Aller au contenu principal
Jessie Reyez : « la scène de Toronto m'a donné envie de me surpasser »

Jessie Reyez : « la scène de Toronto m'a donné envie de me surpasser »

Entre soul, R&B et folk, rencontre avec la Colombienne Jessie Reyez. Et forcément, c’était muy cool.

Par Morane Aubert

Jessie Reyez connaît la première consécration de sa jeune carrière en 2016, avec la sortie du morceau « Figures ». Une ballade à la guitare, un défouloir après une rupture qui a largement inspiré son premier EP, Kiddo. Un projet qui a mûri à Toronto, sa ville de naissance, dont la diversité culturelle mais aussi l’effervescence musicale lui a permis de s’affirmer en tant qu’artiste à part entière.

Fan de cumbia...et de Pavarotti

À 26 ans, la chanteuse porte fièrement ses origines colombiennes et s’amuse de la bande-son qui a accompagné son enfance, de la cumbia principalement et Pavarotti (qu’elle imite devant sa télévision...) En tout cas, celle qui pose l’ambition d’être une des « great one », une de ces grandes artistes, semble sur la bonne voie. De passage à Paris, on emmenait Jessie Reyez dans un restaurant colombien du XIe arrondissement, El Juanchito, l’occasion de discuter autour d’un Postobón Manzana. Et forcément, c’était muy cool.