Aller au contenu principal

Chinese Man Records au FIFA | Aubagne

Mega-teuf à l'Espace des Libertés (Aubagne) le 22 mars à 21h30

15 mars 2019
Par Baba Squaaly
Chinese Man Records au FIFA | Aubagne

Voici des lustres que le label Chinese Man Records et le Festival International du Film d’Aubagne (F.I.F.A.) convolent en justes noces à Aubagne lors des nombreuses soirées du festival/marché qui croisent cinéma et musique, avec en point d’orgue une soirée maousse costaud. A l'occasion des 20 ans du Festival, le label marseillais aligne une affiche des plus attractives et des plus éclectiques. L’un conditionnant l’autre.

Au menu, et parce qu’on est jamais mieux servi que par soi-même, le label convie les DJs (Ze Mateo & High Ku) du groupe fondateur pour leur seule date française de l’année, le band aux chapeaux pointus étant en 2019 en tournée internationale aux States et en Europe. Ils seront accompagnés au mic par Youthstar. Cet autre artiste de l'écurie Chinese, publiera le 26 avril prochain, Back to The Sauce, son nouvel E.P.

Autre local de l’étape, autre marseillais convié à cette soirée musicale du festival aubagnais : Mofak & The Mofeezy Band. Ce band - David (Dub Akom) à la batterie, Sébastien à la basse et Labo Klandestino à la guitare -  avec à sa tête Mofak aux claviers et autres instruments de l’espace, kiffe le G-funk, à savoir le hip-hop de la Côte Ouest en vogue dans les années 80. Bien sûr, les compos puisque compos il s’agit, vous rappellent un temps que vous n’avez pas forcément connu mais irrésistiblement, elles vous donnent envie de danser sous la lune, les pieds dans le sable chaud d’un été californien. En un mot comme en cent, ça groove, sa mère !

Dernier invité de cette soirée open-mind : Ammar 808. Sofyann Ben Youssef de son vrai nom, et déjà été repéré au sein du projet Bargou 08, est un aventurier du son, de ceux qui déniche dans les structures des musiques traditionnelles du Nord-Ouest de la Tunisie (le targ en l’occurrence), la matière enivrante de ses productions revigorantes. De quoi damner le dancefloor le plus retord. Si vous n’avez pas encore touché du doigt (de pieds) la puissance tellurique et mystique du mot trance, ce live accompagné en temps réel par les images de Sia Rosenberg pourrait bien être annonciateur d’une révélation plus envoutante encore que l’apparition d’un djinn tonique dans le désert, un soir d’ivresse profonde.

Nova aime cette soirée tous azimuts entre hip-hop débridés, grooves californiens et beats du Maghreb. Pour gagner une des 5 invitations pour 2, rendez-vous sur la page fb nova aime ou t'attend le mot de passe…

 

 

Le 22 mars à 21:30 à l’Espace des Libertés (Av Antide Boyer – Aubagne).

19 € en prévente.