Aller au contenu principal

La carte interactive qui dérange

Après la tuerie de Newton, les détenteurs d’armes sont pointés du doigt... et sur une carte

Par Amélie Saletti

Alors que les Etats-Unis peine à se remettre de cette énième tuerie qui a eu lieu au sein de l'école de Sandy Hook, The Journal News remue le couteau dans la plaie.

Comme le précise l'AFP, le journal a publié une carte interactive sur laquelle noms, prénoms et adresses des individus détenant légalement des armes à feux apparaissent sous forme de points oranges. Les comtés de Roackland et Westchester - situés dans l’Etat de New-York – semblent être touchés de plein fouet par  la varicelle. Pire, ceci n’est qu’un aperçu peu représentatif puisqu’elle ne prend pas en compte les armes achetées sans permis qui ne sont autre que les fusils et fusils à pompe…

 

Cette démarche est tout à fait légale puisque le journal a demandé ces informations à la Freedom Information Act (FOIA) obligeant les agences fédérales de communiquer leurs documents au nom de la liberté d’informations.

Evidemment, cette publication a provoqué un tollé dans l’opinion publique.


"Nous ne sommes pas des délinquants sexuels, notre adresse ne devrait pas être communiquée au monde entier", protestait une des personnes visées, prêt à porter plainte.

Ces détenteurs accusent aussi le journal de fournir une base de donnée fiable aux cambrioleurs à la recherche d’armes.

 

Le pays de l’oncle Sam n’a pas fini de s’embraser sur ce sujet périlleux…