Aller au contenu principal

Carl Agité : « Demain, nous suivrons à la lettre les préceptes de Marvin Gaye »

Toujours aussi pépouze dans son chalet alpin situé « en 2081 », cet énigmatique « ermite » nous chante les louanges d’un mouvement spirituel visionnaire, le « marvinisme », fondé sur les paroles du légendaire album « What’s going on ».

L'enregistrement que vous allez entendre nous est parvenu par la grâce liquide d’une bouteille de génépi, déposée en évidence à l’entrée des studios, fin août. L’étiquette indiquait : « Pour votre Arche. » À travers le verre, un petit coffre en plastique flottait dans l’alcool de plantes. Le soir même, il fallut trois heures à notre équipe pour boire avec bravoure la boutanche entière, qui tomba en même temps que l’un de nos animateurs, et se brisa. Le coffre roula, s’ouvrit, révélant une pochette étanche, abritant elle-même une clé USB, contenant enfin plusieurs messages audios d’un certain « Carl Agité ».

Après débat au sein de la rédaction, il a été décidé de partager avec nos auditeurs ces « témoignages du futur », situés « en 2081 », cent ans exactement après la création de Radio Nova. L’auteur s’y présente sous les traits d’un ermite, « vieux sage et vieux singe », habitant un modeste chalet au pied du mont Blanc. Surprise, agréable : à « son » époque, le monde ne s'est pas encore écroulé.

Dans ce nouveau message, l’olibrius nous apprend qu’en 2021, à l’heure du cinquantième anniversaire de l’album What’s going on de Marvin Gaye (sorti le 21 mai 1971 sur le label Motown), un fervent groupuscule international de fans de ce miracle de soul music tissé d’arrangements divins fondèrent un mouvement spirituel, le « marvinisme », « qui cherche la lumière dans les paroles du crooner à la voix d’or », co-écrites avec James Nyx, Anna Gaye, Al Cleveland ou Earl Derouen ; paroles qui, prises au pied de la lettre, devinrent les piliers de programmes politiques nappés de paix et d’écologie aux quatre coins de la planète meurtrie. « Que se passe-t-il ? »

« La guerre n’est pas la réponse. Seul l’amour peut conquérir la haine. » Au Bélarus comme en Turquie, nous prévient Agité, « les militaires désertent les casernes et plantent des bégonias dans les tanks à l’écoute du disque ». « Ne me punis pas avec brutalité, sauvons les enfants, sauvons les bébés » : en Côte d’Ivoire, toute personne reconnu coupable de châtiments corporels sur un enfant est condamnée à 127 ans de prison, dont seize heures par jour à confectionner des marmottes en peluche pour des orphelinats. « Voler dur dans le ciel amical. » Des peuples à priori irréconciliables, comme ceux d’Israël et de la Palestine, sont incités à effectuer en duo des stages de parachutisme, pour apprendre à tomber du ciel, main dans la main ; « Dix-huit ans après le premier saut, le pays d’Israëlstine est créé sans la moindre engueulade. » « Du pétrole dans l’océan, des poissons pleins de mercure. » Toute personne vue en train de jeter le moindre truc dans l’eau doit avaler le contenu d’un thermomètre. Conclusion de notre ermite : « Ne vous faites pas de bile, brothers & sisters : le futur, c’est drôlement Gaye ! »

Pour écouter le précédent message du futur de Carl Agité, c’est ici : https://www.nova.fr/podcast/larche-de-nova/carl-agite-nous-avons-sauve-la-planete-vous-de-sauver-le-cinema

Image : Jim Hendin, pochette de What’s going on de Marvin Gaye (1971).

 

L'Arche de Nova
Emissions

L'Arche de Nova

L'Arche de Nova par Richard Gaitet
Du lundi au vendredi à 7h10

Image : Suspiria, de Dario Argento (1977).

Marie-Pier Lafontaine : « Demain, les sorcières seront des consultantes politiques »

Autrice d’une éprouvante autofiction sur un père incestueux, cette étudiante québécoise, en lice pour le prix Sade, nous dévoile les effets d’une « lune mauve » qui décuplera bientôt la puissance des femmes « de manière surhumaine ».

Image : Rock Academy, de Richard Linklater (2003).

Wandrille : « Demain, on n’aura plus besoin de professeur, mais… »

Du côté de Pantin, cet auteur de BD, qui enseigne son art à des fans de Naruto, gribouille un futur dans lequel « tous les savoirs seront intégrés en une seconde ». Genre, ça suffira pour faire surgir un nouveau Chris Ware ?

Black Mirror S1E3, Retour sur image, de Jesse Armstrong (2011)

Josselin Bordat : « Demain, on voyagera dans le temps pour sauver son couple »

Tel un Doc Brown sous MD, ce Parisien jovial, auteur d’un réjouissant recueil de nouvelles érotiques futuristes, détaille le succès imminent des « chronothérapies » susceptibles d’enrayer les pannes de désir.