Aller au contenu principal
« L’Atlas illustré des lieux inaccessibles » : antidote au tourisme ?

« L’Atlas illustré des lieux inaccessibles » : antidote au tourisme ?

La chronique de Jean Rouzaud.

Par Jean Rouzaud

Tous les routards se sont un jour retrouvés si loin et dans des lieux si paumés, qu’ils se sont dit « mais que suis-je venu faire dans ce trou ? » Et pourtant, c’est lorsqu’on est au bout du monde, perdu, désorienté et sans plus aucun repère, que le but est atteint.

Le grand Atlas de la géographie nostalgique

C’est là que l’on est obligé d’évoluer, de s’adapter…et donc de tirer enfin parti de cet éloignement. Vous vouliez du changement ?

Les Éditions de l'Opportun, qui nous avaient déjà ravi avec Le grand Atlas de la géographie nostalgique, à propos de tous les lieux débaptisés et dont les noms exotiques continueront d’exister (j’espère !), ont cette fois trouvé les « lieux inaccessibles ». Un bel album rempli d’une centaine de lieux et de noms parfaitement inconnus, au charme absolument mystérieux, puisque nous n’irons sans doute jamais nous perdre si loin : ces antidotes au tourisme, même de niche !

Ces lieux où l’on ne va pas

L’auteur François Thierry s’est armé de patience pour partir (comme Jules Vernes, sans y aller !), en quête de lieux impossibles, à travers livres, atlas, récits. Résultat : un beau voyage mental et zen.

L’île où la consanguinité est telle que les mariages ont fini par être interdits. Le désert où les hommes qui y travaillent sont si isolés qu’ils ont le droit de se marier entre eux. Le plateau tibétain perdu, grand comme la France, auquel les Chinois ont renoncé tant il est isolé…

Tous ces endroits ont quelque chose de maudit et de paradisiaque : il peut y faire -70° au pire, un autre a des sources à 70° (et 40° autour), une plage du Brésil qui nécessite huit heures de piste pour s’y baigner, et d’autres endroits encore où les habitants ont laissé tomber, comme l’île de la Déception, si bien nommée…

Tous ces lieux sont comme des planètes lointaines et attirantes, attisant notre curiosité, comme un carré VIP condamné et  infranchissable, car même ceux qui auraient les moyens de s’y rendre n’en auraient pas le courage !

Divisé en continents, ce livre-atlas-impossible donne latitude et longitude de chaque endroit et sa situation dans le pays, puis la région, mais aucune photo ne vient étancher notre soif d’image. C’est la cerise sur le gâteau de ce livre dadaïste : inutilisable, épaississant le mystère de notre planète, nous laissant modestes devant l’impossible.

Atlas

Parce que l’humain ne peut pas tout se permettre

Et même dans les régions dites « civilisées », il existe des vallées lointaines, des barrages naturels, des murailles d’eau ou de roches et enfin des climats, à décourager les aventuriers amateurs.

Ce livre, entre folie et absurdité, est un excellent remède pour tous ceux qui croient encore que l’être humain peut tout se permettre…On en est loin, c’est le cas de le dire.

Atlas illustré des lieux inaccessibles. Par François Thierry. Éditions de l'Opportun. 175 pages. 15euros 90 (cartes et plans en bichromie).

Désert
(c) Getty Images / Stefano Biliotti/Ovoworks / Contributeur

Visuel en Une : (c) Getty Images / Anthony Asael/Art in All of Us / Contributeur