Aller au contenu principal
Djerbahood : « les Titans du Streetart en Tunisie »

Djerbahood : « les Titans du Streetart en Tunisie »

Djerba s’est vue accueillir les titans du streetart venus des quatre coins du monde.

Par Rizlaine Sellika

Après le projet urbain et éphémère de la Tour Paris XIII, Mehdi Ben Cheikh, fondateur de la galerie « Itinerrance », emmène plus de 150 artistes en Tunisie pour une nouvelle aventure créative et ambitieuse. Un musée à ciel ouvert se réalise en ce moment…

 L’audacieux Medhi Ben Cheikh, instigateur de la galerie « Itinerrance » initie, dans le pays de ses origines, la Tunisie, un nouveau défi d’art urbain « Djerbahood ». Un projet original et inattendu au cœur du village d’Erriadh à Djerba. 

« Djerbahood est une nouvelle aventure pour un mouvement en effervescence dans un pays en devenir. »

Accompagné d’artistes venus du monde entier ;  Brésil, Etats Unis,  Espagne Japon, Chine, Maroc, Arabie Saoudite, Australie, Royaume-Uni et d’autres contrées, ils sont venus apprivoiser ce village historique et authentique grâce à leurs créations.

Cette expérience inédite fait écho à la fameuse aventure de la « Tour Paris XIII », aussi menée par le galeriste Mehdi Ben Cheikh, véritable chef d’œuvre éphémère, elle avait défrayé la chronique et attiré des milliers de curieux.

Cet été, Djerba est devenue le carrefour underground du streetart ; des artistes se retrouvent, se rencontrent, échangent et partagent. Chacun avec son univers embellit les bâtisses de la cité et y laisse sa trace.

Nous avons rencontré ReaOne, arrivé tout juste de Tunisie, où il a passé des moments magiques et inoubliables. Ce graffeur talentueux du  streetart  français,  à l’univers psychédélique et à la culture hip hop, a pu participer à cette odyssée artistique et retrouver ses amis du bout du Monde. Il s’est confié sur cette nouvelle aventure… 

 ReaOne & son Art Psychédélique 

Comment se sont passées les retrouvailles avec tes amis artistes venant des quatre coins du monde ?

Les retrouvailles ou les rencontres avec les autres artistes ? Mais, c’était juste excellent ! On se croise furtivement sur des événements pour certains mais je dois reconnaître que ce genre d'événement permet de passer plus de temps ensemble et du coup, partager plus aussi.

Tu as rencontré les habitants du village d’Erriadh à Djerba…Quelles sont leurs réactions face à vos créations ?

En ce qui concerne les habitants, ils sont, en général, agréablement surpris. Ils nous demandaient souvent quel était le but de nos créations…L'échange était excellent, les gens sont adorables là-bas !

 

Que retires-tu de cette expérience ?

Encore une fois, une grosse expérience aussi bien humaine que professionnelle. De plus le village d’Erriadh est juste magique. Ce lieu historique au milieu de Djerba a vraiment une âme.

As-tu ressenti la même énergie que lors de l’aventure de la « Tour Paris 13 » ?

Les vibrations du projet Djerbahood étaient totalement différentes, mais je pense que mes sensations ont été altérées par l'endroit magique dans lequel nous étions.

Mais toujours aussi fort en énergie…

Quel est ton coup de cœur artistique et quel souvenir t’a marqué ?

Des artistes venant de partout, des styles et pratiques en tous genres mais en particulier deux artistes : Inkman, calligraphe tunisien et Jace, graffeur franco-réunionnais qui a créé un personnage nommé « Gouzou » ! Et, toute cette diversité au beau milieu de Djerba, en plein été,… C’était vraiment impressionnant et enrichissant ! Et, pour l’anecdote en pleine période de fêtes puisque je suis arrivé là-bas, 2 jours après l’Aïd AL fitr (fête de fin du Ramadan). Il y avait une ambiance incroyable, des mariages tous les soirs, feux d'artifice improvisés. Bref, je n’ai que deux mots à la bouche... Grosse énergie !

Calligraphie by The Inkman

Gouzu by Jace

ReaOne, graffeur, un nom à retenir en passe de devenir incontournable dans le monde bouillonnant du « streetart »!

Il vous invite le 17 Octobre à son vernissage pour sa prochaine exposition au Lavomatic boulevard Masséna à Paris XIII.

Parmi les premiers artistes participants au projet Djerbahood, de grandes figures comme Roa, C215, Faith 47, Know Hope, Herbert. Baglione et eL Seed… Mais aussi : Liliwenn, BomK, Shoof, Mosko, Pantonio, Dabro, Curiot, Tinho, Saner, Add Fuel, Paulo Arraiano, Mario Belém, Rodolphe Cintorino, Stew, Nina, Evoca1, Malakkai, Dome, TwoOne, Amose, Calma, Jaz, Pum Pum, Dan23, M-City, BToy, Zepha, Orticanoodles et beaucoup d’autres.

DJERBAHOOD TO BE CONTINUED…

Novaplanet refera ses valises pour des interviews 100% « streetart », lors du vernissage qui se déroulera à partir du 19 jusqu’au 21 septembre au village d’Erriadh pour vous concocter un reportage et des vidéos au cœur du projet « Djerbahood » de la galerie « Itinerrance » !

http://itinerrance.fr/

http://www.djerbahood.com/

Vous pouvez découvrir le teaser et le diaporama de ces œuvres artistiques. Et, si vous n’êtes pas encore partie au soleil, envolez-vous à l’île des rêves de l’art urbain et surprenez vos yeux !

Arte Créative diffusera à partir du 5 septembre des épisodes en totale immersion avec ces graffeurs du bout du monde.