Aller au contenu principal

Dans le Jargon : « ACAB »

Chaque semaine, dans BAM BAM, on vous explique ces expressions que l’on entend toujours sans jamais les comprendre.

Aujourd’hui, notre chronique elle parle des mots de la révolte, de 4 lettres qui disent beaucoup de choses, d’un acronyme qu’on lit partout. On vous décrypte l’origine de ACAB - All Cops Are Bastards.

Alors ACAB c’est un mot qu’on voit fleurir un peu partout, dans les manifestations à Hong Kong ou au Chili, sous forme d’autocollants collés dans les rues de France ou dans des morceaux de rap allemand. La traduction vous la connaissez, c’est All Cops Are Bastards. C’est à dire, tous les Flics sont des bâtards. 

ACAB en fait c’est un terme qui date a priori des années 1920 et qui serait né chez les délinquants anglais, puis repris par des bikers américains après ça. Mais la première trace écrite qu’on trouve de ce terme, c’est dans un journal anglais publié en 1977, qui après la visite d’une prison de Newcastle raconte avoir vu sur les murs et sur les doigts des prisonniers le terme ACAB. Rapidement les punks anglais se reconnaissent à travers ce mot d’ordre et en 1982 sort un premier morceau de punk et de OI! signé The Good, The Bad & The 4 Skins et qui s’appelle justement A.C.AB

Dans le Jargon, tous les mardis dans BAM BAM, le Bureau des Affaires Musicales de Radio Nova, animé par Sophie Marchand et Jean Morel et réalisé par Malo Williams, du lundi au vendredi sur Nova.

Visuel © Radio Nova

Dans le Jargon
Emissions

Dans le Jargon

par Sophie Marchand & Jean Morel

Dans le Jargon : « THUG »

Dans le Jargon : « THUG »

Chaque semaine, dans BAM BAM, on vous explique ces expressions que l’on entend toujours sans jamais les comprendre.

Dans le Jargon : « SKURT »

Dans le Jargon : « SKURT »

Toutes les semaines, dans BAM BAM, on vous explique ces expressions que l’on entend toujours sans jamais les comprendre.

Dans le Jargon : « BORD »

Dans le Jargon : « BORD »

Toutes les semaines, dans BAM BAM, on vous explique ces expressions que l’on entend toujours sans jamais les comprendre.