Aller au contenu principal

L’État du Mississippi vient de promulger une loi anti-LGBT bien dégueu

Au pays de Trump, retour vers le passé.

Par Jean Morel

Le gouverneur de l’État du Mississippi vient de promulguer une loi extrêmement controversée qui restreint les libertés des couples homosexuels. 

Son objet ? Autoriser les commerces à refuser de servir des couples homosexuels sur le principe de leur foi religieuse… Un retour vers le passé, en somme, car il implique qu'à partir de maintenant un couple peut être refusé dans un restaurant ou un magasin. Une discrimination d'un autre temps qui paraît bien sordide.

Cette loi, qui a été qualifiée par l'opposition de "loi la plus radicalement anti-LGBT" a été promulguée par le sénateur Phil Bryant, pour qui elle peut « protéger en profondeur les convictions morales et religieuses » en précisant que la loi ne limiterait pas les droits de ces citoyens au regard de la constitution mais que le but était de « se prémunir des interférences du gouvernement dans la vie des gens »…

Ça n'est pas la première fois que les États-Unis s'illustrent ces derniers mois par des lois passéistes et terriblement liberticides. La Caroline du Nord, par exemple, avait récemment fait passer une loi tout aussi dérangeante, revenant sur tous les statuts anti-discrimination en faveur des LGBT, poussant même jusqu'à interdire l'accès aux toilettes publics aux transgenres, tandis qu'une autre loi de « liberté religieuse » a failli être promulguée en Géorgie le mois passé.

Pour la American Civil Liberties Union, dont la mission est de « défendre et préserver les droits et libertés individuelles garanties à chaque personne dans ce pays par la Constitution et les lois des États-Unis », cette loi, « loin de protéger qui que ce soit d'une 'discrimination gouvernementale' et de son ingérence, est une attaque contre des citoyens de notre État et représente une grande honte pour le Mississippi. »