Aller au contenu principal
Tony Allen et Hugh Masekela enfin réunis sur un disque collaboratif

Tony Allen et Hugh Masekela enfin réunis sur un disque collaboratif

Nouvo Nova : « Never (Lagos Never Gonna Be The Same) » de Tony Allen & Hugh Masekela.

Par La programmation musicale

Chaque jour, Nova met un coup de projecteur sur une nouveauté : le Nouvo Nova vous présente les coups de cœurs de la programmation, afin que vous ne ratiez rien des dernières trouvailles qui nous ont titillé l’oreille. Aujourd'hui : « Never (Lagos Never Gonna Be The Same) » de Tony Allen & Hugh Masekela.

Alors que le monde de la musique pleure la disparition de Manu Dibango, souvenons-nous d’un autre joueur de cuivre récemment disparu : Hugh Masekela, qui renaît ces jours-ci le temps d’un album posthume avec l’immense Tony Allen. Après près d’un demi-siècle de respect mutuel et de tournées communes, les deux monstres sacrés de la musique africaine se retrouvent enfin ensemble sur disque avec Rejoice : une réjouissance, donc, placée sous le signe du jazz et de l'afrobeat.

Dû aux emplois du temps chargés des deux musiciens, l’album aura mis dix ans à se terminer. Le résultat est, selon Tony Allen lui-même, « une sorte de cocktail de swing-jazz sud-africain et nigérian », qui s’adresse aux nouvelles générations (on compte d’ailleurs la présence de membres d’Ezra Collective ou Kokoroko, jeunes loups du jazz londonien) sans oublier de rendre hommage au père. Le père, évidemment, c’est Fela, sans qui « Lagos ne sera plus jamais la même », comme le scande ce morceau où l’on entend d’ailleurs — chose rare — Masekela chanter lui-même.

Rejoice est paru le 20 mars chez World Circuit Records.

Visuel © Brett Rubin & Bernard Benant