Aller au contenu principal

La Nostalgie des blattes, de Pierre Notte | Paris

Catherine Hiegel et Tania Torrens sur une vitrine au sommet.

14 septembre 2018
Par radio nova
Catherine Hiegel et Tania Torrens sur une vitrine au sommet.

Deux dames âgées assises côte à côte, vissées à leur chaise, s’opposent, s’affrontent, se défient mais s’apprivoisent aussi. On apprend très vite qu’elles font face à un espace-temps étrange, dans lequel le monde est régi par une volonté féroce de dire non aux stigmates du temps qui passe. Ces sexagénaires ont quant à elles renoncé au collagène, bottox ou autres bistouris. Elles sont ainsi devenues des raretés qui vieillissent sans intervention chirurgicale.

Catherine Hiegel et Tania Torrens emportent tout sur leur passage. Ce duo méchamment drôle mis en scène par Pierre Notte nous embarque dans une comédie féroce où les dialogues percutent, où l’absurdité charrie et où la noirceur taquine. Une belle heure dix oscillant entre douceur et acidité.

Nova vous invite à découvrir La Nostalgie des blattes le 25 septembre à 19 heures au théâtre du Petit Saint-Martin. Rendez-vous sur la page Nova Aime pour trouver le mot de passe.

Pour les retardataires, ça se joue jusqu’au 29 septembre.

 

La Nostalgie des blattes, de Pierre Notte, avec Catherine Hiegel et Tania Torrens | Paris || mardi 25 septembre à 19h || au théâtre du Petit Saint-Martin, 7, rue René Boulanger 75010 Paris || métro Strasbourg Saint-Denis || billetterie 

article écrit par Hugo Derien