Aller au contenu principal

Nina Simone l'Africaine

Nina Simone voulait être citoyenne africaine et mourir en Afrique, sa « maison ancestrale ». Le destin en a décidé autrement.

Si Nina Simone a souvent été victime de racisme et complexée par son corps, la musicienne a trouvé le moyen de questionner son africanité, de s’épanouir et de faire la paix son identité, notamment grâce à son engagement dans le mouvement des droits civiques dès les années 60. Très tôt dans sa carrière, avec des titres comme "African Mailman", "Come Ye" ou "Flo Me La", sa musique porte les marques de son intérêt pour ses origines africaines. En Afrique, l'arrière-petite-fille d'esclave ira : au Nigéria, au Festival Panafricain d'Alger avec son amie Miriam Makeba et les Black Panthers, au Libéria - où elle séjournera pendant 3 ans.  Nina Simone voulait être citoyenne africaine et mourir en Afrique, sa « maison ancestrale » comme elle l’appelait. Le destin en a décidé autrement. La diva s’est éteinte en France à Carry-le-Rouet sur les rives de la Méditerranée, le regard tourné vers l’Afrique où ses cendres seront dispersées selon ses dernières volontés.

Une série de Jeanne Lacaille, réalisée par Benoît Thuault.

Visuel © Getty Images / Paul Bergen

Nova Stories
Emissions

Nova Stories

par Rocé, Jean-Michel Espitallier, Isadora Dartial, Sophie Marchand, Camille Diao, Christophe Payet Michael Liot,
du lundi au vendredi à 12h30

Nina Simone l'activiste

Nina Simone l'activiste

Nina Simone fût une femme de son temps et l’Histoire s’en rappelle : son aura d’artiste activiste n’a cessé de grandir depuis les années 60.

Nina Simone en France dans les années 70

Nina Simone la frenchie

Nina Simone en France, c’est l’empreinte indélébile de son génie musical dans l'hexagone, un disque rare et ses derniers automnes.

Nina Simone au piano

Nina Simone, pianiste virtuose

Grande Prêtresse de la Soul, Éternelle Voix du Jazz, Reine du Blues, Sainte-Patronne de la Rébellion… Mais avant tout pianiste hors-pair.