Aller au contenu principal

No Border Festival #9 l Brest

Altérité, fraternité, félicité... What else ?

25 novembre 2019
Par captain -xxx-
No Border Festival #9 l Brest

Chic ! encore une édition du No Border dont la programmation m'est quasi inconnue !

Pour cette neuvième, les programmateurs sont une fois de plus allés chercher aux quatre coins du globe des propositions aussi éclectiques qu'authentiques histoire de nous rappeler qu'il y a une vie en dehors du hit parade et que la musique elle aussi a besoin de bio diversité, même pour faire ronronner les ascenseurs...

L'occasion de se laisser envouter par exemple, par les mélopées de Fargana Qâsimova venue tout droit d'Azerbaïdjan, ou de se faire embarquer dans une danse dont on ne connait pas les pas par la kurde Aynur, revisiter sa folk british avec les écossais de Talisk, ne plus savoir si c'est du rockab' ou de la soul coupée au zydéco en twistant devant les épatants Jack Titley  & The Bizness, remettre sa culture gaélique à jour, aux bons soins de Brighde Chaimbeul (et de sa cornemuse magique)... J'ai dit cornemuse ? Ah oui... Et vous vous dites, c'est normal puisqu'il y a toujours des groupes bretons à l'affiche du No Border... Sauf, qu'ils n'en jouent pas toujours à l'instar des explorateurs soniques de Gosseyn ou de ceux qui privilègient la harpe ou le violon comme Descofar ou Dour le Pottier... Surtout que chez nous, c'est du biniou et il y en aura évidemment (un peu) durant le Fest Diez gratuit du samedi aux Capuçins, rendez vous de la nouvelle jeune scène BZH doublé d'un concours de danse géant...

Et on y retrouve aussi, bien sûr,  quelques locataires du  Grand Mix à l'instar de Mohamed Lamouri et du Groupe Mostla, des percutants Tshegue et d'un dj set qui s'annonce explosif de Martin Meissonier, producteur émérite et dj passionné par le groove africain qu'il collectionne et, à l'occasion remixe avec brio et ce qu'il faut de TNT (voir la compilation Kinshasa 78 sortie récemment chez Crammed).

Sans oublier quelques colloques (Internet et musique trad') ou masterclass (mugham d'Azerbaïdjan) et un final basco breton le dimanche entre le duo Bilika et les élèves du Conservatoire de Brest.

Sans oublier, sans oublier.... Ah ah ah ! Vous croyez que je vous ai tout dit ? Non, il reste encore quelques petites surprises à découvrir ICI sur le site du No Border...

Nova vous offre des places pour les dates du 12 et du 14 décembre ! Jouez juste en dessous avec le mot de passe de la page fb Nova Aime.

 

No Border Festival du 7 au 15 décembre, divers lieux, Brest.