Aller au contenu principal
Tout de cuir vêtu, Étienne Daho mène la danse

Tout de cuir vêtu, Étienne Daho mène la danse

« Le jardin », nouveau clip de Daho réalisé par Romain Winkler.

Par Bastien Stisi

À l’automne dernier, Étienne Daho, parrain d’une scène pop française qui ne jure que par lui et qu’il a même fini par officiellement adouber (via l’expo Daho l’aime pop à la Philharmonie), on découvrait Blitz, l’album d’un Daho étonnement électrique, new-wave et psychédélique (il assumait s’être souvenu de Syd Barett, le fondateur de Pink Floyd), qui se trouvait alors illustré par cette photo de Pari Dukovic, qui le figurait tel Marlon Brando Brando dans L’Equipée sauvage (1953) évocation ultime du sex-symbol masculin des années d’après-guerre. Du cuir, du sex-appeal, des ombres.

etienne daho blitz

Cette esthétique sombre et féconde, elle se retrouve de nouveau dans le clip du « Jardin » (des délices ?), signé Romain Winkler, continuité parfaite de l’artwork du disque, un clip au sein duquel on retrouve un Daho, cette fois, accompagné par quelques figures féminines également toutes vêtues de cuir. Un choix sauvage et kitsch pour un morceaux aux propos dramatiques : dans « Le Jardin », Etienne Daho évoque en effet sa soeur Jeanne, décédée au cours des derniers mois, une disparition qui aurait largement motivé l’esthétique relativement ombrageux d’un disque et d’un single qui se trouve également deux fois remixé, par le duo Fred Ventura - Paolo Gozzetti d’une part et par Vitalic, d’autre part.

Visuel : (c) capture d'écran du clip