Aller au contenu principal
Jamiroquai

L’anniversaire du jour : « A Funk Odyssey » de Jamiroquai

Sorti le 3 septembre 2001, le cinquième album de la bande à Jay Kay fête ses 19 ans.

Par Sophie Marchand

Tous les jours dans Alpha Beta Nova (lundi au vendredi, 9h-13h), Sophie Marchand célèbre un anniversaire, d'une personne, d'un disque ou d'un événement.

Aujourd’hui, on fête l’anniversaire d’un album vraiment emblématique du début des années 2000, typiquement le genre d’album qui traînait dans les voitures, qu’on se refilait entre amis, bref que tout le monde a déjà eu un jour entre les mains. 

Contrairement à ce que son nom indique — l'odyssée funk — musicalement parlant, A Funk Odyssey est un disque inclassable. À en croire les critiques de l’époque à sa sortie, c’est en tout cas le sentiment que l’album a inspiré aux fans de la première heure.

Il est vrai que l'acid-jazz, le style pour lequel le groupe anglais s’était fait connaître au début des années 1990, a quelque peu disparu. Bien que Jamiroquai ait toujours tendu, de par leurs instruments et leurs machines, vers quelque chose de plus funky et dansant, certains puristes sont déçus de ne pas retrouver le Jamiroquai avec lequel ils ont grandi.

Le disque se vend partout partout

Pourtant commercialement et rythmiquement, ce Funk Odyssey est une réussite. Certes, les grands tubes du disque tirent sur des beats assez évidents et répétitifs, mais ça marche. Que ce soit la voix de Jay Kay ou les instru, le tout rentre en tête et en playlist sur la plupart des radios européennes.

Avec le recul des années, ce disque semble toujours incroyablement dansant et cool, et transparait une simplicité qui n’a rien à voir avec du simplisme. Une sorte d’évidence comme seule la pop sait le faire, et comme seul Jay Kay savait, à une époque, la composer.

Visuel © Getty Images / Gene Shaw