Aller au contenu principal

Eddie Izzard : « Je suis le seul touriste à Paris en ce moment, right? »

Chevalier de l’humour « intelligent et stupide à la fois », le comique britannique polyglotte et transgenre tire la langue à tous les grincheux dans un nouveau spectacle en français.

eddie izzard book box

Ladies & gentlemen, please welcome Eddie Izzard ! Détenteur irrésistible d’un humour « intelligent et stupide à la fois », l’acteur, auteur et comique britannique de 56 ans, que John Cleese himself surnomme « le Monty Python égaré », apparaît sur talons hauts, tailleur chic et sombre, ongles manucurés, rouge à lèvres vif et la poitrine très légèrement augmentée de faux seins, de retour à Paris jusqu’au 23 décembre pour un nouveau spectacle en rodage intitulé Wunderbar présenté tous les soirs sur la scène de la Nouvelle Seine. Dans son univers, les chiens crient « à l’assassin » sans savoir pourquoi, nous descendons du « schisme des singes », le Brexit a mué en « Brexshit » tandis que Sauron et Saroumane, du Seigneur des Anneaux, sont (peut-être) une seule et même personne qui aurait pu s’appeler « Jeff ».

eddie izzard book box

Détail fondamental : savamment improvisé, le show est en français. Car ce comédien caméléon, vu dans Velvet Goldmine, Blueberry ou Ocean’s 12, capable de remplir le Madison Square Garden, et par ailleurs travesti transgenre sans complexe depuis 1985, marathonien accompli et membre du parti Travailliste, parcourt actuellement la planète afin de transmettre sa « positivité » et ses innombrables blagues animalières en anglais, en allemand ou en espagnol – et bientôt en arabe – d’Istanbul à Moscou, de l’Islande à la Normandie, avec une liberté déconcertante. Ce soir, pas de lézard, Eddie Izzard is here pour nous causer de Dickens, du Monde de Narnia, de « petits poulets jazzy » ou du best-seller Sapiens de l’historien israélien Yuval Noah Harari. Marvellous, isn’t it?

eddie izzard book box

Une émission imaginée et animée par Richard Gaitet, réalisée par Sulivan Clabaut. Programmation musicale : Michael Liot.

Photos © Mathilde Beaugé

 

eddie izzard book box

Wunderbar « en rodage » d’Eddie Izzard, tous les soirs jusqu’au 23 décembre à la Nouvelle Seine, face au 5 quai de Montebello, Paris.

Nova Book Box
Emissions

Nova Book Box

par Richard Gaitet
DImanche 12H00-13H00

Dias de los muertos

Nova Book Box, épilogue – l’enterrement mexicain

Finito, rideau, merci pour tout et à bientôt, vous pouvez débrancher la machine : le juke-box littéraire de Radio Nova ne reprendra pas à la rentrée. Après neuf saisons, dansons sur sa tombe en buvant de la tequila, en public. Olé !

Lost

Xabi Molia : « La catastrophe, c’est aussi le temps de l’aventure »

À la rentrée, cet écrivain et cinéaste d’origine basque publiera une robinsonnade dans laquelle 80 Français, fuyant l’Hexagone en proie à une épidémie de grippe inédite et ravageuse, se réfugient sur une île déserte du Pacifique.

Ex-Cahiers du Cinéma : « L’intensité de la colère, symétrique à l’ardeur de l’amour »

Ex-Cahiers du Cinéma : « L’intensité de la colère, symétrique à l’ardeur de l’amour »

Comment les mots viennent aux critiques ? Deux membres de l’équipe démissionnaire des « Cahiers du Cinéma », Jean-Philippe Tessé et Paola Raiman, feuillettent leur livre d’images en insistant sur la dimension littéraire de l’exercice.