Aller au contenu principal
Nu Guinea explorent l'héritage disco-funk napolitain

Nu Guinea explorent l'héritage disco-funk napolitain

« Ddoje Facce » de Nu Guinea.

Par La programmation musicale.

Chaque jour, Nova met un coup de projecteur sur une nouveauté: le Nouvo Nova vous présente dorénavant les coups de coeurs de la programmation, afin que vous ne ratiez rien des dernières trouvailles qui nous ont titillé l’oreille. Aujourd'hui : « Ddoje Facce » de Nu Guinea.

Les membres de Nu Guinea explorent l’héritage disco-boogie de Naples, leur ville d’origine : le duo formé par Massimo di Lena et Lucio Aquilina a effectivement grandi sur la côte amalfitaine avant de s’installer à Berlin, où ils résident toujours. Après un premier album en 2016 (The Tony Allen Experiments, en collaboration avec le batteur légendaire), Nu Guinea s’est plongé dans une recherche minutieuse de ce qui faisait vibrer la scène napolitaine dans les années 70 et 80, sous l’influence principale de la disco américaine, du jazz-funk et des rythmes africains. Entourés de musiciens locaux, les deux garçons s'apprêtent à vous faire danser tout l'été sur l'album Nuova Napoli, entièrement chanté en napolitain et où figure notamment le doux boogie de « Ddoje Facce » (littéralement, « Deux visages »).