Aller au contenu principal

Gaspard Delanoë : « Demain, on va d’abord faire une immense partouze »

Enfin une bonne nouvelle, prédite avec appétit par l’artiste parisien.

Il venait à peine d’inaugurer à Bordeaux son exposition intitulée Quelle merde !, ramassis de vieilles croûtes chinées aux puces et savamment profanées, détournées ou insultées, rassemblées à la galerie 5UN7. Mais Gaspard Delanoë, artiste squatteur et performeur parisien né « soit-disant » en mai 68, a dû en toute hâte retrouver la solennité propre à sa qualité de président-fondateur de son parti politique révolutionnaire (le PFT, pour « Parti Faire un Tour », dont l’objectif est de « changer le monde en s’appuyant sur le songe, car l’homme descend du songe »), au fronton duquel il se présenta aux élections municipales (2008), régionales (2010), présidentielles (2012), européennes (2014) et législatives (2017).

D’une sagesse jupitérienne, Delanoë annonce à ses compatriotes la première mesure nécessaire quand viendra le temps du déconfinement : « Ils vont baiser, les gens. En public. Copuler sans scrupule. Ce sera la plus belle partouze depuis 1765. » Vive la République, vive la France.

Visuel © Shortbus, de John Cameron Mitchell (2006).

L'Arche de Nova
Emissions

L'Arche de Nova

L'Arche de Nova par Richard Gaitet
Chaque jour à 9h40

Damien MacDonald : « Demain, le LSD et l’opium seront autorisés pour les plus de 70 ans »

Damien MacDonald : « Demain, le LSD et l’opium seront autorisés pour les plus de 70 ans »

Auteur d’une stupéfiante adaptation BD de « Notre-Dame de Paris », ce dessinateur franco-écossais nous bénit d’un chapelet de propositions pour faire du futur une cathédrale des sens.

Élodie Milo : « Demain, nos paroles nous apparaîtront comme le fil de l’araignée »

Élodie Milo : « Demain, nos paroles nous apparaîtront comme le fil de l’araignée »

En Normandie, cette musicienne mystique tisse un avenir hybride où la soie sortira de nos bouches à chaque phrase prononcée. Finis les mots creux, les expressions vides, type « enfourcher le tigre ».

Loo Hui Phang : « Demain, le ministre de la culture vivra la vie d’un auteur pendant un an »

Loo Hui Phang : « Demain, le ministre de la culture vivra la vie d’un auteur pendant un an »

Cette scénariste et romancière française suggère de « mettre à l’épreuve, dès sa nomination, chaque ministre », en les forçant à connaître de plein fouet les conditions d’existence de leurs administrés. Franck, es-tu prêt ?