Aller au contenu principal

La Mary Céleste

« Plus on s’approche, moins ça va. Il n’y a personne sur le pont et aucun marin ne répond aux appels. »

« Le 4 décembre 1872, le timonier du Dei Gratia, un navire marchand anglais, aperçoit à l’horizon un voilier à deux mâts. Jusque-là, rien de surprenant mais plus la distance se réduit, plus son capitaine se dit que quelque chose cloche. La manière dont le navire avance, déjà, en zigzags, par à-coups. Et puis la position anormale de ses voiles.

Et plus on s’approche, moins ça va. Il n’y a personne sur le pont et aucun marin ne répond aux appels. Le capitaine du Dei Gratia décide d’envoyer deux hommes à bord. Aussitôt dit aussitôt fait, les deux marins font le tour du voilier, un brigantin qui devrait normalement compter une petite dizaine de matelots.

La première chose qu’ils voient, ce n’est pas très difficile vu que c’est marqué dessus, c’est le nom du voilier : la Mary Celeste. La deuxième chose qu’ils découvrent en passant le bateau au peigne fin, c’est rien. Mais alors rien. Il n’y a pas âme qui vive à bord, pas un marin, pas un passager... »

Visuel © Wikipedia / Unknown artist

Tu parles d’une histoire
Emissions

Tu parles d’une histoire

Par Jean-Christophe Piot
Le Dimanche à 12H