Tech Paf

Tech Paf, c’est une émission d’exploration du futur que le monde de la tech nous promet. Marie Misset y aborde une mutation en cours, en vous donnant des nouvelles de la Silicon Valley et discute avec les porteurs de projets français investis dans ces changements.

par Marie Misset

Épisodes

Des cabines pour télétravailler, des cabines pour faire du sport

Comme le vendredi, c'est coulée d'infos dans Tech Paf. Avec aujourd'hui, une histoire de navires américains de l’a US Navy, harcelé alors qu’ils étaient aux larges des côtes californiennes par des essaims de drones d’origine inconnue : c'était en 2019. 2 ans et une enquête du FBI plus tard, on en sait toujours pas plus.
Et puis il y a aussi la boite à la boite à sport qu’une start-up toulousaine propose aux entreprises, au milieu de l’open space pour les rendre plus heureux et plus performants…Crédit. : MyCowork  

16 avril 2021

3:23

Donald Trump, de nouveau actif sur les réseaux sociaux ?

À ceux qui aiment suivre les aventures de Donald Trump...
Voilà 3 mois que l'ancien président américain ne peut plus utiliser Twitter, alors il est obligé de publier des communiqués de presse. Si sur Facebook et Instagram, ses pages sont encore visibles, il ne peut plus y poster quoi que ce soit depuis janvier. Mais cela pourrait bientôt changer avec la Cour de surveillance de Facebook, récemment mise en place, Cour Suprême de la modération du réseau, en quelques sortes. Marie Misset vous en dit plus.Crédit image : capture d'écran de la page de Donald J. Trump sur Facebook  

15 avril 2021

3:02

Uber et le cannabis, un mix prometteur

Aux États-Unis, les statistiques de Uber repartent enfin à la hausse et l'appli a retrouvé son niveau d'utilisation d'avant covid. Et lundi, un des cadres dirigeants de Uber a révélé une stratégie de croissance inattendue de l'entreprise : si la loi fédérale autorise bientôt la livraison de cannabis, alors les livreurs seront de la partie et la société a même déjà pris un peu d'avance. Mais pourquoi et comment ? Explications par Marie Misset.
 

14 avril 2021

2:55

L'ordinateur de demain

Ce matin, Marie Misset vous parle de révolution quantique. La théorie quantique est une théorie de physique qui a un siècle. Elle permettrait de créer des machines des millions de fois plus puissantes que vos ordinateurs actuels. Le but : tester des millions de possibilités en dépensant très peu d'énergie. L'innovation irait beaucoup plus vite, donc. Explications dans le "Tech Paf" du jour.
Crédit : © SHUTTERSTOCK  

13 avril 2021

3:09

Le passeport vaccinal est déjà là

On est bientôt l'été et les passeports vaccinaux sont là. En tout cas à New York, il existe : c'est l’Excelsior pass, très étrange nom qui donne plus l’impression de pouvoir accéder à un étage un peu V.I.P d’un hôtel à Las Vegas. C'est un QR code qui garantit que vous êtes bien vaccinés que vous obtenez en téléchargeant une application.
Le gouverneur ne souhaite pas le rendre obligatoire, mais de fait, certains événements conditionnent l’entrée des gens à la possession de ce QR code sésame.S’il n’est donc pas obligatoire, le gouverneur espère qu’il encouragera ceux qui hésitent à se faire vacciner à passer le pas pour ne plus que les portes se ferment littéralement devant eux.Il y a trois semaines, Thierry breton, le commissaire européen au marché intérieur annonçait la création d’un pass sanitaire européen avant l'été qui lui aussi prendra la forme d’un QR code, dispo en papier ou en électronique pour respecter ceux qu ne veulent pas le mettre sur leur téléphone...Crédit photo : Courtesy of State of New York  

12 avril 2021

2:45

L’emoji qui pleure de rire perd sa place de leader des emojis

Au profit… de l’emoji qui pleure (pas de rire). Cataclysme dans le monde des emojis.
 

09 avril 2021

2:34

Les hommes, trop attachés aux robots ?

Vous vous rappelez de quand je vous ai parlé de ce robot main capable de devenir un peu moite à votre contact ? Une invention japonaise pour se promener à la plage, main dans la main sans avoir à parler avec quelqu’un...
Et cette histoire de soldats américains, équipés de robots pour détecter les mines et leur éviter de sauter avec et qui ont fini par avoir mal à l’endroit du corps correspondant à la partie endommagée du robot ? Certains soldats ont aussi demandé que leur robot soit réparé quel qu’en soit le prix, refusant d’avoir un robot neuf.En 2018, le psychiatre Serge Tisseron, membre de l’académie des technologies et co-fondateur de l’institut pour l’étude des relations hommes robots alertait sur l’émergence d’un attachement excessif voire pathologique aux robots. Et ce n’est pas le cimetière de Tamagotchi, auquel Vice consacrait un long article cette semaine, qui viendra le contredire : on y voit des témoignages d’anciens possesseurs de Tamagotchi expliquer que l’enterrer, c’est toujours mieux que de le rebooter (réinitialiser) car, le Tamagotchi ne serait plus le même et le lien serait cassé.Crédit photo : Her, 2013, © WARNER BROS  

08 avril 2021

2:39

Les cyberattaques de sites d'éducation à distance font parler

Selon le ministre de l'Éducation Nationale, Jean-Michel Blanquer, l'un des dispositifs qui permet la classe à distance : "Ma classe à la maison" avait été victime d'une grosse cyberattaque "peut-être venue de l'étranger". Depuis la reprise des cours au petit matin, de nombreux services et sites à destination des profs et des élèves ont repris l'excuse de la panne, comme il y a un an, exactement.
Si les internautes ont beaucoup douté de la cyberattaque, hier matin, le CNED avait pourtant été victime en avril 2020 d'une vaste cyberattaque lors du premier confinement avec des serveurs saturés avec des attaques par dénis de services, ne venant cependant pas de l'étranger.  

07 avril 2021

2:49

Les soldats américains vont flirter avec la réalité virtuelle

L’armée américaine va équiper ses soldats en casques de réalité virtuelle, avec l’aide de Microsoft... Comment ? Pourquoi faire ? Réponses avec Marie Misset dans la réalité réelle.
 

06 avril 2021

2:18

Un plug-in pour manger des chips, Zoom en marchant, le poisson d'avril dans le coma...

Il y a un grand mensonge qui dit plus de confinement = plus de temps, que les parents du monde entier aimeraient ne plus jamais entendre. En revanche plus de confinement = plus de chips et ça, c’est bien possible. Une célèbre marque de chips a créé un plug-in spécial pour votre navigateur web (une petite extension). Ce plug-in vous permet de manger des chips et de regarder une série en même temps. Comment ce miracle est il possible sans être gêné par ses propres bruits de bouche ? Et bien ce plug-in entend vos bruits de bouche et déclenche automatique les sous-titres de votre série.
Dans la série, invention pas révolutionnaire il y a aussi cette start-up qui s’est spécialisé dans l’anti-zoom et qui vous promet une application qui vous permet d’avoir des meeting en marchant pour lutter contre la fatigue zoom : il vous propose donc des réunions en marchant.Pour finir, une des victimes inattendue du covid, c'est le poissons d’avril. Avez vous observé la diminution drastique de poissons d’avril ? Google par exemple, qui se marrait bien jusqu’en 2020 avec des jeux marrants, comme la possibilité de jouer à Snake sur Google Maps en 2019, a déclaré qu’il ne ferait pas de blague en 2020 parce que... Ce n'était pas le moment de rigoler.Crédit photo : Evan Amos, Wikimédia  

02 avril 2021

2:26

Vote historique pour un syndicat en Alabama

Un vote historique a eu lieu lundi en Alabama, un vote dont on ne connait pas encore les résultats mais qui risque d’avoir des conséquences sur le travail du futur. Ce vote, c’est un référendum auquel participent les travailleurs d’un entrepôt Amazon à Bessemer, une petite ville de 20 000 habitants dans un des états américains les plus déshérités. Ils sont 6000 travailleurs dans cette entrepôts et ils devaient se prononcer sur la création de la première section syndicale au sein de l’empire du e-commerce sur le sol américain. Le fait même que ce vote ait lieu, marque donc un tournant. Marie Misset vous explique comment Jeff Bezos a fait pour déjouer la création de syndicats dans ses entrepôts, avant ce vote. Les résultats devraient tomber dans quelques jours.
 

31 mars 2021

3:06

Un Instagram pour les enfants

Quelles sont les règles de modération sur Facebook, ou Instagram ? Le journal britannique The Guardian a eu accès à un doc interne à l'usage des modérateurs de Facebook... Conclusion : c’est compliqué.
Facebook fait pas mal parler d'elle sur les politiques de modération d'Instagram. Ces modérateurs sont souvent précaires, mal payés et souffrent de traumas après la longue exposition aux pires postes. Les publications les plus compliquées à trier sont les appels à la violence, tolérés ou limités pour des personnalités publiques...  

30 mars 2021

2:53

Quelle régulation pour les contenus politiques sur Twitch?

Maintenant que les hommes et femmes politiques s'expriment partout ailleurs qu'à la télé, le CSA doit-il mettre en place une régulation des contenus politiques en ligne ? Est-ce même possible ?
Addendum au podcast : La « Direction des plateformes en ligne », créée en février et dont le but est de lutter contre les fake news existe en fait depuis 2018 sous un autre nom.  

29 mars 2021

2:37

Poids des productions humaines, pénurie de puces et bouchons dans le Canal de Suez...

Comme tous les vendredis, Marie Misset vous présente un petit panaché d'infos, avec au menu...
La masse des productions artificielles de l’homme alias la masse anthropique vient de dépasser la masse totale du vivant sur terre. Autre registre : la cyberguerre que se font l'Amérique et la Chine. L’un des leaders des carte graphique dans le monde avec la pénurie de puces électroniques qui dure depuis plus d'un mois maintenant et qui met dans la galère de nombreuses industries dont celle des voitures, la médecine ou encore celle du cinéma.Enfin, Marie vous parle du bouchon géant dans le Canal de Suez causé par l’embourbement d’un des plus gros porte container du monde qui transporte 220 000 tonnes de marchandises. Il y a plus de 150 bateaux qui stagnent et attendent depuis 3 jours et ça va prendre encore du temps pour tout désengorger. 9 milliards de dollars de marchandise bloqués, ça fait beaucoup...  

26 mars 2021

2:56

Les films et séries indiens en Streaming attaqués

C’est l’histoire du réalisateur indien Kashyap, que nous raconte le magazine du M.I.T. Anurag Kashyap est culte pour beaucoup d’indiens depuis son premier film indépendant : Paanch en 2003, censuré pour extrême violence. Depuis, il a écrit, réalisé et produit une douzaine de film pour Bollywood et c’est assez logiquement que Netflix s’est tourné vers lui pour co-réaliser pour sa première production locale en 2016. Le streaming a ouvert un formidable espace de liberté pour les créateurs indiens et pour leurs spectateur. Sur Netflix, Amazon et 35 autres plateformes, ces artistes tentaient de raconter l’Inde telle qu’elle est et pas telle que les censeurs jugent acceptables qu’elle soit présentée.
Pendant 2 - 3 ans, les plateformes de streaming ont représenté un potentiel véritable levier de transformations sociales alors que Bollywood ne l'a jamais été. Un risque certainement aussi d’occidentaliser les récitsmais une opportunité inédite d’après Anurag Kashyap, de parler politique, sexe, discrimination ou rapport homme - femme. Sur les plateformes se sont multipliés les séries sur les femmes célibataires, les gays, les couples de trentenaires, les hackers... Autant de personnages qui n’existent tout simplement pas dans Bollywood. Quelques séries produites en Inde ont connu une reconnaissance internationale. Mais en 2019, le clap de fin a commencé à retentir.Leila, une série adaptée d’un film qe personne n’avait apparemment pas marché, a retenu l’attention de nationalistes hindu qui ont accusé la série d’être hinduphobe et porté plainte contre Netflix. Et des plaintes ont continué de tomber sur d'autres productions indiennes.  

25 mars 2021

3:15

Les salariés veulent quitter leur entreprise

De nombreux, très nombreux travailleurs, dans de nombreux pays, envisagent de changer de boulot, selon une vaste enquête menée par Microsoft sur 30 000 salariés dans 31 pays. Pour beaucoup, l’idée de déménager est aussi dans les cartons. C’est ce que révèle une enquête internationale, menée par Microsoft. Les boss, eux, ne perçoivent pas ces malaises. Plus de détails avec Marie Misset.
 

24 mars 2021

2:46

Du vin dans l'espace

La route des vins passera peut-être par l'espace. Une cargaison d’une douzaine de bouteilles de vin Dragon Space X et 350 pieds de vigne ont passé un an dans la station spatiale internationale. Le tout a amerri le long des côtes de la Floride en janvier 2021. C’est dans le cadre d’une expérience menée par la start-up française Space Cargo Unlimited que cette expérience s’est tenue, pour savoir comment la vigne réagit dans l’espace, car le vivant est stressé sans la gravité. L’objectif : faire pousser sur terre des vignes qui résisteraient à des températures extrêmes alors que le réchauffement climatique sévit sur la planète. Mais ce n’est pas la première fois que l’on fait pousser des choses dans l’espace. Marie Misset vous en dit plus dans le « Tech Paf » du jour.
Crédit : © Maxppp  

23 mars 2021

2:32

Les voix des Simpsons, immortelles ?

32 ans cette année que les Simpsons existent… Et les cachets pour les acteurs qui font les voix sont passé de 30 000 dollars par épisode en 98 à 400 000 dollars. En 2015, nous dit Wired, la Fox qui produit les Simpsons cherchait à réduire les coûts de la série et a dit aux voix qui font les Simpsons que soit ils acceptaient une baisse de 30% de leur salaire, soit la série s’arrêtait. Parmi les voix, il y avait celle de l’acteur Harry Shearer, qui doublent par exemple Mr Burns, et Smithers mais aussi Ned Flanders ou Principal Skinner. Il a dit non tout net : il trouvait déjà que la série était moins bien qu’avant et c’était l’occasion de reprendre sa liberté sachant que sauf à acheter des voitures tous les ¾ Jours, il avait sans doute plus mettre des sous de côté.
Le problème pour la Fox, c’est qu'après presque 25 ans à l’époque, les voix des personnages sont aussi iconique les personnages eux-mêmes et fox qui avait annoncé qu’elle remplacerait Harry Shearer sans problème a finalement fait machine arrière et a négocié avec la voix de Mr Burns pour qu’il reste. Mais de toute façon, après plus de 30 ans de Simpsons, les acteurs qui jouent leurs voix ont en moyenne plus de 70 ans. Harry Shearer par exemple, a 77 ans. À tout moment, ils peuvent arrêter ou être arrêtés.Est-ce que ça signera la fin des Simpsons ? Pas forcément. De la même manière que Tupac a ressuscité quelques heures grâce à un hologramme, Edna Krappabel, l’instit' de Bart dont la voix est décédée en 2013est revenue pour un épisode l’année dernière, grâce à des enregistrements gardé précieusement. Et les avancées dans les deepfakes vocaux, dont la qualité est longtemps restée moyenne, suggèrent qu’on peut en fait faire ça avec tous les caractères. Garder leur voix d’origine, même après la mort des acteurs. Reste évidemment la question du jeu d’acteur. Les voix ressembleront très fort aux voix d’origine, mais seront-elles capables de reproduire le rythme, la drôlerie, l’intention ? Une start-up anglaise a réussi à apporter de l’émotion dans ses voix nées de l’intelligence artificielle, en entraînant cette intelligence avec des acteurs qu’ils enregistrent pendant des heures moduler leurs émotions et apporter la fine touche qui permet de distinguer le sarcasme, de la sincérité. Toujours est-il que pour l'instant, il est beaucoup plus facile d’engager un acteur qui fait une bonne imitation de Homer que de le remplacer par un deepfake.  

22 mars 2021

2:50

La loi sécurité globale, en mode Star Wars

La loi sur la sécurité globale au Sénat est en train d'être votée : hier, ils ont voté l'article 22. Le Sénat a accepté d'armer des drones, en mode Star Wars. D'ailleurs, des drones pourront être utilisés pour surveiller les frontières. Les manifs pourront aussi être surveillées. Puisque c'est pluie d'infos le vendredi, Marie Misset vous parle aussi des moyens de surveillance mis en place par la Chine pour contrôler la situation sanitaire et de la dernière vidéo de McFly et Carlito avec des sœurs Bénédictines qui réagissent aux morceaux de PNL...
 

19 mars 2021

2:47

Les chauffeurs Uber seront salariés en Grande-Bretagne

Après plusieurs péripéties judiciaires, en Californie et ailleurs, il y a un mois, la Cour Suprême britannique a imposé un utlime revers à Uber en estimant que ses chauffeurs devaient être traités comme des travailleurs et à ce titre, bénéficier de droits sociaux. C'est officiel depuis un communiqué de presse de Uber paru mardi : les chauffeurs toucheront au moins le salaire minimum, auront des congés payés et le droit de cotiser pour leur retraite. Un exemple qui tend à montrer que sous prétexte de modernité, il y a une volonté de légaliser l'ubérisation plutôt que de faire respecter le droit du travail.
 

18 mars 2021

2:31

Des grenouilles peuvent réduire le bruit ambiant

Des grenouilles en rute font un bruit pas possible... Des chercheurs de l'université de Minnesota ont découvert qu'une race de rainettes était pourvue d'une capacité de réduction active de bruits ambiants, grâce à ses poumons. Comme la technologie de pointe qu'on développe depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, à la base pour les pilotes d'avions de chasse et les conducteurs de chars. La nature prouve qu'elle avait déjà tout inventé, bien avant nous.
 

17 mars 2021

2:13

Facebook distribue des guides à ses salariés pour parler opinions

Les salariés de Facebook ont eu le droit il y a quelques jours à une grande réunion virtuelle - un webinar - et ont reçu un guide pour savoir comment parler à la maison de la polarisation des opinions sur Facebook. Car le réseau social est accusé de faire de l'argent sur les opinions. Cela intervient deux mois après l'invasion du Capitole des Etats-Unis et alors qu'il semble de plus en plus évident que le génocide de la minorité musulmane, les Rohingyas, en Birmanie, doit beaucoup à la prolifération de messages haineux sur Facebook.
 

16 mars 2021

2:49

Mais qui est l'auteur de l'œuvre numérique à 69,3 millions de dollars ?

Les NFT, ce dont des objets numériques : des mèmes, des tweets, des clips musicaux dont les métadonnées sont certifiées par la blockchain. En gros, ce sont les originaux, ce qui n’empêche personne de les consulter ou de les copier à l’infini. Par exemple, Armel vous donnait une info la semaine dernière sur le tout premier tweet du créateur de Twitter, Jack Dorsay, vendu pour l’équivalent de plusieurs millions de dollars.
Et il y a un artiste numérique qui est en train de tirer son épingle du jeu : c'est Beeple. Son compte Instagram où il affiche ses drôles et dérangeantes œuvres numériques - sortes de collages fous d’images parfois grotesques - cumule 1,8 millions de followers. Et il a fait des originaux de ces images qu’il créevend leur NFT. Il en a vendu une de ses images plus exactement pour 69,3 millions de dollars, jeudi, dans la célèbre salle des ventes de chez Christie’s. Mais qui est Beeple ? Marie Misset vous en dit plus.  

15 mars 2021

3:07

Un logo Amazon qui fait penser à Hitler

Le vendredi, c'est pluie d'infos dans Tech Paf. Marie Misset revient sur l'incendie d'un datacenter de l'entreprise française OVH et ses conséquences, un nouveau logo pour l'appli Amazon fait polémique, des microcabines pour travailler vont ouvrir dans les Monoprix et des nouveaux mots en Allemand. Quel beau programme ! Montez le son pour découvrir le détail de ces actus.
 

12 mars 2021

3:04

Des copies de ClubHouse se créent en Chine

Un petit point pour ceux qui ont eu la flemme de suivre la saga ClubHouse. ClubHouse est appli qui a explosé et dont tout le monde parle, probablement surcôtée, mais en tout cas c’est le truc du moment c’est une appli qu’on ne peut avoir que si on est invité, où les gens discutent en live uniquement par le son et par petits groupes... Elon Musk, Kany West, Jeff Bezos décide tous les 2 ou 3 jours d’y faire des sortes de conférences Ted sur ce qu’il pense de la vie, de l’avenir, des drones et des coins à champignons. Je vous racontais comment il y a quelques semaines ClubHouse avait cartonné en Chine, occasionnant en mandarin des milliers de discussions pas censurées sur le Tibet, le sort des Ouïghours, la réconciliation avec Taiwan, autant de sujets tabous à propos desquels la Chine n’est pas super d'accord de voir ses concitoyens débattre.
Quoiqu’il en soit, la Chine a banni l’application après une semaine de liberté folle et voilà ce que rapporte un contributeur de Bloomberg en direct de Hong Kong : toutes les grosses boîtes des internets chinois ainsi que les jeunes pousses ont créé des sosies de ClubHouse pour la Chine, certains ont même pas fait semblant d’aller chercher un nom un peu plus loin puisqu’il y a Clubhorse, Clubchat and Clubtalk. Tous fonctionne exactement comme ClubHouse : les mêmes boutons, aux mêmes endroits. Dans sa note à ses utilisateurs, un des sosies de ClubHouse admet candidement que son appli est directement inspirée de ClubHouse mais qu’elle sert les intérêts de la Chine et pas celle des Etats-Unis.Ce qui donne encore du grain à moudre pour le nouveau mot valise de moment : le "splinternet", mélange de "split" comme séparer et d’internet. Le fait que l’utopie d’un internet globalisé et universel recule de plus en plus. Si ce mot est sur toutes les bouches, c’est que le scénario se précise...  

11 mars 2021

2:53

La Covid-19 vide San Francisco de ses travailleurs de la tech'

La gentrification de San Francisco est allée sans doute plus vite et plus fort que partout ailleurs. Les loyers atteignant des sommets qu’on peut qualifier de farfelus, les pizzas, des prix impossibles et pour les SDF, nombreux dans ce comté plus clément avec eux qu’ailleurs, les espaces dans lesquels ils étaient tolérés sont devenus de moins en moins nombreux. On murmurait même il y a 1 an qu'à San Francisco, les investisseurs immobiliers construisaient des résidences sans cuisine et avec des hall géant pour réceptionner les colis tellement tous les travailleurs de la tech' se faisaient livrer l’intégralité de leur vie, de leur lit à leur petit déjeuner. Mais post-pandémie, la ville risque de changer encore plus vite que ces 15 dernières années.
Il y a un mois, le premier employeur de la ville californienne Salesforce, géant du cloud dont l’immeuble de 61 étage dominait la ville a déclaré que le travail de 9h à 17h était mort, que les employés n’étaient plus intéressés par les tables de ping-pong et les snacks. Il est loin d’être le seul. Pinterest a revendu les baux d’un tiers de ses bureaux, Yelp essaie de vendre son siège dans un des grattes ciel historique de la ville, Twitter a annoncé qu’il ne reviendrait pas au monde d’avant et Facebook non plus. Le télétravail aidé par le coronavirus a fini par gagner la partie.Les campus villes des géants de la tech sont peut-être en train de vivre leur derniers jours. Et la ville de San Francisco est sans doute en première ligne de cette révolution du monde du travail.En 2020 : 80 371 foyers ont quitté la ville. Facebook veut en profiter : l'entreprise, obligée de s’aligner sur les prix exorbitant de San Francisco, prévoit de réduire les salaires des employés qui décident de s’installer dans des régions moins chères. A San Francisco, les rues sont vides, la municipalité a même payé des artistes pour embellir le centre ville. Leur collectif s’appelle Point The void : Peindre le vide. En tout cas, le départ de ceux qu’on appelle les "techiies" annonce des années difficiles pour les finances de la municipalité nous dit Le Monde. Quant aux immeubles vides, ils pourraient peut-être, à terme, permettre de reloger ceux que la gentrification a mis dehors...Crédit photo : © Brocken Inaglory  

10 mars 2021

2:30

Faire pression sur les GAFAM

La Technologic Review nous informe qu’en 2019, une journaliste du site tech Gizmodo a essayé de sortir de sa vie 5 géants de la tech : Amazon, Facebook, Google, Microsoft et Apple (GAFAM). Non seulement de n’utiliser aucun de leur site mais également aucun de leur serveur et autres services grâce à un outil développé par un certain Dhruv Mehrotra. Résultat des courses : sa vie en ligne s’est révélée complètement impossible et même sa vie hors ligne a été victime de son blocus. Elle avait par exemple réservé des mois à l’avance un appartement sur Airbnb à New York. Airbnb est hébergé sur AWS , un service d’Amazon. Accéder à sa chambre a relevé d’un défi quasiment insurmontable.
Lutter seul contre les GAFAM, c’est peine perdue. Des chercheurs de la Northwestern University suggèrent aujourd’hui de passer à un autre mode d’action pour peser sur les GAFAM : utiliser nos données comme des otages. Selon ces chercheurs, 3 modes d’action sont possibles et seraient efficace, si menés par un collectif de grande ampleur.La grève des data : faire un petit peu comme la journaliste de Gizmodo mais de manière concertée et en groupe, utiliser des outils pour protéger sa vie privée ou supprimer ses comptes et les priver ainsi des data qu’ils contiennent.Empoisonner ses datas : en gros fournir des données empoisonnées. Il existe par exemple une extension qui s’appelle Adnauseam et qui appuie à votre place et sans les ouvrir sur absolument toutes les publicités qui vous sont proposé.Donner ses données à l’ennemi. C’est à dire nous explique la revue du MIT, les donner à des plateformes concurrentes. Tumblr à la place de Facebook pour vos photos par exemple. Nous sommes nombreux à déjà pratiquer une de ces formes d’action utilisant Adblock par exemple ou des moteurs de recherche alternatif. Mais ce serait plus efficace si l’action était massive. Le départ de millions d’utilisateur de WhatsApp vers Signal en janvier alias la 3è action du programme des chercheurs a par exemple eu un effet sur Facebook, qui a reporté sa décision…Crédit image : CMC Markets  

09 mars 2021

2:44

L'appli Dispo vous rend "technostalgique"

Un mot qui a déjà quelques années, mais qui refait surface à la faveur de l’apparition d’une application qui s’est auto-proclamée l'anti Instagram : c'est Dispo. Le principe de Dispo : faire des photos floues un peu ratées, mal cadrées et ne les découvrir que le lendemain du jour où on les a prises. Le créateur de Dispo est un youtuber américain déjà extrêmement suivi. Il avait remarqué que lui et ses amis avaient pris pour habitude d’acheter des appareils photos jetables pour quelques événements, histoire d’avoir le bonheur de découvrir plus tard des photos prises sur le vif, pas retouchées, pas toujours cadrées avec - si on a de la chance - un détail rigolo en arrière plan. L’application, pour l'instant seulement disponible sur Iphone, pousse le mimétisme assez loin puisqu’elle ajoute aléatoirement aux photos des défauts d’exposition ou de grammage. Des photos auxquelles on ne peut pas rajouter de filtre - ni avant ni après - et qu’on ne peut pas avoir instantanément. Elles s’ajoutent à ce que l’appli appelle des Rolls - en français, des pellicules - qu’on peut alimenter collaborativement.
L’appli fait un carton. Comme Clubhouse, vous ne pouvez l’avoir que si on vous invite et la semaine dernière nous dit Le Monde qui y consacre un article, elle est arrivée septième sur la liste des appli les plus populaires en Amérique. Il s’agit donc pour résumer, d’une application qui vous fait croire que vous avez acheté un appareil photo jetable et il y a derrière ça, un certain ras le bol de l’esthétique ultra léchée, à la limite du kitsch d’Instagram, des heures passées à triturer une photo, à penser à sa légende avant de la poster...Et derrière ça aussi, le nouveau mot que je vous ai promis : c’est la technostalgie alias la nostalgie des trucs tech’ mais à l’ancienne. Je vous parle des anciennes consoles de jeu qui peuvent se revendre à prix d’or, je vous parle aussi des souvenirs qui remontent à la surface quand vous entendez le doux son d’un modem 56K qui se connecte ou une cassette en train de se rembobiner. La technostalgie ou la mémoire déjà mélancolique de l’homme face à une technologie qui va beaucoup trop vite pour lui.Crédits : Guille Faingold via Stocksy  

08 mars 2021

2:20

Quand les masculinistes s'approprient des emojis

En France il y a l’emoji médaille utilisé par des masculinisées. On en a un peu parlé cette semaine parce qu’un article du site Slate a été inondé d’emoji médaille. L’article parlait des femmes forcés de prendre le nom de famille de leur mari, et d’effacer le leurs, d’où vient donc cette avalanche de médaille. Numerama est remonté à l’origine de ces médailles : elles viennent de Greg Toussaint, un mec qui se présente comme humoriste qui a plus 40 000 fans sur Instagram. Numerama détaille un peu le compte : des photos de lui à la plage et des pastilles pour dénoncer "les mensonges politico mérdiatiques des féministes". Ses ennemis qui ont l’air d’être aussi sa passion : les gauchos, sous toutes leurs formes. Donc Greg Toussaint a lancé un petit mouvement pour récompenser les pires gauchos de France et il appelle ses suiveurs à "récompenser de leur gauchiasserie par une médaille". L’idée c’est aussi d’échapper aux procès pour cyber-harcèlement pour celui qui se présente comme étant la tête d’une armée qui s’auto nomme "l’armée des médailles".
Crédit : clavier emojis par Apple  

26 février 2021

2:52

Des prisonniers retenus à tort en Arizona

D'après des lanceurs d'alerte de l'administration pénitentiaire de l'Etat d'Arizona, de nombreux détenus sont retenus de manière illégale, alors qu'ils ont purgé leur peine, parce que le logiciel de gestion des détenus de l'Etat n'est pas capable d'interpréter correctement les lois qui régissent les peines dans cet Etat Américain. Autrement dit, quand des prisonniers sont éligibles à une sortie de prison, d'après la loi, le logiciel n'indique pas qu'ils le sont et du coup, y restent. Et les lanceurs d'alerte ont indiqué faire remonter cette information depuis... début 2019. Mais, rien n'a été mis en place par l'administration de cet Etat pour corriger ce problème alors que ce logiciel a coûté 24 millions de dollars à développer. Personne n'a réussi à y intégrer les conséquences d'une nouvelle loi adoptée la même année qui permet de faire gagner des crédits à des auteurs de crimes non-violents, pour qu'ils soient libérés plus tôt. Marie Misset vous en dit plus.
 

25 février 2021

2:20

Tu veux en découvrir plus ?

Tous nos podcasts

À lire aussi

player
En direct
Radio Nova

player player
player

Bibliothèque

Bibliothèque mise à jour !