Aller au contenu principal
Joakim Musique Ambient

À quoi ressemble l'ambient à la française ?

Une compilation de Tigersushi explore le genre dans nos contrées.

Par Jean Morel

L'ambient, c'est ce genre difficilement définissable, mais que certains observateurs font tout de même remonter à la musique « d'ameublement » théorisée par Erik Satie (et inspirée du dadaïsme des années 1915). Pour beaucoup, le maître fondateur de la musique ambiant est toutefois Brian Eno, une ascendance qui joue beaucoup à la popularité du Britannique, et ce bien que des groupes allemands (Popol Vuh, Tangerine Dream) l'aient précédé dans sa démarche.

Fields recordings & synthés

En tant que genre musical, l'ambient se concentre sur l'humeur et l'atmosphère créées par les synthétiseurs et les timbres mais aussi par des enregistrements de son concrets que l'on appelle le field recording, ou enregistrements de terrain. Son objectif est de sortir des carcans rythmiques de la musique structurée.

Depuis quelques années, l'ambient est à nouveau beaucoup exploré par les musiciens, et des dizaines de micro-labels ultra pointus se spécialisent dans le genre. Il était alors assez paradoxal de voir qu'aucun travail de compilation n'avait jamais été mené jusqu'ici. C'est ce que note notamment Joakim : «  malgré un intérêt incontestable pour le genre parmi un sacré spectre de musiciens ici en France, il n’y a jamais eu de véritable compilation de musique ambiante française » a-t-il déclaré à Goûte mes disques.

La première compil de musique ambient française ?

Il faut dire que la France a toujours été un terrain d'exploration de ces registres musicaux. Pour Joakim encore, cet attrait est « sans aucun doute aussi dû à l’influence d’une immense lignée française de musique électronique expérimentale, comme Pierre Schaeffer, Pierre Henry et Jean-Michel Jarre, mais aussi tous les compositeurs oubliés de musique de films ou d’illustration. »

Musique ambiante française vol. 1

Il fallait donc pallier ce manque important à un pan de notre culture musicale et c'est Joakim himself qui s'en est chargé avec son label Tigersushi. Plutôt que de recenser des titres préexistants, le directeur de label a préféré demander à des artistes de créer ex-nihilo des titres dans ce registre de composition.

Or, on le sait, Joakim est plutôt du genre bien entouré, le casting de cette compilation intitulée sobrement Musique ambiante française vol. 1 est donc plutôt du genre XXL. Au tracklisting, on croise Etienne Jaumet  de Zombie Zombie, Mondkopf, I:Cube, Principles of Geometry, ou encore Turzi pour ne citer que les noms les plus clinquants.

À l'écoute, la compilation est homogène et franchement brillante, et prouve le talent hexagonal dans ce registre de composition. Et comme il est stipulé sur la pochette, il ne s'agit pas là d'un fond sonore à jouer en arrière-plan, qu'on soit bien clairs.