Aller au contenu principal

Ed Motta délivre une mixtape de belle et douce pop japonaise

Le brésilien donne sa version de la city pop japonaise.

Par Jean Morel

Il y a de cela quelques mois nous vous avions raconté notre quête dans l'histoire de la city pop japonaise. Et il semble que nous ne soyons pas les seuls passionnés de cette période musicale dorée nippone. Pour le magazine musical Wax Poetics, c'est le jazzman/soulman/funky brésilien Ed Motta qui s'est cette fois lancé dans l'élaboration d'une mixtape qui retrace ce qui lui a plu dans ce ce soft rock-funk du pays du soleil levant. On y croise évidemment Tatsuro Yamashita, qui d'après Motta est le James Brown de la City Pop.

Pour bien comprendre les origines de ce sous-genre de la J-Pop, nous vous invitons à relire notre papier.