Aller au contenu principal
TootArd, la disco arabe des années 80 fantasmée depuis le plateau du Golan

TootArd : la disco arabe des 80's fantasmée depuis le plateau du Golan

Nouvo Nova : « Moonlight » de TootArd.

Par La programmation musicale

Chaque jour, Nova met un coup de projecteur sur une nouveauté : le Nouvo Nova vous présente les coups de cœurs de la programmation, afin que vous ne ratiez rien des dernières trouvailles qui nous ont titillé l’oreille. Aujourd'hui : « Moonlight » de TootArd.

Il y a deux ans, les musiciens de TootArd militaient pour la reconnaissance des habitants du Golan sur leur disque Laissez Passer, fusion de blues et de chants traditionnels arabes. Aujourd’hui, toujours confinés en territoire occupé, ils troquent leurs guitares contre des synthétiseurs et nous mènent sur la piste de danse.

Si le ton est moins politique, il n’en est pas moins question de voyage au delà des frontières, mais cette-fois ci, il s’agit de celles du temps. Rami et Hansan Nakhlel, les deux frères derrière le projet TootArd, se sont replongé dans les compilations de leur enfance, remplies des vieux tubes disco du monde arabe. Inspirés, ils se sont procuré un synthétiseur d’époque, adapté aux gammes orientales, pour concevoir leur propre dance music à l’ancienne. C’est ainsi qu’est né Migrant Birds, leur nouvel album, dont on peut déjà écouter un extrait : « Moonlight », parfaite émulation du son des boîtes de nuit des années 80, celles de Beyrouth ou du Caire, fantasmées depuis le plateau du Golan.

Visuel © Wael Abu Jabal