Aller au contenu principal
Les films anti-marijuana

Les films anti-marijuana

Collection vintage de films alarmistes des années 30, 40, 50 !

Par Sophie Marchand

En 1936, sort aux Etats-Unis le film Reefer Madness, une sorte de conte moral qui est là pour raconter aux parents ce que la marie-jeanne fait à leurs enfants. On y découvre une bande de jeunes qui, à force de fumer des joints, est prise dans la spirale du vice, du meurtre, du suicide.

 

Et ce film est le premier d'une longue série de franchises qui racontent les méfaits de l'herbe infernale, qui conduit invariablement à la débauche, au meurtre, au kidnapping. A l'époque, le lobby anti-weed n'est pas simplement soutenu par une ligue de parents inquiets mais correspond aussi à des vagues de racisme et de xénophobie, puisque depuis la Grande Dépression, on associe la marijuana aux immigrants (les travailleurs mexicains consommaient en effet de l'herbe, à défaut de l'alcool qui était prohibé). L'un dans l'autre : l'herbe devient la cible des Américains puritains, conservateurs - qui veulent prouver que les consommateurs d'herbe sont nécessairement des dangers pour la société. 

 

En quelques années, les films aux scénarios extrêmement simplistes, à l'esthétique 30s, 40s et 50s sortent : de Marihuana à Assassin of Youth, en passant par The Burning Question. Mashable revient donc sur cette époque, et nous raconte à travers les affiches de ces films, un pan de l'histoire sociale et de la répression américaine - à l'heure où la question est toujours brûlante. En voici quelques unes !