Aller au contenu principal

Calme avec Kate Tempest

Une heure pour savoir comment la littérature a foudroyé la rappeuse et poétesse anglaise, à l’heure de la sortie en France de son premier roman « Ecoute la ville tomber ».

« Rien n’est pour toi et tout est à vendre, bats-toi la bouche pleine de cendres, tu finiras par prendre goût aux secrets et à la déception. » Écoute les vers orageux de Kate Tempest, 32 ans, poète, dramaturge, musicienne, rappeuse, enfant de William Blake et du Wu-Tang, voix tonitruante venue d’un quartier historiquement ouvrier du sud-est de Londres, fille d’une enseignante et d’un maçon devenu avocat après cinq ans de cours du soir, auteur de l’implacable Europe is lost et dont le premier roman, Écoute la ville tomber, sorti en 2016 en Angleterre, vient d’être traduit aux éditions Rivages.

écoute la ville tombée

 

kate temps les nouveaux anciens

L’histoire de jeunes Anglais en cavale, issus des classes populaires, qui cherchent leur voie dans un monde brutal pas du tout fait pour eux. Confirmant ici son sens aigu de l’observation sociale, Tempest dévoile une heure durant ses coups de foudre littéraires, parmi lesquels Don DeLillo, James Baldwin, Kathy Acker, Carson McCullers ou William Faulkner.

L'émission sera conclue par la déclamation - d'un seul souffle, les yeux fermés - des premières pages de son poème « Les Nouveaux Anciens ».

Une émission conçue et animée par Richard Gaitet, réalisée par Sulivan Clabaut. Programmation musicale : Michael Liot. Vidéo : Massinissa Naït Mouloud. Traduction : Marguerite Capelle.

Nova Book Box
Emissions

Nova Book Box

par Richard GAITET
Lundi-Jeudi 21H00-22H00

Ninédits d’Anaïs Nin

Ninédits d’Anaïs Nin

Deux textes scandaleux de cette pionnière américaine de l’érotisme traduits pour la première fois en France.

Drôles de cocos

Drôles de cocos

L’autisme Asperger dessiné par Emilie Gleason, comment tuer un chaton avec Aylin Manço, l’enfance hippique de Philippe Jaenada…En piste.

Michael Imperioli : « Mon ami Lou Reed »

Michael Imperioli : « Mon ami Lou Reed »

Une heure avec l’inoubliable Christopher des « Soprano », auteur d’un modeste premier roman hanté par le rocker new-yorkais.