Aller au contenu principal

Le virtuel pour échapper à la réalité

Tourner en dérision les problèmes d'un pays avec des jeux vidéos

Par Marion Armengod

Que ce soit l’instabilité politique, les routes régulièrement barrées ou les interminables embouteillages, le quotidien n'est pas toujours simple au Liban.

En ce moment, des tas de jeux vidéos tournent en dérision toutes ces difficultés. Lancé par un groupe de graphistes libanais, le jeu vidéo "Takkit" illustre un vrai phénomène : les coupures d'électricité.


Dans ce jeu, les gamers doivent gérer la consommation du générateur. Pour gagner la partie, il faut réussir à rationner l’électricité dans un immeuble, sinon, "Takkit" (comprenez court-circuit) ! Si cela peut paraître un peu plombant, jouer sur ce genre de jeux devient pourtant presque une action militante. Le but étant de montrer le ras le bol général, sachant que les manifestations et les grèves ne marchent pas trop là-bas...

Alors, Geeks de tous pays, c’est vous la vraie fronde de la révolution 2.0 ?