Aller au contenu principal

La fin du monde pour les nuls

Un astro-biologiste nous explique comment nous allons tous mourir.

Par Sophie Marchand

La fin du monde, tout le monde l'a imaginée. Il y a des films, des romans, des BD et des chansons qui nous en parlent - mais concrètement comment cela va se passer ? Une météorite géante, une implosion, un accident nucléaire pas prévu, une attaque de créatures venues d'ailleurs ? 

Pour tenter de calmer nos angoisses, un biologiste écossais a tenté d'expliquer (dans la mesure de nos connaissances en la matière) comment la Terre va disparaître.  

Sommairement, puisque la température du Soleil augmente naturellement, le CO2 va venir à nous manquer – et d’après la communauté scientifique, le taux de CO2 sera à partir d’un moment trop faible pour que le phénomène de photosynthèse ait lieu. Or sans plante, pas de carnivore. En plus de cela, la vie sur Terre, le climat et l’environnement deviendront hostiles, les océans s’assécheront. Seuls les microbes seraient alors capables de se reproduire et de continuer d'exister. Bref la vie humaine est amenée à disparaître. Maintenant que l’on sait cela, on attend patiemment que la vie humaine s’achève ?

Ce n’est pas l’ambition de Jack O’Malley-James, le scientifique à l’origine de cette hypothèse. Au contraire, selon lui cette évolution n’est pas inéluctable et l’homme peut influer. A nous de faire de déterminer les efforts que nous pouvons faire, et aux scientifiques de tenter de réfléchir aux modalités de vie possible en l’absence de CO2 et dans le cas d'une augmentation considérable des rayons UV. 

En apprendre davantage ici !