Aller au contenu principal

Audrey Vernon : « Demain, on abolira la propriété privée »

La comédienne et autrice tire des leçons d’Oscar Wilde pour cesser de se « gâcher la vie à accumuler des choses ».

C’est l’un des spectacles les plus prometteurs de ce début d’année : Billion Dollar Baby, écrit et interprété par Audrey Vernon, vu à la Nouvelle Seine (Paris), dans lequel l’autrice anticapitaliste de Comment épouser un milliardaire rédige une lettre à son enfant à naître, dans l’espoir de lui expliquer, en une heure, l’Histoire de l’humanité et, surtout, les ravages de la civilisation industrielle.

Du côté d’Étampes, elle nous lit aujourd’hui un extrait de son texte favori d’Oscar Wilde, L’âme humaine sous le socialisme (1891), bref essai dans lequel le futur reclus de La Ballade de la geôle de Reading prônait l’abolition de la propriété privée, la rébellion et la désobéissance.

Visuel © Porcherie, de Pier Paolo Pasolini (1969).

Le monde d'après
Emissions

Le monde d'après

Le monde d'après par Richard Gaitet
Chaque jour à 8h20

Laura Domenge : « Demain, on éradiquera les mots toxiques »

Laura Domenge : « Demain, on éradiquera les mots toxiques »

Selon l’humoriste, des expressions comme « Salut les gens » pourraient disparaître.

Gaspard Delanoë : « Demain, on va d’abord faire une immense partouze »

Gaspard Delanoë : « Demain, on va d’abord faire une immense partouze »

Enfin une bonne nouvelle, prédite avec appétit par l’artiste parisien.

Wandrille : « Demain, on va tous changer de métier »

Wandrille : « Demain, on va tous changer de métier »

L’auteur, éditeur et professeur de BD chante la polyvalence en s’inspirant du « Scrameustache ».