Aller au contenu principal
Julia Holter © Getty Images / Tabatha Fireman

L’anniversaire du jour : « Have You In My Wilderness » de Julia Holter

Sorti fin septembre 2015, le discret quatrième album de la non-moins discrète chanteuse américaine fête ses cinq ans cette semaine.

Par Sophie Marchand

Tous les jours dans Alpha Beta Nova (lundi au vendredi, 9h-13h), Sophie Marchand célèbre un anniversaire, d'une personne, d'un disque ou d'un événement.


Aujourd’hui, c’est l’anniversaire d’un disque modeste et pourtant très joli et très puissant. Un disque signé Julia Holter.

Originaire du Wisconsin, Julia Holter a très vite appris à jouer du clavier, de l’orgue, de la batterie, du clavecin, une manière pour elle, au travers de tous ces instruments, de faire de la musique, malgré un rapport conflictuel à sa voix. Plus jeune, elle raconte qu’elle n’aimait pas sa manière de chanter et qu'elle avait donc appris à jouer plein de choses pour s’exprimer autrement.

Fort heureusement pour nous, ces petits complexes lui sont passés et au début des années 2010, même un peu avant, elle se met à chanter de la folk et sort quelques disques. Rapidement, certains la compare à des chanteuses comme Kate Bush, Caroline Polachek ou Laurie Anderson, notamment parce qu’en plus d’aimer la folk, elle aime aussi bidouiller, triturer des sons sur son clavier.

Un air de secret bien gardé

Pourtant, Julia Holter reste relativement discrète, et c’est pour ça qu’elle n’est pas très connue en France. Fin septembre 2015 sort son quatrième album : Have You In My Wilderness, qui fête son anniversaire cette semaine.

Un disque avec lequel Julia Holter s’inscrit dans la caste des artistes qui, par leurs chansons, arrivent à dessiner des paysages, à créer des mélodies protéiformes qui évoluent en fonction des moments où on les écoute. À l’époque, ce disque avait été joué sur Radio Nova et cinq ans après, on peut dire qu’il a définitivement gardé cet air de secret bien gardé.

Visuel © Getty Images / Tabatha Fireman