Aller au contenu principal

[Nova Soundclash #437] Stevie Wonder

Thème : quand la musique emprunte à la littérature.

Par Bastien Stisi

Chaque jour, sur Facebook, Nova vous propose un thème et une musique. À vous de nous clasher en proposant un meilleur track sur le même thème. Le gagnant est publié sur Nova.fr. Thème du jour :  « Quand la musique emprunte à la littérature  ».

D'abord, de notre côté, on a pensé à Marquis de Sade.

Et puis, il y eut cette phrase, « My name is nobody ». En 1972, Stevie Wonder sort Talking Book, l’album sur lequel se trouve notamment le chef-d’oeuvre « Superstition », l’un de ses plus grands succès, et « Big Brother », un morceau qui s’exporte dans le monde totalement contrôlé de 1984, le roman dystopique de George Orwell paru en 1948. Il y est donc effectivement question de littérature, comme s’en est parfaitement souvenu Nicolas Di Meo, qu’on félicite, et qui nous permet de nous réécouter le grand Stevie.