Aller au contenu principal

Dee Barnes, pionnière du journalisme rap et victime de Dr Dre

1989, à Hollywood. Dans l’un des meilleurs clubs de Los Angeles, le Po Na Na Souk, un homme met la foule en joue. C’est un garde du corps, qui protège son employeur, l’un des plus grands rappeurs de l’époque, Andre Young, qui officie au sein du groupe NWA sous le nom Dr Dre. Pourtant Dre n’est pas le plus en danger à cet instant. Son homme de main est là pour empêcher la foule d’intervenir, alors qu’il frappe une femme au sol. 

Sous les coups d’Andre Young, c’est Dee Barnes. Tout le monde la connaît. Rappeuse reconvertie en journaliste, du haut de ses 21 ans, Dee Barnes a entamé deux ans auparavant une carrière qui s’annonce prestigieuse en présentant la toute première émission de rap à la télé américaine : Pump it up.

Un épisode écrit et raconté par Clémentine Spiler, réalisé par Emmanuel Baux. Pour écouter la bande son de Pionnières, c'est par ici

Visuel © Paul Archuleta / Getty Image

Pionnières
Emissions

Pionnières

par Clémentine Spiler
du lundi au vendredi à 10h et 18h30