Aller au contenu principal

Carmen Maria Vega : « Je vais jusqu’au Guatemala et la dame est en Belgique »

Carmen Maria Vega dans Marie Transport, épisode 2 à 5.

Elle est chanteuse, comédienne, actrice et lyonnaise. Carmen Maria Vega est à l’affiche depuis plus d’un an au palace dans la pièce Le gros diamant du prince Ludwig, qui a obtenu le molière de la meilleure comédie l’année dernière. 
Elle fait aussi partie avec Catherine Ringer en France de la tournée hommage à David Bowie, où elle a été invitée par Mark Plati, musicien de Bowie, qui a mixé son troisième album. Troisième album qui s’appelle Santa Maria et qui raconte en musique sa quête identitaire.
Enfant adoptée à qui on ne l’a jamais caché, Carmen Maria Vega est partie il y a quelques années à la recherche de sa mère biologique au Guatemala. L’épopée fut victorieuse et terrible puisqu’à son issu, elle a découvert que son adoption, légale en apparence, cachait un trafic d’enfant.
C’est ce qu’elle raconte dans son livre Le Chant du bouc, paru chez Flammarion, qui retrace le parcours qu’elle a fait au Guatemala pour retrouver sa famille, comment elle a réalisé que son arrivée en France était le fruit d’un trafic, et les réactions de sa famille d’adoption qu’elle adore mais qui a eu du mal à accepter cette vérité.
Pour accompagner la sortie de son livre, un EP de remix de l’album Santa Maria vient de sortir. 

pppppp

Pour parler de ce livre, Marie Transport retrouve Carmen Maria Vega sur son chemin pour aller au travail. Elle se rend en pyjama au Palace pour jouer dans le gros diamant du prince Ludwig. Dans le métro, elles sont suivies par une paparazzi pendant qu’elle parle de cette quête d’identité qui a mené Carmen à ses origines. 
 

Dans cet épisode 

On apprend que le visage de Carmen Maria Vega a fait les frais de sa quête guatémaltèque pour retrouver sa mère biologique et la réaction qu’elle a eu en rencontrant son grand-père.  

Visuel © Flammarion ©Radio Nova
 

Marie Transport
Emissions

Marie Transport

par Marie Misset
du lundi au vendredi à 8H20

Ezechiel Pailhes dans Marie Transport, épisode 4 sur 4.

Ezechiel Pailhes : « Je mets plus de temps à composer des chansons que d’autres musiques »

Ezechiel Pailhes dans Marie Transport, épisode 4 sur 4.

Ezechiel Pailhes dans Marie Transport, épisode 3 sur 5.

Ezechiel Pailhes : « Oui enfin non, enfin oui, quoique non, quoique peut-être, enfin non »

Ezechiel Pailhes dans Marie Transport, épisode 3 sur 4.

Ezechiel Pailhes dans Marie Transport, épisode 2 sur 5.

Ezechiel Pailhes : « J’ai adapté trois poèmes de Marceline Desbordes-Valmore »

Ezechiel Pailhes dans Marie Transport, épisode 2 sur 5.