Aller au contenu principal

Myd : « Demain, de petits robots Rick-Rubin nous aideront à terminer nos morceaux »

Ce producteur, compositeur et DJ lillois pose les bases d’un logiciel de songwriting, constitué d’oracles créatifs en prise directe avec le cerveau, inspiré des méthodes du maître américain à longue barbe.

« La vraie source de ma musique, ce sont des vacances d’été, ado,dans le sud de la Pologne. De la marche en montagne toute la journée ! Mais à 14 ans, tu veux tout faire sauf de la marche à la montagne. Heureusement, mon père avait un vieux PC et des logiciels de son hyper-rudimentaires. C’est là où j’ai commencé à me dire : “La musique que j’écoute, je peux peut-être la reproduire !”. C’est donc l’ennui qui m’a poussé dans cette passion. »

Une vingtaine d’années plus tard, considérons que l’ennui a porté ses fruits pour le producteur lillois Myd, de son vrai nom Quentin Lepoutre. En témoigne encore aujourd’hui le clip de Together We Stand, décontraction house estivale tournée à Los Angeles dans une ambiance de pool party par Alice Moitié, tirée d’un album à paraître que ce DJ entend défendre en bande, avec des musiciens – comme il le fit sur notre antenne mercredi dernier dans l’émission Des lives en été de Reza Pounewatchy, allant jusqu’à reprendre Dreadlock Holiday, pastiche reggae multi-platiné des Britanniques de 10cc (1978). 

À bord de notre Arche, l’un des quatre jockeys de Club Cheval (auteurs l’an passé d’une vingtaine de titres pour Chris Lee-Wa, « l’équivalent de Rihanna en Chine »), compositeur pour Theophilus London, Brodinski ou la b.-.o du film Petit paysan, qui rejoignit en 2017 l’écurie Ed Banger avec deux mini-albums (All inclusive et Superdiscoteca), pose les bases d’un logiciel de songwriting, constitué d’oracles créatifs en prise directe avec le cerveau, inspiré des méthodes du maître américain à longue barbe, Rick Rubin, qui aida Johnny Cash, Kanye West ou les Red Hot Chili Peppers à accoucher d’albums audacieux. Pour financer le projet, merci de contacter la rédaction, qui transmettra.

Collage : Mathilde de Capèle.
 

 

L'Arche de Nova
Emissions

L'Arche de Nova

L'Arche de Nova par Richard Gaitet
Chaque jour à 9h40

La Chica

La Chica : « Demain, on fera du troc de connaissances par la pensée »

« Jaguar enragé » par la crise vénézuélienne, cette musicienne de Belleville souhaite la ruine du capitalisme, laissant place à un système d’échange de savoirs ayant fonction de monnaie, « grâce aux vibrations du cerveau ».

Juicy

Juicy : « La nature ne s’émeut ni de vos putains de joies ni de vos putains de douleurs »

Depuis Bruxelles, ce puissant duo féminin de « R’n’Bitch » ne se fait plus aucune illusion sur l’espèce humaine et sample les colères d’Angélica Liddell.

Attrape-moi si tu peux

Fanny Taillandier : « Demain, nous piégerons les algorithmes avec nos images poétiques »

Depuis Rome et la Villa Médicis, l’autrice de « Par les écrans du monde » nous télégraphe le récit mobile d’un premier rendez-vous amoureux, en loucedé de la géo-surveillance, où les messages sont cryptés et les téléphones restent à la maison.