Aller au contenu principal

Le MP3 vide la musique d'émotions…

Nouveau manifeste pour la haute qualité de son

Par Jean Morel

 C'est une enquête menée par the Audio Engineering Library qui aboutit à cette conclusion. Le MP3 et les autres formats de compression audio ont un effet significatif sur les caractéristiques émotionnelles de la musique.

Intitulée « Les effets de la compression en MP3 sur les perceptions émotionnelles des instruments de musique », l'étude compare les sons à différents degrés sur 10 catégories émotionnelles distinctes.

Les résultats témoignent que le MP3 renforce les émotions neutres et négatives et affaiblit celles qui sont positives. Raison pour laquelle on parle sans doute de la chaleur du son sur vinyle.

Mais l'étude témoigne aussi du fait que certains instruments sont plus affectés que d'autres, la trompette principalement. Les auditeurs de jazz souffrent donc particulièrement du MP3.

L'intégralité de l'étude se retrouve par ici. → http://www.aes.org/e-lib/browse.cfm?elib=18523

Ces études semblent confirmer de plus en plus la mort du format MP3 dont les ventes sont désormais inférieures à celles des vinyles. Du moins en termes de recettes sur la dernière semaine au Royaume-Uni... l'Entertainment Retailers Association confirme en effet il y a eu davantage de recettes engrangées par les 33 tours que par les téléchargements d’albums cette semaine... Concrètement, le physique a rapporté 2,4 millions de livres contre 2,1 millions de livres pour les formats digitaux.  

Mais pour bien saisir l'enjeu, il s'agit non pas tant de la renaissance du vinyle que de la mort annoncée du MP3. De plus en plus de mélomanes s'abonnent aujourd'hui au streaming haute-qualité que l'on peut retrouver sur Spotify ou Tidal. C'est la rapidité de cette évolution qui est quant à elle fascinante, car l’an dernier, à la même période seuls 1,2 millions de livres avaient été dépensés pour les vinyles contre 4,4 millions pour le téléchargement en ligne sur une durée de 7 jours…

2016 semble donc avoir été une année charnière pour le MP3, d'autant que le porte parole de l'ERA affirme qu'un changement important de la consommation de musique a été remarqué cette année, nuançant tout de même cette avancée par un certain nombre de facteurs, notamment l'affection pour les vinyles comme cadeaux de Noël et le Black Friday du Record Store Day.