Aller au contenu principal

Wandrille : « Demain, on va tous changer de métier »

L’auteur, éditeur et professeur de BD chante la polyvalence en s’inspirant du « Scrameustache ».

Cofondateur des éditions Warum, lauréat du prix du patrimoine au festival d’Angoulême 2016 pour sa réédition splendide de Père et fils de l’Allemand e. o. Plauen, ce scénariste, dessinateur et professeur de BD volontiers primesautier était sur le point de publier, le 22 avril, Le discours de mariage en mode sans échec (Albin Michel), recueil de techniques secrètes et de sujets à éviter sur cet exercice délicat, dont la sortie est repoussée.

Confiné à Paris sous une avalanche de fromage fondu, il rend hommage à la saga dessinée du Scrameustache, créée par le Belge Gos en 1972, mettant en scène un matou extraterrestre télépathe, en très bons termes avec le peuple des Galaxiens, dont la souplesse à l’égard du travail fait la joie de Pôle emploi depuis déjà dix siècles.

Visuel © La fugue du Scrameustache, éditions Dupuis (1978)

Le monde d'après
Emissions

Le monde d'après

Le monde d'après par Richard Gaitet
Chaque jour à 8h20

Laura Domenge : « Demain, on éradiquera les mots toxiques »

Laura Domenge : « Demain, on éradiquera les mots toxiques »

Selon l’humoriste, des expressions comme « Salut les gens » pourraient disparaître.

Gaspard Delanoë : « Demain, on va d’abord faire une immense partouze »

Gaspard Delanoë : « Demain, on va d’abord faire une immense partouze »

Enfin une bonne nouvelle, prédite avec appétit par l’artiste parisien.

Vernon

Audrey Vernon : « Demain, on abolira la propriété privée »

La comédienne et autrice tire des leçons d’Oscar Wilde pour cesser de se « gâcher la vie à accumuler des choses ».