Aller au contenu principal
La terre promise d’Onipa en images

La terre promise d’Onipa

Le duo dévoile les images de « Promised land », extrait de leur premier album sorti il y a quelques semaines.

Par Sarah D'hers

La transe d’Onipa résonne sur nos ondes depuis un moment avec leur titre éponyme, qui signifie « humain » en Akan, l’une des langues parlées au Ghana. On se souvient aussi de leur titre « Open My Eyes », concentré de sanzas électriques, de rythmes soukous et d’afro-disco et qui nous a fait danser en 2018. 

Onipa, c’est l’alliance de deux hommes. Le londonien Tom Excell, guitariste du collectif afro-jazz Nubiyan Twist, et le chanteur ghanéen Kweku Sackey aka K.O.G.  (avec son combo The Zongo Brigade). Avec eux, c’est surtout l’héritage culturel africain allié aux beats occidentaux, du blues au ragga, de l’afrobeat aux guitares électriques maliennes. Cette fois, ils reviennent en images.

Le duo dévoile aujourd’hui le clip de « Promised land », extrait de leur premier album qui vient de paraître We No Be Machine, signé chez Strut. Les images sont tournées à Accra, capitale du Ghana, par l’un des amis d’enfance de K.O.G., Kofi Badu et met en lumière le quotidien de ceux qui travaillent dur, qui vivent ou survivent honnêtement. Où se trouve la terre promise ? En chacun de nous ?

La réponse n’est pas, selon eux, dans un système capitalisme qui crée de profondes inégalités sociales, et de très grandes disparités économiques. Et surtout pas, serait-on tenté d'ajouter, dans un pays où ceux qui n'ont pas de toit sous lequel dormir (ils sont nombreux, dans les bidonvilles et ailleurs) ressentiront plus sûrement encore la crise que ceux qui peuvent s'en protéger, à l'abri dans des appartements plus confortables. Les fossés sociaux, c'est aussi dans ces moments-là ça qu'ils se creusent.

Visuel © Capture écran du clip Promised Land