Aller au contenu principal

Obama is watching you

Le scandale de la surveillance d'internet booste les ventes de "1984"

Par Sophie Marchand

Depuis quelques jours, les internautes ne sont pas sereins ; qu'ils le prennent avec humour ou avec plus d'inquiétude, ils ont le sentiment justifié que leur vie privée n'est absolument pas protégée par internet.

On a en effet appris, grâce à Edward Snowden (cet ancien employé de la CIA qui a pointé du doigt les fuites du système), que globalement, nous étions surveillés en permanence. Et même si on pouvait s'en douter, c'est pas tellement jojo d'en être sûrs. 

L'administration d'Obama se serait permis (grâce aux systèmes d'exploitation Verizon et Prism) d'aller fouiller où bon lui semble : écoutes téléphoniques, surveillance des mails et des réseaux sociaux, et même registre des mots-clés recherchés par les internautes - en gros, la CIA n'hésite pas à farfouiller.

Cette ambiance de surveillance généralisée vous rappelle quelque chose ? Big Brother, par exemple ? Vous n'êtes pas les seuls !

Les ventes du classique 1984 de George Orwell ont en effet bondi ces derniers jours. Hier, les ventes sur Amazon augmentaient de 126 % et aujourd'hui nous en sommes à + 337 %, tout simplement. Et ce n'est pas par hasard :  cette oeuvre de 1949 est une analyse du fonctionnement des systèmes totalitaires, fondés sur l'omni-surveillance et l'absence de liberté de pensée.  

Source : Slate