Aller au contenu principal

Doigt d'honneur

Une société propose aux yakuzas amputés des prothèses de doigts

Par Sophie Marchand

Lorsqu'un yakuza manque à son devoir et souhaite présenter ses excuses, il pratique traditionnellement le yubitsume : soit l'auto ablation d'un ou de plusieurs doigts. Mais ceux qui veulent définitivement quitter les rangs de la mafia japonaise y laissent également leurs phalanges. 

Ce qui est non seulement handicapant, mais fonctionne aussi à la manière d'un stigmate : le passé de l'individu au doigt amputé est exposé aux yeux de tous. 

Une société japonaise a saisi l'opportunité commerciale (on compte plus de 63 000 yakuzas au Japon) et propose désormais des prothèses spécialement adaptées à ce type de mutilation : pour près de 2300 euros, l'ancien mafieux retrouve une imitation parfaite de phalange et peut se réintégrer dans la vie civile sans se faire trop remarquer (l'autre spécialité des yakusa étant les tatouages ...)    

A voir ici :