Aller au contenu principal

Quelques instants plus tard

Un mélange d'art contemporain et de BD au Réfectoire des Cordeliers

Par Thomas Schlesser

Tiens !

Voilà Bernard-Henri Lévy, à poil, le sexe pendouillant, allongé au pied d’une énorme partie fine… Laquelle réunit, entre autres, Jack Lang avec une coupe de champagne, le ministre de l’économie Pierre Moscovici, le journaliste Jean-François Kahn qui se fait engloutir le nougat, des amateurs de bondage, un cochon tout rose, un schtroumpf, et, évidemment, tout en haut de la pyramide sexuelle, l’incontournable DSK…

Un document compromettant ? Mieux que ça, il s’agit carrément d’une œuvre d’art !

 

Une toile signée Kosta Kulundzic et Philippe Vuillemin intitulée « Meeting Strauss Kahnien ». Un grand tableau à mettre dans le salon, mais qu’on peut surtout aller découvrir, à l’exposition « Quelques instant plus tard : art contemporain et bande dessinée » au réfectoire des Cordeliers à Paris dans le 6e arrondissement.

Le principe de l’exposition ? Rassembler des œuvres originales composées à quatre mains, en collaboration entre un auteur de BD et un artiste contemporain. Par exemple, Enki Bilal a fait équipe avec le peintre Vladimir Velickovic, membre éminent de l’Académie des Beaux-Arts ; Frank Margerin a quant à lui envoyé son célébrissime héros Lucien dans l’univers du street artiste Speedy Graphito. En tout : plus de 80 œuvres drôles, belles, parfois même inquiétantes, d’une qualité visuelle remarquable.

De l’art en bulles, à venir contempler jusqu'au 7 novembre.