Aller au contenu principal

Le Beyoncé-gate

Une voix en or... et en playback

Par Quentin M

Beyoncé a avoué avoir chanté en playback lors de la (ré-)investiture de Barack Obama à la Maison-Blanche, le 20 janvier 2013.

Pour justifier cet acte de lèse-vocalité, elle a soutenu durant une conférence de presse en marge des préparatifs du Super Bowl qu’elle était trop « perfectionniste ». Elle n’aurait pas eu « le temps de s’entraîner avec l’orchestre ». Et puis, il y avait « le mauvais temps », « le retard », « les réglages sonores pas faits »… Bref, elle se sentait pas de prendre le risque.

En revanche, elle nous promet un live, un vrai, à la mi-temps du Super Bowl dimanche prochain. Nous voilà rassurés.