Aller au contenu principal

Émile Bravo : « Prendre les enfants au sérieux »

Conversation avec l’auteur du « Journal d’un ingénu », qui poursuit avec brio, rigueur et audace le récit des origines de Spirou et Fantasio perdus dans les affres de la Seconde Guerre mondiale.

spirou book box

« Il n’est pas interdit de raconter des histoires fortes à des enfants », annonce Émile Bravo. Son très attendu nouvel album de bande dessinée, en librairies ce vendredi aux éditions Dupuis, tient cette promesse. Titre : « L’Espoir malgré tout. » Sous-titre : « Un mauvais départ. » Première partie d’une fresque de 330 pages en 4 tomes à paraître jusqu’en 2020, qui entend couvrir toute la Seconde Guerre mondiale, jusqu’à l’armistice, sans occulter la Shoah, à raison d’un épisode par année de conflit. Fils d’un républicain espagnol réfugié en France en 1939, Bravo, 54 ans, poursuit avec brio, rigueur et audace le récit des origines de Spirou et Fantasio perdus dans les affres de la guerre, armé de sa ligne claire, de ses mots sobres et subtils et d’un humanisme intemporel, dix ans après le succès mérité de son Journal d’un ingénu, qui dévoilait l’éveil amoureux du groom courageux créé par Rob-Vel il y a exactement quatre-vingt ans.

spirou bravo book box

À hauteur d’adolescent, ce premier épisode, magnifique et inquiétant, raconte l’invasion de la Belgique par l’armée allemande, geyser de lâchetés, magouilles et trahisons, dans une espèce de pluie des âmes perpétuelle, radicalement inédite dans l’univers de Spirou – à l’image du traitement du personnage de Fantasio, grand dadais opportuniste qui ne réalise même pas l’étendue de ses compromissions. Ce que nous explique une heure durant Émile Bravo, venu dans nos studios avec certains des livres qui l’ont aidé à bâtir cette œuvre remarquable, parmi lesquels Si c’est un homme de Primo Lévi ou Hommage à la Catalogne d’Orwell. Bravo !

spirou bravo book box

P.-S. : Dupuis réédite Le Journal d’un ingénu agrémenté d’un prologue renversant, La loi du plus fort, qui révèle à la fois le vrai prénom de Spirou, comment il a rencontré Spip et pourquoi il  a dû malgré lui endosser le costume de groom. A noter également qu’une quarantaine de planches originales de L’Espoir malgré tout sont visibles jusqu’au 28 octobre à la médiathèque Françoise Sagan, 8 rue Léon Schwartzenberg Paris 10e.

emile bravo richard gaitet

 

Une émission imaginée et animée par Richard Gaitet, réalisée par Sulivan Clabaut. Programmation musicale : Michael Liot. Photo : Morane Aubert.


Visuels (c) : Émile Bravo, L’Espoir malgré tout, éditions Dupuis.

Nova Book Box
Emissions

Nova Book Box

par Richard Gaitet
DImanche 12H00-13H00

Laurel et Hardy

Pierre Senges : « La tarte à la crème est une image de la perfection »

L'auteur érudit d'« Achab (séquelles) » signe une drôle d'enquête sur le sens caché de chacune des 4000 tartes lancées par (ou sur) Laurel et Hardy dans un classique miniature du cinéma burlesque. Miam !

gébé

Pacôme Thiellement : « On arrête tout et on relit Gébé ! »

Dans la France des cerveaux confinés, une bande dessinée des années 70 est redevenue incontournable : « L’An 01 » du grand Gébé, formidable utopie collective « pour sortir des rails, sans douleur », racontée par l’écrivain et vidéaste Pacôme Thiellement.

Aylin Manço

Aylin Manço : « Faire saigner le garçon »

Diplômée du master de création littéraire du Havre, cette jeune romancière belge montre les crocs d’une malheureuse « Ogresse » cannibale, tout en creusant son appétit pour la littérature Young Adult.