Aller au contenu principal
Nos ancêtres les Etrusques

Nos ancêtres les Etrusques

Une histoire indigeste ? A découvrir au Musée Maillol - "Les Etrusques, un hymne à la vie"

Par Jean Rouzaud

Oui, bien plus que les Gaulois, les Grecs ou les Romains, nous sommes influencés dès le départ par les mystérieux Etrusques…

Installés pendant presque huit siècles, juste avant notre ère, en Toscane jusqu’au nord de Rome, ce peuple venu d’ailleurs a inventé la civilisation de type méditerranéen.

L’agriculture moderne, l’irrigation par canalisations, les mines, les thermes, la villa, les banquets, le commerce maritime, la chirurgie, de nombreux arts et raffinements…

L’âge du fer, de -800 à -200 (avant Jésus Christ) : un demi millénaire pendant lequel ce peuple incroyable a fait étalage de trop de dons, au point même d'être capable de prévoir sa propre fin !!

En six siècles environ, ces enfants prodiges de la Méditerranée ont créé une poignée de Villes-Etats indépendantes en pleine Italie entre le Pô et Rome, une flotte marchande (et de combat) et sont devenus un véritable modèle pour les Romains. 

Bien sur les Assyriens, les Phéniciens, les Egyptiens avaient aussi fait bien des merveilles, mais l’art de vivre d’Etrurie semble encore un record d’organisation et de réussite technique et morale.

Un exemple : leurs bijoux en or filigrané (avec de minuscules billes d’or en relief) restent inimitables encore aujourd’hui. 

Leurs mœurs furent d’une liberté inimaginable : les femmes totalement libres (de boire, de se donner à quiconque), les orgies avec esclaves et amis, homosexualité, sado masochisme, jeux, nudité, vins et chansons, danses et luxe, souvent en plein air… Nos clubs libertins d’aujourd’hui auraient eu du mal à suivre. Une sorte de civilisation antique idéale, avec des côtés industrieux et des mœurs de Hippies !!!

En plus, de cela, ils étaient un peuple d’oracles, de magiciens, de prophètes, pieux et férus de rituels, des règles, de traités, spécialistes du destin.. C’est ainsi qu’ils ont prévu le leur et l'on comprend que les Romains les consultaient, même après leur chute.

Malgré le temps, les destructions et surtout les pillages de leurs trésors dans leurs tombes (le frère de Napoléon, nommé roi de Rome, en a fait le commerce dans toute l’Europe, tant objets et bijoux étrusques étaient luxueux et recherchés !!!) - ils ont laissé un héritage stupéfiant.

Vous commencez à comprendre pourquoi ils sont un peu oubliés de l’histoire, laissés de côté ? Les Etrusques sont « trop », et on a attribué à Rome (et même aux Grecs) bien des trouvailles et inventions du génie étrusque. Ils gênent un peu le déroulement de l’histoire antique.

Leur liberté sexuelle faisait déjà scandale auprès des Romaines qui n’étaient pas conviées à leurs fêtes (contrairement aux hommes qui s’y pressaient). Leur dieux étaient mystérieux, même si certains s’apparentaient aux dieux grecs. Leur richesse faisait des jaloux. 

 

Leur art, souple et varié, rassemble des styles assyriens, grecs, crétois, avec des idées typiquement étrusques, étranges et uniques (comme ces statues filiformes qui ont inspiré Modigliani !!). Cette diversité protéiforme est justement une de leurs qualités.

Les Romains ont commencé à les envahir dès le quatrième siècle (avant JC). Leurs villes indépendantes tombèrent. Ils s’étaient beaucoup mélangés et leurs mœurs de « doués » les portaient peu à la guerre.

Le futur paysan - soldat romain, lourd et discipliné, qui leur devait beaucoup, les colonisa en les gardant comme conseillers. Venant peut-être d’Anatolie et des Lydiens, ils font tâche dans l’histoire.

Ni guerriers, ni envahisseurs, ni impérialistes, ni conquérants, ils eurent pourtant un rôle prépondérant pendant un demi millénaire, prouvant que la réussite d’un peuple vient plus de son ingéniosité que de sa force.

On ne retrouve cette qualité que chez certains précolombiens : Mayas, Incas. La Toscane reste façonnée et marquée par eux, et donne l’exemple d’un petit paradis de nature domestiquée, et de bien-être.

Le musée Maillol présente plus de 200 objets, sculptures, bijoux, armes, maquettes, fresques, terres cuites, vases, accessoires, qui donnent une idée de l’aisance, des talents, de la diversité de cette civilisation, qui n’est même pas encore reconnue pour ce qu’elle est : fondatrice, essentielle et avant-gardiste.

PS : Excusez cet historique, mais c’est le seul moyen d’entrer un peu dans ce monde étrange et atypique.

"Les Etrusques, un hymne à la vie" au Musée Maillol - 61, rue de Grenelle, 75007. Tous les jours de 10h30 à 19h.