Aller au contenu principal

Moodymann, le sampleur samplé

Chaque jeudi dans BAM BAM, le sample de la semaine.

Chaque jeudi, on vous parle d’un sample. Aujourd’hui, plutôt que ne parler que d’un seul morceau, on a eu envie de parler d’un artiste. Cet artiste c’est Kenny Dixon Jr, aka Moodymann, aka JAN, un nom que les amateurs de house et de Detroit connaissent très bien. Moodymann c’est un producteur génial, doué, surprenant, et un peu fou. Ce qui est particulièrement intéressant avec lui, c’est que si dans sa vie il a souvent été celui qui sample, depuis quelques années, c’est devenu un artiste que l’on sample. 

Vous le reconnaissez sans doute, le morceau dont se sert Kenny Dixon jr c’est le « I Want Your Love » de Chic. Il ne s’en cache pas du tout, au contraire, il s’amuse presque à déconstruire le morceau pour mieux le reconstruire. Moodymann c’est vraiment un artiste à part. Il se distingue notamment par son art du sample et du collage particulièrement rebelle et libre. Il prend la basse, la déplace, les drums, les retire puis les remet ailleurs. Etant un artiste extrêmement cultivé et référencé, il a toute sa vie oeuvré pour que ceux qui l’écoutent aient conscience que la house - ou la techno de Detroit - sont des genres musicaux qui s’inscrivent dans la lignée de la funk, de la soul ou encore de la disco ; c’est-à-dire de la musique noire américaine. Dans ses productions, il a souvent cité et samplé Prince, Quincy Jones, Curtis Mayfield mais aussi et surtout son idole, Marvin Gaye, comme dans ce fameux morceau : « The Day We Lost The Soul ». Ce dernier titre ayant été créé le jour de la mort de Marvin Gaye, à partir des flashs infos annonçant le meurtre de son icône. 

Ce qui est vraiment incroyable avec cet artiste, c’est que depuis quelques années, il est devenu un producteur adoubé en dehors des cercles de la house. Il se fait donc à présent copié par le hip-hop américain, et évidemment, puisque ces morceaux sont déjà des samples, ceux qui ont eu envie de le sampler ont dû ruser. C’est le cas de Drake dans son morceau « Passionfruit » dont la petite voix du début, très reconnaissable d’ailleurs, est celle de Moodymann lui-même parlant dans le micro avant de se lancer dans un live. 

Pour sampler Moodymann, on ne sample donc pas ses morceaux, mais on se sert de ses conférences et ses allocutions entre deux lives. C’est le cas de sa masterclass à la Red Bull Music Academy qui a été samplée une dizaine de fois. Cela à d’ailleurs fait polémique et interroger sur ce qui peut être sampler ou non. Toutefois, le meilleur moyen pour s’apercevoir du génie de Moodyman rester encore d’écouter un de ses morceaux : « Lyk U Use 2 », en collaboration avec Andrés. Là est le génie de la house de Detroit. 

BAM BAM, le Bureau des Affaires Musicales, une émission animée par Sophie Marchand et Jean Morel, et réalisée par Malo Wiliams. Du lundi au vendredi, 18h00-19h30.

Visuel : (c) Cover de Moodymann de Moodymann

Le Sample de la semaine
Emissions

Le Sample de la semaine

par Sophie Marchand & Jean Morel

Le "Chopped & Screwed" de DJ Screw repris par Travis Scott

Le "Chopped & Screwed" de DJ Screw repris par Travis Scott

Ou comment passé de 90 à 60 BPM.

Le sample de « Tonton du Bled », de 113

Le sample de « Tonton du Bled », de 113

Rimk nous raconte l'histoire de ce sample produit par le prodige musical du groupe 113, DJ Mehdi