiles : doutes, infidélité, relation à distance… Rien n’est oublié pour faciliter la communication, aborder les sujets sensibles et gérer les différends. – Une section « Expériences » propose au couple des pratiques, des activités et des expérimentations à faire à deux pour sortir de la routine, instaurer un meilleur dialogue et renforcer leur complicité : une relaxation par le souffle, des films à voir ensemble, une initiation au slow sex, ou une liste d’attentions que l’on attend de l’autre.
Je ne crois pas que s’enchaîner l’un à l’autre soit parmi les conseils. La journaliste doute un peu de l’intérêt de l’appli : il est peut être un brin idéaliste de croire que remplir des QCM suffira à démêler les entrelacs de l’âme humaine, qui plus est à la puissance deux.
 

22 juin 2021

3:59

La réouverture des boîtes de nuit sur la table

Les établissements de nuit, clubs, discothèques, vont-ils reprendre vie ? Une réunion est prévue entre Emmanuel Macron et les professionnels du secteur, ce matin, pour fixer une date et définir les conditions de réouverture. Le journaliste Victor Tassel pose la question, dans le Parisien Aujourd’hui en France : Les Français retrouveront-ils, début juillet, ces nuits endiablées sur la piste de danse d’une discothèque jusqu’au petit matin ?
Nous attendons une clarification, des arbitrages et une date précise, insiste Renaud Barillet, directeur d’une dizaine d’établissements en région parisienne et à La Rochelle. Qui s’inquiète : le protocole ne doit pas nous empêcher d’ouvrir. Le protocole, c’est là l’objet de toutes les inquiétudes. Après 15 mois de fermeture, la réouverture des 1400 discothèques devrait être une réjouissance, pour les professionnels : mais mais pour l’instant, c’est la méfiance : ils ne veulent pas rouvrir à n’importe quel prix. Après des négociations entamées début juin avec Bercy, il est question qu’un pass sanitaire soit mis en place. Seules les personnes vaccinées, quinze jours après la 2e injection, ou celles avec un test PCR négatif de moins de 48 heures pourraient entrer, rapporte Le Parisien. Il est aussi question de jauge limitée, et de port du masque à l’intérieur. On en saura plus tout à l’heure. En attendant, les établissements de nuit sont enfin pris en compte par les autorités, c’est une bonne nouvelle.
 

21 juin 2021

3:56

Un Hellfest deux fois plus long en 2022

Le Hellfest, festival des musiques extrêmes, aurait dû commencer aujourd’hui. Au vu des contraintes sanitaires, les organisateurs ont préféré renoncer. MAIS ils n’ont pas dit leur dernier mot... Frustrés de ces deux annulations de suite, les organisateurs annoncent pour 2022 un festival deux fois plus long. Le Hellfest aura lieu non pas sur un, mais deux week-ends, et il durera sept jours, du 17 au 19 juin et du 23 au 26 juin, avec 350 groupes à l’affiche et 420 000 festivaliers ! 
Du jamais vu en France, commente le journal Le Parisien. « D’après les artistes et leurs agents, c’est même une première mondiale, commente le patron du Hellfest, Ben Barbaud. Ce sera un cru exceptionnel. On ne le fera qu’une seule fois. » L’affiche est elle aussi exceptionnelle. 
À commencer par la venue de Metallica, le plus grand groupe metal du monde, et (accessoirement aussi) le plus gros cachet de l’histoire du festival, 3 millions d’euros. A l’affiche, des groupes qui devaient jouer ce weekend : Deep Purple, Korn, Judas Priest, Faith No More, Avenged Sevenfold… Mais aussi Scorpions, Nine Inch Nails pour une date unique en Europe, Guns N’Roses, Alice Cooper, Nightwish, Whitesnake... Megadeth, Killing Joke et Airbourne... Pas spécialement des petits jeunes, que tout ce monde-là, mais bon. Pour les amateurs, c’est impressionnant. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le festival ne prend pas un énorme risque financier avec cette double édition, note Le Parisien. 
« Bien sûr, le budget de la prochaine édition est colossal, de l’ordre de 50 millions d’euros, alors qu’il est d’ordinaire de 24 millions d’euros, explique Ben Barbaud. Mais nous allons plus que doubler les recettes de la billetterie et de la buvette, alors que nous ferons de grosses économies d’échelle en n’ayant qu’un seul montage et démontage des scènes et des installations, en gardant la logistique et le matériel sur place. C’est un gros challenge mais pour nous aussi, ce sera le festival d’une vie. »
 

18 juin 2021

13:59

Prenez le temps de la réflexion

Alors que les interviews politiques s’attardent souvent sur les questions de stratégies et de personnes, sur les polémiques et les réactions à chaud. Un festival vous propose de prendre le temps de réfléchir.
C’est le festival des idées, les 9, 10 et 11 juillet à La Charité sur Loire, dans la Nièvre... Qui n'ambitionne rien de moins que d’inventer de nouveaux horizons.Un festival des idées plutôt à gauche, je le précise : avec plus d’une centaine d’intervenants, certains connus, acteurs politiques de premier plan, d’autres moins connus... Les organisateurs sont Guillaume Duval, qui a longtemps écrit dans Alternatives Economiques, et Christian Paul, ancien député socialiste.
À quelques mois d’une élection présidentielle, ce festival nous invite à réfléchir un tas de questions pas toujours simples :
Les inégalités face à la santéL’école et la laïcité, la fracture républicaineTravailler autrement, travailler dignementFaire de l’entreprise un acteur de l’intérêt généralPour une nouvelle relation police / citoyens...Des débats inversés, c’est la marque de fabrique du Festival. Promettent les organisateurs :pas d’estrade, vous pouvez exprimer vos doutes, vos questions, vos certitudes, vos propositions. Ce n’est qu’ensuite que les intervenant.e.s rebondiront sur les problématiques que vous aurez posées. Le Festival des idées, les 9, 10 et 11 juillet à La Charité sur Loire... C’est pas de la musique, mais si vous aimez réfléchir à l’avenir, ça peut vous donner envie de vous lever.
 

17 juin 2021

4:30

Les entreprises, incitées à financer des activités sportives pour leurs salariés

Les entreprises sont incitées à mettre à disposition des locaux sportifs, ou à financer des activités physiques pour les salariés. Un décret paru le 30 mai au Journal Officiel prévoit d’exonérer de cotisations et de contributions sociales « l’avantage que représente la mise à disposition par l’employeur d’équipements à usage collectif / dédiés à la réalisation d’activités physiques et sportives / tels qu’une salle de sport appartenant à l’entreprise / ou un espace géré par elle ou dont elle prend en charge la location aux fins d’une pratique d’activité physique et sportive ».
Le sport, c’est bon pour la santé, paraît-il. C’est bon aussi pour le bien-être, la santé mentale... Et les performances au boulot. « La pratique d’activités physiques et sportives (APS) organisée par l’entreprise augmente la productivité de celle-ci entre 3 % et 9 % ainsi que sa rentabilité entre 4 % et 14 % », soulignait un rapport de parlementaires de février 2019. L’État français donne donc un petit coup de pouce, une exonération de charge, aux entreprises qui permettent à leurs employés de faire du sport... C’est plutôt une bonne nouvelle : en tous cas je verrais bien un tapis de course dans ce studio.
Autre info santé, lue dans Le Parisien : les pistaches sont très bénéfiques pour le cœur et les artères... C’est même une collation idéale pour la santé ! Oui : une nutritionniste, interrogée par Le Parisien, souligne la forte teneur en protéines de la pistache : près de 20 g pour 100 g, soit mieux que le quinoa ou le pois chiche.
Elle compte également parmi les fruits à coque les plus riches en fibres. Or, toutes les études montrent qu’augmenter ses apports en fibres réduit les risques de diabète, de mauvais cholestérol et de cancer colorectal. La pistache est par ailleurs une source très importante de vitamines (notamment celles du groupe B), de cuivre, de zinc et de sélénium. Sans parler de la vitamine E qui lui confère des vertus antioxydantes, ajoute la nutritionniste. J’invite donc les entreprises à installer des pistaches, en plus des salles de sport.
 

16 juin 2021

4:46

Le premier vol touristique dans l'espace approche

Le tout premier vol touristique dans l’espace décollera de notre planète Terre le 20 juillet. C’est une capsule de l’entreprise spatiale Blue Origin, qui s’élèvera dans les airs. Blue Origin, fondée par Jeff Bezos, également fondateur et patron d’Amazon. A bord de la capsule : 4 personnes, dont Jeff Bezos lui-même, et son frère... Il restait donc deux places : l’une des deux a été vendue aux enchères, ce week-end à Washington. Mise à prix du ticket pour l’espace, attention c’est plus cher qu’un aller-retour Paris - Marseille en période de pointe : 4 800 000 dollars.
Après 10 minutes d’enchères, le voyage a atteint le prix astronomique de 28 millions de dollars, soit 23 millions d’euros. L’heureux vainqueur, dont on ne connaît pas l’identité, devra aussi verser 6 % de commission à la maison d’enchères RR Auction.Alors à ce prix-là, qu’est ce qu’on a ?
La fusée décollera du Texas. La capsule quittera l’atmosphère terrestre à 100 km d’altitude, flottera en apesanteur 3 minutes (pas plus), avant de redescendre sur Terre. Ça fait quand même cher la minute en apesanteur. 28 millions / 3 = un peu plus de 9 millions la minute. Un 4e touriste fera le voyage : on ne connaît pas non plus son identité, ni s’il ou elle a payé quoi que ce soit. Avec ce vol de Blue Origin, Jeff Bezos remporte une première bataille sur les projets concurrents... Car Spacex d’Elon Musk, et Virgin Galactic de Richard Branson veulent envoyer des touristes dans l’espace. Alors, quelle est la bonne nouvelle dans tout ça ? Je me suis longtemps demandé : qu’est-ce que je ferai de mon pactole, quand je gagnerai à l’euromillions... Grâce à Jeff Bezos, je sais. Un ticket pour l’espace, hop 30 millions de dollars ! Allez, un souci de moins.
 

15 juin 2021

4:51

Bondir depuis Cérès

Si vous pouviez bondir sur d'autres planètes, sur des lunes, des astéroïdes ou des comètes, à quelle hauteur iriez-vous ? Une animation apporte des réponses à cette question. Une animation repérée il y a quelques jours sur Twitter par Hayden, un jeune garçon de 11 ans fan d’astronomie... Le site Numerama, qui suit visiblement le jeune garçon, s’en est fait l’écho à son tour. Cette animation permet de « bondir » sur plusieurs objets célestes, comme des planètes, des lunes, des astéroïdes ou des comètes.
C’est très simple : vous choisissez si vous êtes un humain, ou un kangourou. Puis vous choisissez sur quel objet céleste vous vous trouvez. Admettons : la Terre. Vous cliquez sur le bouton “jump” : vous faites un saut de quelques centimètres. Choisissons maintenant la planète Mars : ah, le petit bonhomme saute un peu plus haut, à plus d’un mètre... Le Kangourou décolle à 5 mètres de hauteur.
Allons maintenant sur Cérès, une planète naine située dans la ceinture d'astéroïdes, entre Mars et Jupiter. On clique sur “jump”. Oh mon dieu ! Le petit personnage s’envole à une hauteur exceptionnelle de 18 mètres. Le kangourou, lui, saute carrément à 65 mètres. J’ai cru qu’on allait les perdre.Il y a d’ailleurs une mise en garde, sur ce site : faites attention, quand vous sautez sur de petits objets célestes... Vous pourriez ne jamais redescendre. Voilà, un petit site qui pourrait vous faire perdre pas mal de temps au bureau aujourd’hui ! On vous laisse l’adresse : https://cosmos-book.github.io/high-jump/index.html.


Crédit image : @NASA sur Tumblr
 

14 juin 2021

4:38

Les homosexuels pourront bientôt donner leur sang plus facilement

La loi bioéthique, examinée actuellement à l’Assemblée Nationale, doit permettre d’étendre la PMA à toutes les femmes...Une autre avancée a été adoptée hier : elle concerne les homosexuels qui souhaitent donner leur sang. Dans les prochains mois, le don du sang va devenir accessible à tous sur la base des mêmes critères, pour les homos comme pour les hétéros.
Il faut revenir près de 40 ans en arrière, pour comprendre. En 1983, en raison de l’épidémie de VIH, les gays se sont vu interdire le don du sang. Interdiction levée récemment, en 2016. Mais à la condition d’avoir respecté un an entier d’abstinence. En 2019, ce délai avait été abaissé à 4 mois.
La législation est en passe de changer pour de bon : l’article 7bis du projet de loi, en cours d’examen, devrait homogénéiser le don du sang pour tous, et mettre fin à une discrimination. Un nouveau questionnaire d’évaluation des risques devrait être utilisé, pour ne plus discriminer en fonction de l’orientation sexuelle. Le ministre de la Santé a réagi sur Twitter : « Donner son sang répondra aux mêmes impératifs de sécurité sanitaire, et ce quelle que soit sa sexualité. Le parlement vient d’en voter le principe. J’alignerai ainsi les critères de sélection des donneurs dans les prochains mois », fin de citation.Cette nouvelle coïncide avec un appel aux dons de l’Établissement français du sang, qui fait face à une baisse importante de ses stocks de sang, liée à la crise du covid.
Bref : une discrimination qui disparaît, c’est une bonne nouvelle qui donne envie de se lever le matin.
 

11 juin 2021

3:20

Un tableau de grand maître exposé au rayon jardinage

Bienvenue au Centre commercial Valdoly à Vigneux sur Seine, en Essonne ! 40 boutiques, qui vont de l’habillement au bricolage, à la parfumerie. Hier, les clients venus faire leurs courses ont pu admirer, devant le rayon jardinerie, un tableau de Pablo Picasso. L’Atelier, une toile peinte par le maître en 1955 en hommage à Henri Matisse mort quelques mois avant, nous apprend le journal Le Parisien. L'œuvre est habituellement exposée au Centre Pompidou. Mais que faisait-elle là ? Était-elle offerte avec l’achat d’un salon de jardin ? 
Non. Cette expo éphémère et gratuite, au milieu des rayons d’un hypermarché, s’inscrit dans le cadre de l’opération 1 jour 1 œuvre, en préfiguration de la Fabrique de L’Art : un pôle de conservation et de création qui ouvrira d’ici 2025 pour accueillir les 120 000 œuvres des collections du Centre Pompidou - mais qui sera aussi un lieu culturel ouvert aux publics. En décembre 2019, une œuvre de Dubuffet avait été exposée le temps d’une journée au Centre omnisports de la ville... D’autres lieux ont aussi accueilli des tableaux célèbres. 1 jour 1 œuvre.
Francine, qui ne s’est pas trop approchée pour ne pas quitter son chariot, est emballée, écrit Le Parisien. « Quelle très belle idée de sortir l’art, ça fait tellement longtemps qu’on ne peut plus aller dans les musées. On a de la chance en plus, Picasso est un très grand artiste. » D’autres programmations « hors les murs » vont se poursuivre d’ici 2025, date d’ouverture de la Fabrique de Massy. En attendant, une toile célèbre de Picasso exposée au rayon jardinerie d’un supermarché.


Crédit photo : l'Atelier du Peintre, Pablo Picasso
 

10 juin 2021

4:12

Les chiens détectent le coronavirus

Utiliser le flair des chiens pour détecter le covid : l’idée est là depuis des mois déjà, on vous en avait déjà parlé. A l’École nationale vétérinaire de Maisons-Alfort, cela fait en effet des mois que l’on entraîne des chiens afin à détecter le Covid-19 à l’odeur. Petit rappel du protocole scientifique. D’abord, les équipes ont fait sentir aux chiens plusieurs odeurs positives au Covid-19 contenues dans de la transpiration sur des compresses. Le but était de mettre cette odeur positive dans leur bibliothèque olfactive.
Puis, on a intégré des compresses sans odeur pour qu’ils puissent les distinguer de l’odeur positive.Puis, on a ajouté des prélèvements de sujets négatifs. Résultat de l’apprentissage : les chiens (dotés d’un flair hors pair) savent désormais faire la différence entre les odeurs de patients négatifs et positifs. Au cours d’une expérimentation, les 9 chiens entraînés ont détecté le virus avec une efficacité de 97 % sur l’ensemble de l’échantillon et de 100 % sur les cas asymptomatiques.
Comme les chiens ne parlent pas, ils signalent autrement la présence d’un cas positif : un aboiement, se poser par terre, gratter le sol. Qu’importe, tant qu’il y a une réaction. La bonne nouvelle de ce printemps, c’est que suite aux résultats concluants de Maison Alfort, le ministère de la santé a autorisé la formation de centaines de chiens renifleurs. Qui pourront être déployés, par exemple dans les aéroports. Avant, c’était embarrassant. Mais désormais, vous serez heureux qu’un chien vous sente le cul.
 

09 juin 2021

3:17

Le coronavirus a changé la logique anti-télétravail de certaines entreprises

Ils ont pris goût au télétravail, les employés américains d’Apple. Le patron de l’entreprise, Tim Cook, a envoyé une note aux employés, les informant qu'ils devraient retourner au bureau cet automne, 3 fois par semaine : les lundis, mardis et jeudis. C’est une avancée par rapport au règlement d’avant la pandémie. La culture d’entreprise décourageait le télétravail, écrit le site The Verge. C’est une avancée par rapport au règlement d’avant la pandémie... Mais dans le monde d’après, ça parait presque conservateur : Twitter et Facebook ont informé leurs employés qu'ils pourraient travailler à domicile pour toujours, même après la fin de la pandémie.
Donc, Tim Cook souhaite revoir du monde au bureau. Mais les employés d'Apple, eux, ne sont pas d’accord - ils s'opposent à la consigne qui les obligerait à retourner au bureau trois jours par semaine à partir de début septembre. Les membres du personnel veulent une approche flexible où ceux qui veulent travailler à distance peuvent le faire, selon une lettre interne obtenue par The Verge. La lettre, adressée à Tim Cook, a commencé dans une chaîne Slack pour les « défenseurs du travail à distance » qui compte environ 2 800 membres. Environ 80 personnes ont participé à la rédaction et à l'édition de la note. La direction d’Apple répondra t-elle favorablement à cette demande ?
 

08 juin 2021

3:53

Les cyclopes du smartphone

Marcher en regardant son smartphone, c’est dangereux, on en a déjà parlé ici. On peut percuter un autre piéton, se prendre un poteau, ou un arrêt de bus, tomber dans un bassin. Bref : il est conseillé de lever la tête. Un sud coréen de 28 ans, Paeng Min-Wook, a inventé un nouveau système (un de plus) pour améliorer le quotidien des “zombies du smartphone”, appelés “Smonbies”.
Un genre de 3e œil, qu’on se fixe sur le front. Ce 3e œil ne s’ouvre que lorsqu’on baisse la tête en direction du smartphone. Il n’est pas équipé d’une caméra, mais d’un capteur à ultrasons. 
Pourquoi ? Parce qu’il utilise les ultrasons pour détecter la présence d’un objet (ou d’une personne) droit devant. C’est la technique du sonar. Si un obstacle est détecté, la machine fait BIP - et vous êtes sauvé. Forcément, cet accessoire qui vous donne l’allure d’un cyclope attire les regards, écrit Le Parisien. Mais bon au bout d’un moment, il faut choisir : la crédibilité ou la sécurité. Pour en savoir plus sur le fonctionnement de l’appareil, et sur l’allure que vous aurez si vous l’adoptez, je vous invite à regarder la vidéo sur le site du Parisien. Rassurez-vous : plus qu’une réelle solution, ce troisième œil est avant tout, pour le jeune Coréen, une manière de dénoncer les conséquences de l’addiction au smartphone.
 

07 juin 2021

3:15

Le trombone de Granville

Granville est une station balnéaire dans la Manche. Dans le port de Granville, chaque matin, résonne un trombone. Pierre Dandin est tromboniste professionnel, soufflant de Sergent Garcia, de Sax Machine et autres formations... Depuis février il vit sur un bateau : le confinement en appartement, ça n’était pas pour lui, écrit Le Parisien.Il s’entraîne, il pratique son instrument chaque jour, ce tromboniste. Ça pourrait énerver tout le voisinage : au contraire, ça plaît.
“Par peur de gêner les ouvriers de Gune Sec Location qui s’affairent sur un autre bateau, je leur ai proposé une boîte à musique : chacun inscrivait le nom d’une chanson et je la jouais le lendemain”, confie le musicien. C’est ainsi qu’ont commencé les réveils en musique sur le port de Granville. Et, depuis, les marins et les touristes y vont aussi de leurs messages dans la boîte. À quelle heure, le trombone ? C’est variable : il joue « à la montante », c’est-à-dire « à l’heure où la mer monte : c’est mieux pour la réverbération du son. » Vous le saurez si vous voulez jouer de la trompette face à la mer.
 

04 juin 2021

3:34

Un vieil homme et ses projets pour l'an 3020

Francis Hallé est botaniste, biologiste, il a aujourd’hui 83 ans. Un âge respectable, qui ne l’empêche pas d’avoir de grands projets d’avenir. Francis Hallé veut voir renaître, en Europe, une forêt primaire. C'est-à-dire, en langage courant, une forêt vierge, où aucune trace d’activité humaine n’est visible. Un sanctuaire de biodiversité. C’est donc un projet sur le très long terme, qui nous emmène à l’horizon... 3020.
Le site We Demain nous raconte ce projet fou, présenté en septembre 2019, à l’occasion du sommet de l’ONU sur le climat. Toutes (les forêts primaires) ont disparu à coups de défrichages entre le Moyen Âge et le milieu du XIXe siècle, écrit We Demain. A l’époque, les humains n’avaient aucune idée de leur valeur biologique et écologique. 
Alors le scientifique a pris la plume. Il a exposé son projet dans deux courriers au secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres. Mais aussi au président français Emmanuel Macron, pour que celui-ci le porte au niveau européen. Qui a répondu positivement.Cette forêt pousserait donc au cœur de l’Europe, à partir de massifs existants, à cheval entre France et Allemagne. Une superficie de 70 000 hectares permettrait d’y introduire des grands animaux aujourd’hui près de disparaître : bisons d’Europe, ours, élans, lynx… Ce serait la seule intervention humaine, dans une nature livrée à elle-même. Et ensuite ? Pendant plusieurs siècles, l’espace forestier serait laissé en libre évolution, écrit We Demain. Sans plantation ni évacuation des troncs tombés. Sans chemin ni construction, sans chasse ni récolte.
 

03 juin 2021

3:49

Le confinement fait chanter Tico, un perroquet

Vivre avec un animal, c’est très surprenant. On est surpris chaque jour par les interactions qui peuvent se créer entre l’humain et l’animal. Un Amazone à tête jaune, un joli petit perroquet adopté il y a 18 ans aimait chanter pendant la pandémie. Il criait toujours lorsque l’homme jouait de la guitare. Et un beau jour, alors que son propriétaire, un retraité, jouait Stairway to heaven, et que le perroquet “criait”, monsieur s’est approché. Et l’Amazone à tête jaune s’est mis à chanter. Et l'oiseau - Tico - a du vocabulaire : il demande de l’eau fraîche, dit bonjour quand quelqu'un entre, il imite aussi l’aboiement du chien...
L’homme est content : il s’entraîne à jouer de nouveaux morceaux. Le perroquet est visiblement content de chanter, lui aussi.


Crédit photo : capture d'écran sur YouTube de la vidéo "Psycho Killer" réalisée par Frank Maglio Tico & the Man
 

02 juin 2021

5:05

Les meetings aériens du week-end autour du Mont Blanc suspendus

Nous sommes le 1er juin : une partie du Mont Blanc est désormais interdite de survol. Le survol à basse altitude d’une zone de haute montagne autour du sommet du Mont Blanc, côté français, sera désormais interdit chaque année du 1er juin au 15 octobre, a annoncé la préfecture de Haute-Savoie. Pourquoi ? Pour éviter les « rrrrrrr » et les « zzzin » écrit Le Parisien Aujourd’hui en France.
Le 13 avril, les maires de Chamonix et de Saint-Gervais, et des associations de défense de l’environnement avaient lancé un appel pour que ce bruit cesse. Avec les beaux jours, certains glaciers du massif deviennent le décor de véritables meetings aériens le week-end, écrivaient les signataires. Les guides de haute montagne ont aussi pris part à la mobilisation, au travers du groupe Facebook « Nuisances sonores au Mt Blanc ».
« Parfois, le bruit est tellement fort que l’on n’entend pas nos clients », a raconté l’administrateur de la page à Montagnes magazine. L’été dernier, sur glacier d’Argentière, « un enfant surpris par le bruit d’un hélicoptère est parti en courant avant de tomber au fond d’une crevasse ».On ne pourra donc plus survoler les zones d’accès classiques au Mont-Blanc. Sauf avec des engins électriques. 
Les élus auraient préféré une interdiction plus large. Éric Fournier, le maire de Chamonix, a réagi auprès de l’AFP : « Nous demandons une restriction des activités aériennes qui concerne tout le massif du Mont-Blanc, je ne sais pas dans quelle langue il faut que je le dise ! » Il raconte que dimanche, deux autogires (un type d’aéronef très léger, proche d’un ULM) ont atterri dans la Vallée Blanche - en dehors de cette fameuse zone de protection - et les deux pilotes, bloqués, ont abandonné leurs appareils sur la Mer de Glace. 
 

02 juin 2021

4:54

Chanter, vous irez mieux

Chanter, même sous sa douche, écrit lemonde.fr, active l’audition, la motricité, ainsi qu’un réseau important d’aires cérébrales, situées dans les deux hémisphères et impliquées dans la mémoire, le langage, la motivation, le plaisir, les relations sociales ou encore l’attention.
Et pousser la chansonnette, en particulier au sein d’une chorale, pourrait bien avoir des vertus très précieuses à tout âge. C’est ce que suggère une étude Finlandaise. Emmi Pentikäinen et ses collègues de l’université d’Helsinki ont ainsi recruté trois groupes de sujets âgés de plus de 60 ans. Un groupe de 48 sujets chantant dans une chorale depuis plus de dix ans, un groupe de 52 sujets ayant rejoint une chorale depuis moins de dix ans et un groupe de 56 sujets n’ayant jamais pratiqué le chœur. L’ensemble de ces participants a été soumis à une batterie de tests neuropsychologiques ainsi qu’à des questionnaires évaluant la qualité des interactions sociales et l’appréciation de leur état de santé général, détaille Le Monde.
Les résultats, vous les avez deviné : ils montrent clairement un avantage pour les membres d’une chorale. D’autres études ont d’ailleurs montré que la chorale réduit le niveau de stress et d’émotions négatives... Et augmente le niveau d’émotions positives et d’ocytocine, hormone bien connue pour son rôle dans l’attachement, les relations amicales et amoureuses. Sur le plan cognitif, la chorale améliore aussi l’état de santé de patients atteints de maladies neurologiques chroniques.


Crédit photo : iStock by Getty Images
 

31 mai 2021

4:22

Une appli pour complimenter les gens

Listen Leon est une application... Une appli pour faire des compliments à ses collègues de travail. Lancé en 2018 pour « réintroduire le pouvoir de la gratitude en entreprise », Listen Léon compte une vingtaine de clients parmi lesquels Airbus, Pôle emploi, ou le syndicat Force ouvrière, nous apprend Le Parisien Aujourd’hui en France. C’est donc un outil pour manier la gentillesse, alors que le manque de reconnaissance est souvent cité comme principale source de mal-être au travail. « On attend trop souvent les pots de départ pour dire du bien de ses collègues », note la cofondatrice de l’appli. Ce qui est quand même dommage...
Listen Léon permet d’envoyer un éloge anonyme en 140 caractères minimum, détaille Le Parisien. Une intelligence artificielle scanne le message rédigé pour assurer qu’il soit sincère et bienveillant : « Il peut être retoqué si le ton n’est pas assez positif », assure la cofondatrice Marion Choppin. Et si vous êtes vraiment nuls en compliments : une fonctionnalité, « Prête-moi ta plume », permet d’aider les moins littéraires à formuler leurs opinions. Combien ça coûte, les compliments ? L’application est gratuite pour l’envoi simple de messages isolés, et prévoit des fonctionnalités payantes pour les entreprises qui veulent mettre l’appli à disposition des salariés.


Crédit photo : Stockbyte
 

27 mai 2021

4:03

3 oursons dans les Pyrénées

Des naissances à souligner ce matin : une ourse des Pyrénées a donné naissance à trois oursons. Trois oursons viennent d’être repérés par un piège photographique dans le Béarn. Ils étaient accompagnés de leur mère Sorita, lâchée en octobre 2018 en vallée d’Aspe.Une naissance d’ours dans les Pyrénées, c’est extrêmement rare : « Il faut remonter au milieu des années 1970, soit quasiment cinquante ans en arrière, pour retrouver trace de la naissance de triplés dans le secteur », se réjouit Alain Reynes, le directeur de l’association Pays de l’ours-Adet, dans Le Parisien. Les associations de défense de l’ours se réjouissent, car il n’y avait plus de femelles depuis 2018 dans ce secteur du massif et ces naissances marquent peut-être le début de « la restauration de la population » localement. Les premiers lâchers d’ours remontent à 25 ans. “Il n’en restait alors que cinq ou six sur l’ensemble du massif », rappelle Alain Reynes. D’après les derniers comptages réalisés en 2020, 64 individus différents ont été détectés, note Le Parisien.
 

26 mai 2021

3:36

Retour de Manuel Valls en France ?

Si vous êtes perdu en forêt : vous pouvez vous orienter à l’aide de la mousse sur les troncs d’arbre. Les mousses poussent de préférence à l’ombre et à l’humidité, donc au nord.Dans l'hémisphère Sud, on trouve facilement le sud grâce à la constellation appelée la Croix du Sud. En suivant la ligne formée par deux étoiles de cette constellation, sur 4,5 fois et demi la distance entre ces deux étoiles, on tombe sur un point proche du sud céleste. Ce sont des points de repère, qui permettent de savoir où l’on est. 
Autre astuce : si vous croisez Manuel Valls, c’est que la présidentielle approche. Vous pouvez le vérifier en ce moment : l’ancien Premier ministre, qui avait quitté la vie politique française pour tenter sa chance à la mairie de Barcelone, et avait obtenu un siège de conseiller municipal en 2019, démissionne. « Je considère que pour moi, c’est un cycle qui est terminé. Le projet 2018 était très beau mais cette étape de ma vie est terminée », a-t-il expliqué au journal espagnol La Vanguardia. Se disant « préoccupé par la situation en France », il compte désormais « vivre davantage entre Barcelone et Paris ». En campagne pour la mairie de Barcelone, il avait assuré “quoi qu’il arrive, ma vie est ici”... Le voilà de retour.


Crédit photo : AP Photo/Michel Euler
 

25 mai 2021

3:50

Bronzer du périnée

Il y a les infos qui donnent envie de se lever. Et celles qui donnent envie de se couvrir la tête avec son oreiller, en disant mais c’est pas vrai... La tendance qui consiste à se faire bronzer le périnée est probablement à ranger dans la 2e catégorie. Le périnée, tout le monde voit ce que c’est ? C’est un groupe de muscles, une région en forme de losange, située entre les racines des membres inférieurs.
Son rôle est de soutenir les voies digestives inférieures, les voies urinaires, et les voies génitales. Bref, c’est une partie du corps qu’on ne montre pas à tout le monde, en général. Et donc, voici le perineum sunning. 
Ils commencent à pulluler sur les réseaux sociaux, ces excentriques qui s’affichent allongés sur le dos, jambes écartées et yeux fermés pour se faire bronzer le périnée, écrit Libération. Cette tendance, soi-disant destinée à combler les carences en vitamine D, est apparue sur Instagram, à l’initiative de Meagan Whitson... Une influenceuse américaine, plus connue de ses 30000 abonnés sous le nom de Metaphysical Meagan. Selon elle, les vertus de ce bronzage du cul sont multiples. Libération rapporte la liste : cellules immunitaires au top, meilleure absorption de la vitamine D, remède antiviral et antibactérien, prévention de la dépression, accélération de la production de mélatonine, embellissement de la peau, diminution du stress, contrôle de l’appétit, amélioration de la vision et du sommeil, sans oublier l’éveil spirituel et la libido à son meilleur. 
Selon cette instagrameuse, la crème solaire n’est pas nécessaire. Ne soyez donc pas étonné de tomber un de ces jours sur Instagram, sur l’image d’un homme, ou d’une femme, l’anus tourné vers le soleil. Ne soyez pas étonné : mais ne le faites surtout pas ! On n’ose imaginer les ravages d’un coup de soleil sur cette partie intime du corps, et les dégâts à long terme causés par les rayons UV, conclut la journaliste de Libération. Ces nouvelles tendances complètement débiles, parfois, j’avoue, ça me donne un peu envie de me lever le matin.
 

24 mai 2021

3:53

Internet Explorer prend sa retraite

Un départ en retraite, c’est toujours un peu émouvant : joyeux, ou un peu triste, lorsque la sortie se fait sur la pointe des pieds. Le navigateur Internet Explorer va partir en retraite. Aura t-il droit à une grosse fête ? Internet Explorer, c’est le navigateur de Microsoft, lancé en 1995... Il a connu son apogée au début des années 2000 quand il était installé par défaut sur les ordinateurs sous Windows. Avant d’être détrôné par Mozilla Firefox et Google Chrome. Microsoft vient d’annoncer la fin de la prise en charge d’Internet Explorer 11 à partir du 15 juin de l’an prochain. C’est l’heure de la retraite, et même un peu plus : un dernier clou dans le cercueil, écrit Le Parisien.
Une fin de prise en charge pour laisser la place au navigateur Edge, qui équipe depuis 2016 toutes les machines récentes. Avec ses parts de marché faméliques, Internet Explorer coûte tout simplement trop cher à maintenir à jour. Il partira donc à la casse d’Internet. Que les derniers irréductibles d’Internet Explorer se rassurent, ils pourront toujours aller sur leurs sites « vintage », écrit Le Parisien. Selon Microsoft « vous pouvez accéder aux sites Internet conçus pour Internet Explorer directement depuis Edge » et son mode IE. Voilà, c’est un départ en retraite, une page de l’histoire de l’informatique qui se tourne.


Crédit photo : Hitek
 

21 mai 2021

4:03

Les cinémas battent des records de fréquentation

Comme on pouvait s’y attendre, il y avait du monde et de la joie en terrasse, hier. Même Emmanuel Macron et Jean Castex ont pris un café entre potes, devant des caméras de télé qui se trouvaient probablement là par hasard. Et dans les cinémas, quelle est l’ambiance ? On pouvait craindre une fréquentation prudente, en raison du covid, toujours bien présent. Si l’on se réfère à cet indicateur qu’est l’UGC Ciné Cité des Halles (à Paris), plus gros cinéma d’Europe en termes de fréquentation : malgré les jauges à 35%, tout va très bien ! Avec 1069 spectateurs avant 9h30, ce cinéma a même battu hier matin son record historique à cet horaire. 
De nombreuses séances affichent complet, dans le respect des jauges, nous apprend Le Parisien : comme celles de « Mandibules », « Slalom », « L’Étreinte », « Garçon chiffon », 
« Drunk », « Envole-moi » et « Le Dernier Voyage ». Même les films d’animation, comme « Tom & Jerry » et le dessin animé « Demon slayer », ont attiré du monde. C’est colossal !, s’enthousiasme le directeur de la salle. Lors de la réouverture du 22 juin, nous avions eu 300 réservations ; aujourd’hui, on en a 3000.
Seul le stand de confiserie était fermé : « Le décret précisant ce qu’on a le droit de vendre est tombé cette nuit à 3h30, explique Patrice Le Marchand. Il n’était pas clair donc on a décidé d’attendre. Notre priorité, ce sont les films. »
L’UGC Ciné Cité, c’est un établissement un peu spécial : c’est le cinéma où la profession prend chaque mercredi matin le pouls de la fréquentation. Geneviève, 62 ans, a été enchantée de son film : « Je bouillonnais de retourner au cinéma. Là, j’ai beaucoup apprécié le film, mais aussi la promiscuité avec les autres spectateurs. » Dites donc Geneviève, gestes barrière hein. Justine et Élise, étudiantes en cinéma de 24 et 25 ans, ont passé un moment « merveilleux » écrit Le Parisien : « On a prévu de voir cinq films aujourd’hui, avec une pause déjeuner en terrasse ! ». Histoire de ne pas rester complètement confinées toute la journée dans une salle.
 

20 mai 2021

4:14

Tu veux en découvrir plus ?

Tous nos podcasts

À lire aussi

player
En direct
Radio Nova

player player
player

Bibliothèque

Bibliothèque mise à jour !