Aller au contenu principal

L’année 2018 de Machinedrum résumée en un mix

Soixante morceaux, connus et inconnus, qui reviennent sur l'année du producteur américain.

Par Bastien Stisi
Machinedrum
(c) Caroline Lessire

Depuis dix-huit ans, le producteur américain Travis Stewart (qu’on connaît, plutôt, sous le nom de Machinedrum) propose une musique qu’on a eu tendance à lire à travers le prisme, divers et varié, de la jungle, du hip-hop expérimental, de la house, du dubstep, et globalement, d’une musique électronique triturée dans tous les sens et regroupée dans une quantité d’EP, de maxis, d'albums, dont les contours ne sont pas toujours évidents à saisir. En 2018 par exemple, outre le single « Hype Up », sorti sur le label londonien Ninja Tune, l’Américain a également sorti « Heart Game » (sur IAMSIAM, avec Obenewa), ou « Ride Away », sur Astrophonica. Il a également produit un tas d’autres choses, dont la trace n’avait jusqu’alors pas toujours été gravée dans le marbre.

Pour Machinedrum, c’est désormais chose faite, en considérant qu'on peut associer l'idée de postérité à celle de stockage numérique : le DJ et producteur vient en effet de résumer son année 2018, releases et unreleases confondus, via un mix de soixante morceaux qu’on vous permet donc d’écouter ci-dessus.

Visuel : (c) Caroline Lessire