Ailleurs dans le monde

Tous les matins dans Un Nova jour se lève, les équipes de Nova Production font un tour Ailleurs dans le monde… et en reviennent avec la chronique internationale de Radio Nova.

par Nova Production

Épisodes

La nuit finlandaise, c'est du 24h sur 24

Ce matin, on vous emmène en Finlande, en Tunisie et au Congo...
En Finlande, depuis nuit depuis le 4 décembre, c’es la nuit polaire à Ivalo. Chaque hiver, la population vit cela. Ils se blindent en vitamines par cachetons. Le 23 mai, le soleil ne se couchera plus et il fera jour 24h sur 24.Côté Tunisie, K2 Rhym est rappeur avec gros muscles et chaînes en or. Il prétend avoir dialogué avec une diplomate pour que des vaccins puissent arriver en Tunisie alors que le pays ne gère pas bien sa stratégie vaccinale. Il se marie en 2019 avec la fille du dictateur Ben Ali avant d’en divorcer pour se mettre en couple avec… La veille de Pablo Escobar.Enfin, on trouve en Afrique l'une des plus grande forêt tropicale, classée 2e du monde avec ses 394 millions d’hectares de forêts. Au Congo, on a décidé de confier la gestion de la forêt aux populations locales. Et ça marche.Crédit : Pavel Chumakov on Pinterest  

15 janvier 2021

3:18

Les étonnants effets du vaccin anti-covid en Israël

Israël est pour l'instant le pays qui a vacciné le plus de personnes, proportionnellement à sa population, dans le monde. Pour entrer dans les détails, c'est plus de 20% de sa population qui a déjà été vacciné. Ça monte même jusqu'à 70% pour les plus de 60 ans. Alors, à ce rythme, l'ensemble des israéliens pourraient être protégés en mars 2021. Pendant ce temps en France, on en est à 0,2% de vaccinés... Il y a pourtant dans anti-vaccins en Israël, et un des arguments avancés est, tenez-vous bien, le "risque" de devenir gay en se faisant vacciner.
Crédit image : Freepik  

14 janvier 2021

3:56

Un géant vagin fait polémique au Brésil

Diva, la sculpture monumentale évoquant une vulve, imaginée Juliana Notari, et installée à Recife, au Brésil... C'est ce dont vous parle Alexis Breton. Pendant 11 mois, 20 ouvriers se sont échinés à façonner cette sculpture sans pelleteuse ni moyen mécanique. Il s'agit pour la sculptrice de dénoncer une société phallocatrique. L'oeuvre a fait polémique.
Photo de l'œuvre “Diva” (2020) postée par Juliana Notari sur Facebook. Crédit: Juliana Notari  

13 janvier 2021

3:36

Des zizis dans les dessins animés danois

Les danois ne sont pas comme nous, les français, certes : ils sont grands, blonds, mangent tôt. Mais surtout, ils aiment parler sexe, jusqu'à ce que le sujet atterrisse dans un dessin animé pour enfant dans lequel on peut voir un très long pénis... Ça cartonne et c'est sur la chaîne publique DR Ramasjang.
John Dillermand, son héros, a le plus long pénis du monde. Les danois se justifient en affirmant la nécessité d'éduquer les enfants de 4 à 8 ans sur la forme de leur corps et d'attirer leur curiosité sur la question.Crédit : premier épisode, capture d'écran youtube.  

12 janvier 2021

3:03

Un affront fait à la cuisine sur Instagram

En Afrique du Sud, le ministre des finances cuisine comme une patate... Et il se filme. Entre deux dossiers économiques, Tito Mboweni massacre une recette sur Instagram... Son portrait, avec Caroline du Saint.
Crédit : @tito_mboweni via Twitter  

11 janvier 2021

2:11

Les allemands, aussi lents que les français sur les vaccins anti-covid ?

Si je vous dis, la campagne de vaccination, c’est trop lent, c’est le chaos, on est dans quel pays, à votre avis ? L’Allemagne ! c'est l'une des actus internationales qu'Armel Hemme nous partage.
"C’est le chaos", "on s’en sort bien moins bien que d’autres pays"... Ce sont les propos de Lars Klingbeil, le patron du SPD (les sociaux-démocrates allemands), qui s’en est pris cette semaine à la stratégie de vaccination du gouvernement d’Angela Merkel. Et il n’est pas le seul : plusieurs dirigeants de Länder (les régions) ont aussi déploré la lenteur de ce début de campagne sanitaire, rapporte France 24. Dans la communauté scientifique, même son de cloche : “il s’agit d’un échec grossier des autorités”, estime Frauke Zipp, membre de l’Académie des sciences Leopoldina, qui conseille le gouvernement pour les questions sanitaires. Vu d’ici, ça peut paraître étonnant : l’Allemagne est tout le temps prise en exemple. Le 4 janvier, la France avait injecté 516 dosés, et l’Allemagne : 238 000... Et pourtant, les Allemands ne sont pas contents. Car ils voudraient aller beaucoup plus vite (et nous foutre encore plus la honte).Ils ont du mal à comprendre le "faible" nombre de vaccinations, alors qu’officiellement 1,3 million de doses du vaccin de Pfizer/BioNTech ont été livrées aux Länder (contre 560 000 doses en France).Plusieurs couacs ont été rapportés, donnant l’impression d’une campagne de vaccination mal préparée, écrit encore France 24. Le principal problème provient du formulaire à remplir – pour indiquer notamment les éventuelles allergies incompatibles avec le vaccin. Les Allemands regrettent aussi de ne pas avoir plus de doses de vaccin. Comme les Français, tiens. Comme quoi... Même dans les pays où tout est parfait, c’est loin d’être parfait.2 autres actus surprises sont à découvrir dans la suite de la chronique dont le test de grossesse vivant qu'est une espèce de grenouille.Crédit image : @slon.pic via Freepik  

08 janvier 2021

5:59

La démocratie secouée une peau de bison et un chanteur de reggae

Petit rappel, aux alentours de 20h, heure française, après un meeting incendiaire de Trump, dans lequel celui-ci a déclaré je cite : “Nous n'abandonnerons jamais. Nous ne concéderons jamais la défaite, nous devons montrer notre force”, des centaines de ses supporters, qui se sont sans doute sentis pousser des ailes après un tel discours, ont envahi le Congrès, alors que celui-ci était en train de certifier officiellement la victoire de Joe Biden.
Sur les chaînes d’infos et sur les internets, les images du congrès attaqué qui nous parviennent alors sont hallucinantes. Entre un homme torse nu recouvert d’une peau de bison, un autre qui vole le pupitre du speaker, ou la photo d’une potence érigée devant le capitole… On croit nager en plein délire ou dans un très mauvais remake du film Idiocratie. En quelques heures, après cette intrusion, les sénateurs et représentants sont évacués, le SWAT est déployé, du gaz lacrymogène est lancé à l’intérieur même de la chambre des représentants, la garde nationale est mobilisée et un couvre feu à 18 heures est décrété. Alors que penser de tout cela ? Est ce que nous avons été témoin d’une tentative de coup d’Etat ? Difficile à dire, cela ressemblait plus à une insurrection spontanée de la part de personnes galvanisées par un discours incendiaire, d’un président qui montre un peu plus chaque jour son intention de garder le pouvoir.On ne va pas jouer les oiseaux de mauvaise augure, mais ce qu’il s’est passé hier est un nouveau pas franchi vers le chaos aux Etats-Unis. Et pour ne rien arranger, il ne faut pas oublier que Donald Trump, à moins qu’il ne soit destitué, va rester président pour encore 13 jours... Sinon une très bonne nouvelle, deux démocrates ont été élus sénateurs en Géorgie. Cette double victoire permet au sénat de basculer et au futur président, Joe Biden de gouverner… On se rassure comme on peut...Ailleurs dans le monde, deuxième partie... Après ce point sur la crise américaine, tu nous emmènes maintenant en Ouganda... pour vous parler de Bobi Wine, un chanteur de reggae ultra populaire et qui se présente aux élections présidentielles de son pays. Celles-ci auront lieu le 14 janvier prochain et vous allez voir, la situation en Ouganda a quelques points communs avec ce qu’il se passe en ce moment aux Etats-Unis. “Nous n’avons jamais connu une transition pacifique d’un pouvoir politique vers un autre, depuis que notre pays l’Ouganda est devenu indépendant en 1962.” “Transition pacifique d’un pouvoir à un autre”, ça vous rappelle quelque chose ? Ici, dans cette déclaration de candidature, Bobi Wine ne fait pas référence à Donald Trump mais vise l’actuel chef d’Etat ougandais, Yoweri Museveni.Président de l’Ouganda depuis 1986 et réélu six fois depuis au cours d’élections sans véritables oppositions, cet autocrate n’entend pas abandonner le pouvoir:ça aussi ça doit vous rappeler quelque chose. En effet, depuis que la campagne a officiellement commencé en novembre dernier, Bobi Wine a été arrêté plusieurs fois, mais il a pu compter sur le soutien de la rue. Le 18 novembre par exemple, alors qu’il est en prison, ses partisans manifestent et bloquent des routes. La répression est alors féroce et se soldent par la mort de 37 personnes selon un bilan officiel. Cependant la mobilisation des partisans de Bobi Wine conduit néanmoins le pouvoir à le relâcher Le 1er décembre, alors qu’il est en campagne, son convoi essuie des tirs de policiers. Une balle crève le pneu de son pick-up et une autre traverse son pare-brise blessant son chauffeur. Enfin en début de cette année, il est de nouveau arrêté et se voit contraint de suspendre sa campagne. Pour comprendre, il faut savoir que Bobi Wine est un ennemi de longue date du président en place. C’est en 2016 que le chanteur de reggae a décidé de rentrer en politique. A l’époque, Museveni remportait pour la 5ème fois les élections présidentielles. En colère, Bobi Wine prend la plume et sort une chanson qui va...  

07 janvier 2021

6:09

Le chat, un sacré tueur

Hier, Thomas Zribi nous parlait d’un chien mondialement connu
Ce matin, Cyprien d’Haese va plus loin, en nous parlant des chats. Les chats seraient les pires nuisibles de la planète (après les humains et les rats)... On a du mal à croire à ce sinistre tableau, quand on sait que les chats passent toute la journée à dormir...  

06 janvier 2021

3:40

Bonny, la chienne qui parle

Ailleurs dans le monde, c’est un coup d'œil au-delà de nos frontières... Ces frontières si compliquées à traverser, depuis mars dernier. Ce matin, Thomas Zribi nous emmène aux Etats-Unis (et sur Tiktok), sur les traces d’un chien très bavard.
 

05 janvier 2021

2:54

Lil Pump : pro Trump envers et contre tous

Dans Ailleurs dans le monde... Caroline du Saint nous parle d’un soutien indéfectible de Donald Trump : le rappeur (désormais engagé en politique) Lil Pump.
Visuel © Getty Images / Katja Ogrin  

04 janvier 2021

2:21

Le point sur l'actu internationale

Ailleurs dans le monde, édition spéciale, avec Marie, Thierry, et Sarah-Lou... Ils ont tous cherché, dans l’actualité du monde, de bonnes nouvelles... Est-ce qu’ils en ont trouvé ? Suspens.
GettyImages-Capelle.r  

18 décembre 2020

6:56

Naufrage au large du Venezuela : au moins 19 migrants vénézuéliens morts

Ailleurs dans le monde : Cyprien d’Haese nous parle de ces migrants, qui risquent leur vie pour traverser la mer... 
Cette réalité, connue ici en Europe, existe aussi en Amérique du Sud, entre le Venezuela et Trinidad et Tobago.GettyImages - ©Kachura Oleg  

17 décembre 2020

5:00

Ofelia Fernandez, 20 ans et figure pour le droit à l’avortement en Argentine.

Vendredi dernier en Argentine, s’est tenu un vote qui pourrait un jour faire date. Un vote qui a déclenché des scènes de liesse dans tout le pays.Et aujourd’hui je vais vous parler d’une femme en particulier qui personnifie ce combat pour le droit à l’avortement. Il s’agit d’Ofelia Fernandez, une jeune députée de 20 ans de la ville de Buenos Aires. C’est en 2017 qu’Ofelia fait parler d’elle pour la première fois.
A l’époque elle est lycéenne et déjà très engagée politiquement et elle est invitée às’exprimer en direct à la télévision. Face à des journalistes peu objectifs, elle explique avec beaucoup de talents les raisons de son opposition à une réforme visant à privatiser certains secteurs de l’éducation. Alorsqu'elle est en pleine argumentation un de ses interlocuteurs cherchent à la rabaisser et la traite de “chiquita”, petite fille, ce à quoi elle répond sans se laisser démonter “ne m'appelez pas petite fille”.Les Argentins découvrent à ce moment là une jeune femme pugnace et déterminée.Mais pour Ofelia, cette séquence n'était qu'un hors d'oeuvre, parce que pour elle tout s’accélère vraiment en 2018. A l’époque, des dizaines de milliers de femmes battent le pavé pour exiger le droit à l’avortement. Ofelia est alors un des visages de ce mouvement qui débouche sur un premier projet de loi, rejeté par le Congrès dominé alors par la droite. Mais Ofelia ne se démonte pas, elle décide de franchir une étape et en 2019, elle se présente au poste de députée de la ville de Buenos Aires. A seulement 19 ans, elle devient alors la plus jeune législatrice du pays. Et dès sa première prise de parole dans l'hémicycle, Ofélia marque les esprits : avec un débit rapide et passionnée, la jeune députée affirme notamment, le point levé : “nous autres, nous nous battons avec le cœur dans la main, il est temps de conquérir enfinnos droits, nous devons nous mobiliser, pour toutes les femmes assassinées, exploitées ou battues”Ce discours a un très fort retentissement. Étoile montante de la politique argentine, Ofelia Fernandez est aussi reconnue à l'international. En octobre dernier, elle est désignée parmi les 10 personnes les plusinfluentes de sa génération par le magazine Time. Mais c'est bien sur la scène nationale qu'Ofelia Fernandez se distingue. Dernièrement, c'est elle qui rappelle ses engagements en faveur de l'avortement auprésident argentin Alberto Fernandez et qui l'a poussé à présenter un projet de loi avant la fin de l'année. Avec d'autres camarades, c'est aussi elle qui maintient aujourd'hui la pression sur le congrès. En effet le vote de vendredi dernier n'est pas suffisant. Pour être définitivement adopté, le projet de loi sur l'avortement doit aussi être validé par le Sénat.Plus conservateurs que la chambre des députés, il est tout à fait possible que les sénateurs rejettent la loi, comme ils l'avaient d'ailleurs fait en 2018.Les débats à la chambre haute commence le 29 décembre et Ofélia et ses camarades ont déjà prévenus, elles seront de la partie.Wikipedia - Creative Commons  

16 décembre 2020

3:42

La folie Chat perché !

 Ailleurs dans le monde avec Thomas Zribi, qui nous parle de chat perché, le jeu de cour d’école... Qui est en train de devenir un vrai sport, avec un championnat mondial, des stars, des compétitions télévisées et tout ce qui va avec...
GettyImages - ©Justin Case  

15 décembre 2020

3:17

Roald Dahl : sa famille s'excuse de son antisémitisme

Ailleurs dans le monde... Nous allons en Angleterre, non pas pour parler du Brexit, mais de Roald Dahl, auteur des célèbres Charlie et la chocolaterie, ou encore James et la pêche géante... 
Il était aussi antisémite, et ça embête un peu les ayant-droits. Thomas Zribi nous en parle... Visuel : Getty Images / ©Hulton-Deutsch  

14 décembre 2020

3:15

"Ethos" : la série qui fait bouger les lignes en Turquie

“Bir Baskadir” ça veut dire “C’est différent” en turc… c’est aussi le titre original de la série turque Ethos.
Un feuilleton disponible depuis novembre sur Netflix. Dès ses premiers jours de vie sur la plateforme, des millions de Turcs l’avaient déjà regardé… et s’en étaient emparé sur Internet, commentant Ethos à coup de memes et débattant sur Internet. Pourquoi un tel engouement ? Parce que Ethos décrit la Turquie et sa société comme rarement cela avait été fait par une production télé nationale… La série de huit épisodes parle de Meryem, qui, avec toute la galerie de personnages secondaires, illustrent la société turque dans toute sa complexité. Meryem est une jeune femme voilée à la recherche de l’amour. Elle vit avec son frère, un ancien soldat des forces spéciales qui tente de maintenir à flot son foyer. Autour d’eux gravitent une galaxie de personnages à la dérive : l’imam du quartier et sa fille, l’homme chez qui elle travaille comme femme de ménage, la psychiatre de l’hôpital public qu’elle consulte…Cet effort de parler de la société turque autrement a été salué par la critique locale….Le quotidien Evrensel salue une production turque différente...“Nous ne cessions de nous plaindre des séries turques produites par Netflix, de considérer qu’elles nous ridiculisaient aux yeux du monde, qu’elles ne représentaient pas la Turquie” Ethos est “sans conteste ce que Netflix a produit de mieux en Turquie à ce jour” Le journal Milliyet parle d’“une série sur un pays perdu entre Orient et Occident, avec des personnages en quête d’un sentiment d’appartenance, qui ne savent plus très bien si leurs désirs et leurs buts sont les leurs ou s’ils ont intériorisé la pression religieuse ou familiale. C’est une œuvre qui montre aussi le caractère irrationnel des préjugés et tout ce qu’ils nous coûtent. Enfin, cette série nous montre l’importance et la pesanteur des appartenances sociales, le poids du milieu socio-économique dans lequel on naît et les difficultés qu’on a à s’en extraire.”Mais bon… bien sûr… ce ne sont pas les seules critiques d’Ethos… ce serait un peu trop simple. La série aborde des thèmes complexes, comme la famille, mais aussi la sexualité ou encore le voile. Le quotidien islamiste Yeni Akit parle d’une “ignominie”...Je cite : “Cette chose scandaleuse  s’attaque à nos valeurs spirituelles et nationales. On se demande jusqu’à quand le silence face à une telle immoralité va perdurer et ce qu’attend pour réagir le Conseil supérieur de l’audiovisuel, qui se doit de protéger les valeurs de la société.”Et oui…. car cette année plusieurs séries ont déjà été censuré… notamment parce qu’elles traitaient de l’homosexualité. Love 101 et Simdiki Aklim Olsaydi ont donc été déprogrammé de Netflix. En ce qui concerne Ethos, reste à savoir si Netflix acceptera de lui donner une deuxième saison. Visuel : ©Netflix  

11 décembre 2020

3:59

« Syndrome de La Havane » : l’origine du mal mystérieux se déplace de Cuba en Russie

Cyprien d’Haese nous emmène ce matin à Cuba, dans les secrets du “syndrome de la Havane” qui avait indisposé, et même rendu malade, une cinquantaine de diplomates américains et canadiens, entre 2016 et 2018...  Que s’est-il vraiment passé à Cuba ?
©Wikipedia / Creative Commons  

10 décembre 2020

4:41

Renee Montgomery : elle a fait de l'élection sénatoriale le match de sa vie

Les Présidentielles américaines à peine terminées, une autre élection attire tous les regards: l’élection sénatoriale dans l’Etat de Georgie. Une élection importante, qui s’annonce serrée... 
Parmi les personnalités qui s’engagent, il y a Renee Montgomery, star du basket qui défie les républicains...Alexis Breton nous explique ce qui se passe.Facebook - ©Renee Montgomery  

09 décembre 2020

6:02

Lituanie : un politicien homophobe surpris sur Zoom en compagnie d’un garçon à moitié nu

Ailleurs dans le monde... Caroline du Saint nous emmènera en Lituanie, ce matin, où un député fait beaucoup parler de lui. Petras Grazulis, connu pour ses positions ouvertement homophobes. Il a été aperçu en compagnie d'un homme à moitié nu lors d'une réunion Zoom.
Encore une affaire de politicien homophobe surpris en plein coeur de ses... contradictions.GettyImages - ©Aleksandar Milosavljevic / EyeEm  

08 décembre 2020

2:54

Open AI : l'entreprise qui permet d'imiter les voix des chanteurs les plus connus

Ailleurs dans le monde... Thomas Zribi nous emmène à San Francisco, où prospère Open AI, une entreprise qui permet d’imiter les voix de tous les chanteurs connus. Et ça pose quelques questions...
Image : © Open AI  

07 décembre 2020

3:37

Baba Squaaly se souvient de la libéralisation des ondes

La semaine dernière, certains auditeurs marseillais de Nova s’étaient étonnés d’entendre Rire et Chansons sur le 105.7...
Ce n'était pas un piratage de nos confrères, mais les conséquences d’un incendie chez TDF. Un incendie volontaire, lundi dernier, qui a endommagé un émetteur et entraîné l'interruption de la diffusion de 132 chaînes de télévision et de radio, dans le secteur.Autre conséquence de cet incendie volontaire : ça a connecté Squaaly à de vieux souvenirs.  

07 décembre 2020

3:49

Bruxelles : József Szájer, eurodéputé hongrois ultraconservateur surpris dans une orgie

Le confinement met nos nerfs à rude épreuve et nous sommes nombreux à avoir un peu joué avec les règles officielles. Mais c’est sans doute sans commune mesure avec l’histoire que je vais vous raconter.
Cela s’est passé vendredi soir dernier, rue des Pierre, dans le quartier gay de Bruxelles. Alertés par des voisins, des policiers se rendent dans un appartement et tombent sur une vingtaine d’hommes dénudés qui, c’est le moins que l’on puisse dire, respectent très peu la distanciation physique. Dès l’arrivée de la police, un homme s’extirpe du groupe et s’élance à corps perdu dans une fuite improbable. Il attrape son sac à dos, ouvre la fenêtre de l’appartement situé au 1er étage, checke la hauteur et décide de descendre par la gouttière. La descente est ardue, l’homme s’entaille les mains et est obligé de sauter. De retour sur le plancher des vaches, il ne peut fausser compagnie à la police qui met rapidement fin à son équipée sauvage. L’homme est accusé de violation du confinement et de détention de stupéfiant, puisqu'un cachet d'ecsta a été retrouvé dans son sac.Alors cette histoire est rigolote, mais si je voulais vous la raconter c’est parce que cet homme n’est pas n’importe qui. Il s’agit de József Szájer, un Hongrois de 59 ans, député européen. Alors loin de moi l’idée de donner des leçons de morale, chacun est libre de faire ce qu’il veut avec son corps, député ou non, mais ce qui est intéressant c’est que notre ami Jozsef, est membre fondateur du Fidesz, un parti hongrois ultra conservateur et homophobe. En 2010, avec son ami le Premier ministre Victor Orban, il est à l’origine de la nouvelle constitution hongroise qui sacralise notamment le mariage hétérosexuel.Autre fait d’arme, son soutien à un projet de loi qui interdit l’adoption aux couples homosexuels dans son pays. Le moins que l’on puisse dire donc c’est que l’arrestation de József Szájer a déclenché un scandale en Hongrie. Encore considérée par beaucoup comme une déviance en Hongrie, l’homosexualité ne peut être tolérée dans le parti de Viktor Orban. Orban est notamment connu pour avoir retirer son pays, la Hongrie de l’eurovision, sous prétexte que le concours était devenu je cite “trop gay”. Suite à l’affaire de la “lockdown partouze” comme on l’appelle en Belgique, Orban a dénoncé dans un communiqué “un acte inacceptable”, obligeant József Szájer à démissionner.  Une réaction qui a attristé l’association LGBT Hatter Society, qui voyait dans cette affaire un espoir de voir le Fidesz et Orban renoncer à leurs politiques homophobes… Malheureusement ce n’est pas encore à l’ordre du jour.Voilà, sinon dans la semaine il y avait aussi une information intéressante, celle de la disparition en Allemagne d’une sculpture en bois représentant un pénis en érection de deux mètres de haut. Mais Armel, cet avocat acharné de l’ordre moral, m'a dit qu’il préférerait que je parle de la partouze bruxelloise. Parce que m’a-t-il dit par téléphone “tu as vu c’est quand même honteux de faire ça pendant le confinement, sans masque ni attestation”, donc voilà j’ai pas eu trop le choix.... C’est dommage ça m’aurait permis de dire pénis de bois en direct à la radio.Wikipedia - Creative Commons / © Elekes Andor  

04 décembre 2020

3:31

Barátok Közt, le feuilleton mythique hongrois tire sa révérence

Le feuilleton Barátok Közt (entre amis) a accompagné la société hongroise et ses changements pendant 22 ans, c’est un feuilleton mythique : mais c’est bientôt fini.
Clap de fin pour le feuilleton le plus mythique de Hongrie. Ca s’appelle Barátok Közt, on peut le traduire par Entre Amis. C’est un peu le Friends hongrois mais c’est loin d’être un simple sitcom… En Hongrie, c’est un véritable phénomène de société qui a pu fédéré jusqu’à deux millions de téléspectateurs chaque soir. Ca représente 20 % de la population magyare. Ça c’est le premier épisode de entre amis… diffusé depuis le 1er octobre 1998 par RTL Klub. Dans cet épisode fondateur on retrouve donc les familles Berényi, Hoffer et Kertész. On suit leurs péripéties sur fond d’intrigues mêlant le cynisme de Dynastie, la cupidité de Dallas et le romantisme des Feux de l’amour. C’est simple, Barátok Közt a écrit l’histoire de la télévision et transformé des acteurs inconnus en stars. Aucun programme n’a eu autant d’impact sur la consommation télévisuelle nationale au XXIe siècle selon le site hongrois 24. Mais ce bout de petite et grande histoire va disparaître des écrans l’été prochain. RTL Klub justifie sa décision par une chute des audiences : “Les niveaux n’atteignent même plus le minimum satisfaisant pour un prime time”. Entre un budget annuel démesuré et l’épidémie de covid qui a forcé à plusieurs reprises l’arrêt des tournages… le soap opera n’a pas d’autre choix que de quitter les écrans. Autre facteur… les changements d’habitudes de consommation : les jeunes regardent de moins en moins la télé et davantage de séries étrangères sur Internet. Mais quand la série débarque, il n’y a pas vraiment de production hongroise conçue pour les hongrois et fabriquée chez eux, faite pour leur parler. Tamás Kalamár a été le producteur de la série, avec l’annonce de l’arrêt de “Entre Amis”, il se confiait au site Index. Il le dit lui même, le sitcom répondait à un besoin de la société hongroise. La série a souvent traité de problèmes sociaux, qui entremêlent la question des roms, des homosexuels, et même des chiens errants. Bref, simplement ce qui occupait la société hongroise à ce moment. Tamas Kamalar prend un exemple : “L'un des personnages avait un cancer de la prostate, car il s'agit d'une maladie assez courante dans la société. Ainsi, lorsque le spectateur a vu que le personnage se débattait également, il ne se sentait pas si seul, voyant que c'était aussi un problème pour son personnage préféré.”Mais la série s’est aussi intéressée aux transformations de la société… Le 1er mars 2001, un épisode avait créé l’événement. Il montrait le premier baiser entre deux hommes à une heure de grande écoute en Hongrie. Et lorsque le scénario a précipité le personnage de Miklós Berényi derrière les barreaux, des spectateurs ont proposé de l’argent à la chaîne pour qu’il sorte de prison au plus vite. Entre amis, c’était aussi une façon de célébrer la Hongrie et sa culture. Ça c’est un poème de Kemény István déclamé par l’actrice hongroise Tenki Réka. Ce poète, il peut être décrit comme le plus grand poète contemporain de Hongrie… et il a aidé à l’écriture de la série à plusieurs reprises... L’écriture justement, elle touche à sa fin. Les derniers épisodes devraient être finalisés à la fin du mois de décembre. Les tournages se termineront au printemps, avant un ultime adieu aux fans à l’été 2021.Visuel : ©Wikipedia - Creative Commons  

03 décembre 2020

4:32

Real Housewives chez les mormons

Traversons l’Atlantique, direction les Etats-Unis, avec l’émission de téléréalité Real Housewives... Elle a déjà eu comme décor : Beverly Hills, Miami, New York, Dallas, Atlanta… 
Dans la nouvelle saison, les sulfureuses housewives investissent Salt Lake City, avec en toile de fond : les mormons. Les détails avec Sarah-Lou Bakouche. Image - Wikipedia / Creative Commons - ©Eva Rinaldi  

02 décembre 2020

4:14

Pourquoi Maradona est-il le héros du peuple argentin ?

Ce que vous entendez là, c’est une immense foule d’Argentins venue rendre un dernier hommage à l’idole du pays : Diego Armando Maradona 
Nous avons vu ces images, de joie, de tristesse, de cohue pour apercevoir son cercueil et beaucoup d’entre nous se sont étonnés de cette ferveur pour la disparition d’un homme dont le principal mérite était de savoir bien jouer au football. Alors aujourd’hui, je vais tenter de vous expliquer pourquoi Maradona est si important pour les Argentins. Et pour y arriver j’ai fait appel à des proches, tous Argentins, dont vous écouterez les témoignages tout au long de cette chronique.Mais tout d’abord, aux origine de l’histoire d’amour entre Maradona et l’Argentine, il y a un match de coupe du monde en 1986“Je veux pleurer, je veux pleurer” hurle de bonheur le commentateur Victor Hugo Morales “de quelle planète tu viens barrilete cosmico ? ” ajoute-t-il alors qu’il ne peut contenir ses larmes. Beaucoup d’entre nous connaissent ce but venu d’ailleurs : Maradona lancé dans une chevauchée fantastique, dribble 6 anglais et marque.À ce moment précis, ce petit joueur d’à peine 1m65 cesse d’être Diego et devient Maradona.Dieu... On dépasse à ce moment-là les frontières du football. Il faut savoir que 4 ans avant ce match, l’Argentine est humiliée par la Grande Bretagne lors de la guerre des Malouines. Ce match, c'est donc une sorte de revanche. Mais plus encore, 1986, c’est aussi une année charnière dans l’histoire argentine. L’année où le gouvernement démocrate amnistie tous les dirigeants de la dictature responsables de la disparition et de la mort de plus de 30 000 personnes. Grâce à Maradona, c’est tout un peuple qui relève la tête. D’autant plus que ce génie du football est issu de Villa Fiorito, un bidonville infâme des environs de Buenos Aires. Enfant il joue au foot sur des potreros, ces terrains vagues plein de boue et grandit dans le plus grand dénuement.Dans une interview il dira d’ailleurs : “j’ai grandi dans un quartier privé... privé d’eau, privé d’électricité et privé de téléphone”. Son seul trésor, c’était un ballon de football qui ne le quittait jamais, même pour dormir le soir. Maradona, c’est donc aussi ça, c’est l’honneur du peuple des bidonvilles. Ceux qui en Argentine sont parfois traités de : “negro de mierda, de villero, ou de cabeza…”.  C’est le représentant des petits qui gagnent contre les grands. Un membre de la famille… En Argentine, son portrait n’est pas seulement visible sur les murs de Buenos Aires, mais aussi dans les salons des maisons. Et comme pour un proche, une majorité d’Argentins lui pardonnent tous ses excès : drogue, enfants abandonnés et fréquentations scandaleuses. Parce que comme l’écrivait Eduardo Galeano : Diego Maradona c’est “dieu, mais un dieu sale, un dieu pécheur, le plus humain des dieux.” Le 25 novembre, le cœur de Diego a arrêté de battre, mais son mythe vit encore et bien au-delà des frontières de l’Argentine. Sa mort a fait la une des plus grands journaux de la planète. Son souvenir a été fêté à Naples, son visage a été peint dans les ruines de Syrie et même au Bangladesh les gens sont sortis dans la rue pour lui dire au revoir.Parce que Maradona est éternel.Getty Images - David Cannon  

30 novembre 2020

4:29

Dans la grotte de Pinwheel, les premiers arts rupestres sous hallucilogènes

En Californie, il y a Hollywood, le siège social d’Apple et des incendies géants.
Mais on trouve aussi des grottes, avec sur les parois : des dessins pluri centenaires...Marjorie Hache nous y emmène.Visuel © Devlin Gandy  

27 novembre 2020

3:35

États-Unis : quand la Silicon Valley reproduit le système de castes de la société indienne

La Silicon Valley a fait venir des millions d’ingénieurs indiens pour travailler dans les entreprises de la tech... Important au passage les problèmes de castes de la société indienne.
Cyprien d’Haese nous en dit plus...Visuel : Getty Image / ©Pallava Bagla  

25 novembre 2020

3:38

Voyage au cœur du complot

On vous a parlé, plusieurs fois déjà, de la mouvance QAnon, venue des Etats-Unis... Mouvance qui réunit des complotistes convaincus, persuadés qu’une guerre secrète se joue entre Donald Trump et une secte mondiale de pédophiles satanistes qui dirige le monde.
Alexis Breton nous emmène à nouveau sur le terrain de QAnon, ce matin... Avec un fait divers des temps modernes. Qanon - ©Flickr - Creative Commons  

25 novembre 2020

4:02

Dolly Parton, sauveuse de l'Amérique

Ailleurs dans le monde... La chanteuse Dolly Parton, star américaine mondialement connue pour son titre Jolene, s’est personnellement impliquée dans la recherche d’un vaccin contre la covid... Thomas Zribi et son ami Jacky nous en disent plus... et nous donnent - comme tous les mardis - des nouvelles de la Corrèze.
Flickr - ©Peter Dutton  

24 novembre 2020

4:51

Scandale en Inde : un joueur de cricket prend un congé paternité

En Inde, Virat Kohli, capitaine de l’équipe nationale de cricket, a décidé de prendre un congé paternité : énorme scandale. Les détails avec Caroline du Saint.
Virat Kohli - ©Wikipedia - Creative Commons  

23 novembre 2020

2:13

Tu veux en découvrir plus ?

Tous nos podcasts

À lire aussi

player
En direct Radio Nova

player player
player

Bibliothèque

Bibliothèque mise à jour !